121216 4 min

Les soldats du système

version(s)
Je fais partie des privilégiés qui reçoivent une newsletter destinée aux riches investisseurs, ce qui me permet de constater le niveau de dépravation de la morale du système.

Comme de coutume le ton et les sous-jacence du discours viennent conforter et formaliser une mentalité criminogène afin de mettre à l'aise le client blindé de thunes qui vit à l'écart du monde réel.

Et encore cette dernière apostrophe sera très mal vue de leur part, vous allez voir ! (eux qui ont toujours deux trains d'avance)
Car ces infos sont disponibles de butte en blanc sur le web, tranquillement, au format PDF toutefois.
Les gars devisent (jeu de mot, ahah) sur les nouvelles opportunités que la crise leur offrent. Pour eux c'est la super teuf, la grande promo, le monde est en solde, il faut se ruer sur les bonnes occasions de "parfaire son parc", "solidifier", "diversifier" et surtout de se familiariser avec les nouvelles techniques "dont on a toujours rêvé" du marchandage.

C'est ainsi que, ce n'est qu'un exemple, on peut voir une immense satisfaction pleine de promesses baveuses devant une nouvelle machine à café nommée "senseo".
Il y a la pub à la télé. Tu as la machine à café et les cartouches qui vont avec. ça n'a l'air de rien comme ça mais c'est une révolution ! Car désormais la café devient de l'or brun. Les consommateurs étant devenus suffisamment accros et nombreux, il était temps de passer à l'étape supérieure de la dépendance.

Car désormais grâce à cette petite machine, que les vendeurs auront l'instruction de promouvoir comme étant la nouvelle norme en disant des anciennes "oui mais ça, ça ne se fait plus", il se produit l'effet fantastique que le café n'est plus vendu à la louche du grammage mais au grain près. Et vendre le café au grain près permet de faire que "la marge brute du café vendu passe de 35 à 65%", sans quasiment n'avoir rien changé dans la chaîne de fabrication, uniquement grâce à la pub à la télé !
Génial le concept ! Et en plus les gens ont l'impression de progresser vers un monde plus moderne.

Les investisseurs se lèchent les babines et s'interrogent sur la possibilité d'étendre ce nouveau mode de consommation à d'autres "opportunités".
Ils aiment beaucoup ce mot, les guerriers du Système.
L'"offensive" a été lancée.

*

Le dialecte du système

L'opportunisme c'est ce concept à double tranchant qui est vendu de façon Orwellienne. Côté Face il dit aux gens "Soyez pas bêtes", "saisissez votre chance", de sorte qu'ils ne réfléchissent pas et agissent impulsivement. Et du côté des guerriers, l'opportunité c'est de dire "puisqu'ils sont bêtes, profitons-en !".

Le plus probant que j'ai vu c'est le texte d'un contrat passé entre deux grandes firmes, où véritablement il faut être un initié pour comprendre de quoi ça parle. Les guerriers ont développé un langage qui leur est propre et empli de poésie, de litotes, d'hypocrisie conventionnelle, un peu comme si le respect, la soumission à l'autorité s'exprimait pas l'acceptation du plus énorme des mensonges.
On ne parle pas de "dommages collatéraux" mais d'"entente conséquente" (ou des trucs comme ça).

La mentalité qui s'en dégage dépasse les attentes de la pire fiction d'une dictature complètement cinglée. Car dans la vie, si on nous ment en pleine face, soit on est assez innocent pour ne pas avoir l'impolitesse de supposer qu'il s'agisse d'un mensonge, soit on comprend à demi-mots qu'en fait le gars ne veut rien avoir à faire avec nous.

(moi j'encourage les peuples à rester innocents !)

Mais dans la langue du système cela signifie à l'inverse que c'est comme un torrent qu'il faudra remonter, en "faisant ses preuves", et en esquivant les méandres de la félonie, les stratagèmes et la brutalité psychologique, afin de se hisser vers un pouvoir tortionnaire au plus haut point, et devenir capable de produire le contexte qui donne tout son satanisme aux mots les plus usuels.

Car une fois là-haut sur la montagne du pognon, les choses sont différentes, ils n'hésitent pas à les dire carrément, et à dévoiler d'une voix semi-tremblante et purement démoniaque, les vérités les plus affligeantes. On "dresse les moutons", on on "prend à revers", bref on commet des crimes tout en s'auto-congratulant des pièges qu'on a tendus dans le but noble de faire progresser l'espèce.

Quand ils commettent des crimes ils disent entre eux "mais je leur ai rendu service, il ne s'en rendront compte que plus tard".

Les gars sont clairement conscients que si on les déloge alors l'humanité aura fait un grand pas en avant, et à la fois ils sont pleinement tranquillisés sur le fait que ça ne se fera jamais car ils se battront jusqu'à leur dernier souffle pour brouiller les pistes, faire diversion, étouffer la vérité et éliminer les gêneurs.

Bref,
Les soldats du système sont sur la même longueur d'onde que le Système (dont la spiritualité est celle d'une proto-protéine), ils en sont les artisans, les porte-parole, et les bénéficiaires.

Ils vous, humains innocents, le carburant de la consumation de leur âme.