USA

14 articles 1 7 jours 30 90 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Tout
16/01/2018 13 min #137003

La responsabilité de protéger le monde ... des États-Unis

L'une des armes de propagande les plus ingénieuses jamais mises au point est que les puissantes nations occidentales dirigées par les États-Unis ont la responsabilité morale d'utiliser la force militaire pour protéger les droits des peuples opprimés par leurs gouvernements. Cette «responsabilité de protéger» (R2P) a toujours eu un statut juridique douteux, mais sa justification morale exigeait aussi un désengagement psychologique et historique de la réalité sanglante des 500 ans d'histoire du colonialisme américain et européen, de l'esclavage, du génocide et de la torture qui ont créé l' »Occident ».

16/01/2018 15 min #136995

 Iran - Des manifestations à motif économique sont récupérées par des agents du changement de régime

Éléments de politique : L'influence de l'argent dans les affaires étrangères américaines. Le cas de l'Irak, de la Libye, de la Syrie et de l'Iran

« Je suis guidé par une mission divine. Dieu m'a dit : « George, va combattre ces terroristes en Afghanistan ». Et je l'ai fait. Et ensuite Dieu m'a dit 'George, va et mets fin à la tyrannie en Irak'. Et je l'ai fait. »

George W. Bush (1946-), président républicain américain, propos tenus lors d'une rencontre avec une délégation palestinienne en juillet 2003, lors du sommet israélo-palestinien à la station balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh.

15/01/2018 13 min #136989

Trump tranche le nœud gordien des intrications à l'étranger

Par Patrick Armstrong - Le 2 janvier 2017 - Source Strategic Culture

Le président Trump est un nouveau phénomène sur la scène politique américaine. Ce n'est pas un homme politique professionnel qui mendiait des fonds mais un homme riche qui dépensait son propre argent et récoltait de l'argent sur son propre nom : il arrivait dans son bureau sans être encombré d'obligations.

13/01/2018 10 min #136924

Les « intellectuels de gauche » de l'Empire demandent un changement de régime. Le rôle des « progressistes » et du mouvement antiguerre.

Ce à quoi l'on assiste en Amérique du Nord et en Europe de l'Ouest, c'est à du faux militantisme social, contrôlé et financé par l'establishment corporatiste. Cette manipulation empêche la formation d'un véritable mouvement de masse contre la guerre, le racisme et l'injustice sociale.

Le mouvement antiguerre est mort. La guerre imposée à la Syrie est qualifiée de « guerre civile ».

13/01/2018 7 min #136921

Les Usa perdent leurs alliés un à un - dernier en date, le Pakistan

Par Darius Shahtahmasebi
Paru sur Antimedia.org sous le titre Pakistan Says the US Is No Longer Its Ally and It's a Much Bigger Deal Than You Think

La décision de Donald Trump de fêter le nouvel en diabolisant simultanément l'Iran et le Pakistan sur Twitter s'est déjà retournée contre les USA.

12/01/2018 14 min #136893

Au-delà du cynisme : l'Amérique s'effondre en un château de Kafka

Sur la « longue urgence » de l'Amérique des politiques de récession, de mondialisation et identitaire.

Par James Howard Kunstler - Le 21 décembre 2017 - Source The American Conservative

alisafarov/Shutterstock] 

Un peuple peut-il se remettre d'une excursion dans l'irréalité ? Le séjour des États-Unis vers un univers alternatif de l'esprit s'est fortement accéléré après que Wall Street a presque fait exploser le système financier mondial en 2008.

10/01/2018 7 min #136845

L'horrible M.trump...stade suprême du néolibéralisme le plus mortifère !

CC - Flickr - IoSonoUnaFotoCamera

Trump n'est pas n'importe qui et nos gouvernants font preuve de grande irresponsabilité quand ils feignent ne pas apercevoir l'énormité de la terrible et si immédiate menace contre l'humanité et la planète représentée par cet homme et ses amis. Certainement, il s'agit de quelqu'un monstrueusement inculte, primitif, vulgaire, raciste et brutal.

10/01/2018 3 min #136820

L'attention se détourne de Trump pour se focaliser sur Hillary et le Fbi

Le New York Times, le Washington Post, CNN et la Radio nationale publique ne vous le diront jamais, le criminel n'est pas Trump, mais Hillary Clinton.

Il a été découvert que le FBI a modifié le mémo de l'enquête sur Hillary, rédigé par le directeur du FBI James Comey, afin de faire croire que rien ne clochait. La conclusion de Comey, selon laquelle Hillary avait « grossièrement manqué à ses devoirs », conclusion qui encourait une inculpation criminelle pour gestion répréhensible d'information secrète, a été remplacée par avait été « extrêmement insouciante ».