Réseau social

10 articles 1 7 jours 30 90 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Tout
14/01/2018 2 min #136946

Les agents de l'Haÿ-les-Roses contre la privatisation

Nathalie Carmeni

En grève reconductible depuis le jeudi 11 janvier, les agents contractuels de la mairie de L'Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne) refusent la privatisation du service public de l'entretien.

Une trentaine d'agents d'entretien bientôt transférés au privé voire sans emploi ? La menace qui pèse sur ces salariés contractuels de la mairie de L'Haÿ-les-Roses est bien réelle, ainsi que le redoute la CSD-CGT 94 (Coordination syndicale départementale des agents territoriaux).

11/01/2018 4 min #136879

Maroc : Totale solidarité avec Jerada, une ville mobilisée contre la misère et la marginalisation

À Jerada, ville minière de l'Est du Maroc, le 22 décembre 2017, les frères Huocine et Jedouane Dioui ont trouvé la mort dans un puits de charbon. Les secours ne sont pas arrivés en temps opportun et c'est grâce à l'intervention de la population que d'autres ont pu en réchapper.

Cet accident est venu mettre en lumière une fois de plus -car ce n'est pas la première fois que des mineurs périssent dans des trous de mines artisanaux qui manquent de toute infrastructure de sécurité et de protection- les conditions précaires dans lesquelles les mineurs extraient le charbon depuis que la société de charbonnage a fermé en 1998.

10/01/2018 2 articles 8 min #136829

Paysans, ils ont choisi de s'installer sur la Zad de Notre-Dame-des-Landes

Virginie et Xavier, paysans-herboristes depuis cinq ans en Ille-et-Vilaine, viennent de s'installer à Notre-Dame-des-Landes. Un choix dicté par le désir d'imaginer d'autres possibles.

  • Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) reportage

C'est le premier jour de l'hiver à la Zad de Notre-Dame-des-Landes. La température est plutôt douce, mais le soleil, lui, reste invariablement caché derrière l'épaisse couche de grisaille.

10/01/2018 7 min #136821

Tunisie : janvier, le mois des révoltes logiques

Fausto Giudice Фаусто Джудиче فاوستو جيوديشي

C'était à prévoir, c'était prévu et c'est arrivé : la Tunisie d'en bas a explosé lundi 8 janvier.

Aux quatre coins du pays, des jeunes marginalisés ont attaqué des postes de police, des supermarchés, des sièges de l'autorité -recettes des finances, municipalités, gouvernorats - et bloqué des trains, et se sont heurtés aux policiers et militaires, qui ont fait un usage généreux de gaz lacrymogènes.