2 min

45 - Quel est le dieu qui t'attend ?

Le 7 de la Lune de Gemmadi

Uzbek à Rhedi,

Tu sais que mon ancêtre est l'auteur de l'adage célèbre selon lequel ce serait "une grande folie de vouloir être sage tout seul". Aujourd'hui, je ne suis pas loin de juger que mon aïeul a lâché une sottise. Socrate n'a-t-il pas raison tout seul depuis vingt-quatre siècles ? Est-il une seule conquête de l'intelligence qui n'ait été longtemps solitaire avant de se trouver partagée par quelques-uns ? Quelles sont les époques favorables à l'éclosion du génie et celles qui condamnent la pensée à de longs et durs combats ?

L'Ecole rappelle que ce sont les siècles de la puissance politique des grandes nations qui suscitent les conquêtes de l'esprit simiohumain. Eschyle et Sophocle ont allumé les premières lanternes du "Connais-toi" aux feux de la victoire de Salamine. C'est à la protection du Roi Soleil que nous devons les lumières de Racine, de Corneille, de Molière. Les voix de Shakespeare et de Cervantès ne sont pas nées dans les brumes du déclin de leur nation, alors que les invasions des barbares ont éteint d'un seul coup toutes les bougies que le génie antique avait allumées. Mais, dans le même temps, les spéléologues anciens de notre condition semi animale actuelle sont descendus dans l'abîme entre chien et loup. Athènes voyait fléchir ses forces quand Platon lui a appris à peser les encéphales respectifs des penseurs et des généraux, Rome descendait au tombeau quand saint Augustin lui a enseigné que le simianthrope est un animal spéculaire auquel son " Dieu " sert de miroir et l'empire espagnol côtoyait la fosse quand Cervantès a élevé la Croix à un rire surhumain. L'étau du tragique se resserre sur l'Europe ; l'heure est donc favorable aux derniers vertiges.

Telle est l'ambiguïté du drame dans lequel l'Ecole française se débat. D'un côté , elle sait que le simianthrope n'accouche jamais qu'au forceps du regard d'un dieu nouveau sur sa mort et que la science des ténèbres ne sort des limbes qu'à la suite d' une longue attente des accoucheurs de leur ciel. Comment hâter la maturation du génie transanimal quand la lenteur d'un continent d'infirmes a rendez-vous avec la nuit ?

Le 2 juin 2007

perso.orange.fr