Schéma du Crédit-Droits

120729 2 articles 2 min




Dans le cadre du Crédit-Droits l'utilisateur ayant les droits suffisants (exprimés en argent) n'a besoin de payer que la chaîne des coûts matériels, tandis que la chaîne des coûts humains est financée par l'attribution de Droits, qui sont administrés de façon centralisée, et qui sont déconnectés de la comptabilité de boutiquier. Les Droits sont affectés en fonction de raisons réelles. Ils sont le motif de confiance qui fait société.

Hors du cadre du CD l'acheteur doit aussi rembourser les coûts humains en plus des coûts matériels sans compter les bénéfices demandés par chacun des intermédiaires.

Les deux systèmes peuvent cohabiter, ainsi les intermédiaires recevront d'une part, des droits additionnels à leurs droits légitimes, et d'autre part un revenu. Pour que le système des Crédit-Droits se répande il suffit que les acteurs acceptent d'en recevoir. Dès lors ils acceptent de livrer leurs compétences gratuitement dans le cadre de n'importe quelle activité, ce qui leur confère des Droits additionnels.

Aucune comptabilité n'est nécessaire car tout l'existant est avalisé par le désir d'agir positivement. Cette condition, agir pour le bien de tous, est suffisante pour justifier l'existence d'une activité, et pour recevoir les droits qui permettent d'agir. La confiance en ce système fait que les divers acteurs sont heureux de leur remettre ce dont ils ont besoin ! C'est pourquoi aucune comptabilité n'a besoin d'être faite, car historiquement c'est elle qui était sensée justifier l'utilité de l'existence d'une activité.

articles affiliés ordre chronologique

Les systèmes d'abondance et la démocratie informatique

120812 9 min  Système


On peut voir sur ce schéma que la simplification ultime de la chaîne de fabrication consiste en l'addition de deux mises en rapport,
1. le temps de travail multiplié par le coefficient de qualité de ce travail,
2. le matériel utilisé divisé par l'usure de ce matériel.
C'est tout ce dont on a besoin.

Les Droits sont affectés en fonction des raisons tangibles issues d'une combinaison de nombreuses sortes d'estimations, autant aux fournisseurs qu'à leurs clients.