051108 3 min

ségrégation sociétale

la périphérie du cerveau c'est le système limbique qui craque sous la pression et rend le comportement animal, irréfléchi.

Il est couramment activé au travers des choix négligeants qui sont 90% de nos réflexes.

*

A l'origine "les banlieues" sont violentées et agréssées moralement, diminués par le verbe.

Leur révolte provoque la révolte de la police moyennement motivée par le vague du vocabulaire de Sarko.

Ensuite des commandos organisés ont cramé des parkings vides pour augmenter le nombre de voitures brulées, dont le rôle est de signifier une sorte de "montée en puissance", et également une "perte de puissance".

Ceci est une méthode, les commandos destructeurs sont organisés et professionnels, aidés par des gens en Chrysler...

Ensuite le discours de l'Etat est de corrompre le débat en plaçant comme "victimes" les innocents citoyens qu'il convient alors de "protéger".

Alors qu'au départ ce ont les agressions verbales qui n'ont jamais été estimées à leur juste mesure ; ils sont violents sans le savoir, mais la violence du verbe maintenant on peut ressentir son effet et donc son importance mésestimée.

Total en l'espace de 15 jours on a pu remettre en cause jusqu'aux Droits d l'Homme si jamais c'est fait dans l'intention "de protéger" les innocents citoyens des méchantes violences injustes.

Ainsi, lui aussi, subit une agression :

il va devoir accépter le "couvre-feux";

car "on a rien à faire dehors à cette heure-là";

Si il y a un combat, une guerre sans pitié, il faut bien se souvenir mesdames et messieurs de l'origine du débat, qui est l'insuffisance et l'inappropriation des réponses aux messages formulés par la société à sont commandement.

Car la vérité est trop lourde à voir :

ça fait des années que toute politique est inutile,

50 ans que le travail founi par l'humain ne sert foncièement à rien,

que la pauvreté et la famine sont galopants,

que les marchés illégaux rivalisent de puissance avec les marchés légaux;

que l'image renvoyée par les médias de la société elle-même est décalée de la réalité;

que toutes les actions même moyennement pensées honnêtement sont vouées à l'échec immédiat, à partir du moment où la remise en cause réelle adéquate est beaucoup plus profonde que chacun le croit.

C'est la fin à la fois du temps des slogans

à la fois du temps des manipulations des foules par les médias,

à la fois du temps des croyances infondées comme support au discours;

à la fois la fin du temps de l'exercice de la force à but disciplinaire;

à la fois la fin de l'enfermement dans un monde social restreint;

à la fois la fin de la croyance en un système économique qui a fait la preuve de son innéfficience;

à la fois la fin du rêve d'ascenceur social qui motivait les travailleurs à accepter la souffrance;

à la fois le fin du système économique mal conçu faisant que la richess des un doit mathématiquement être la pauvreté et la misère des autres.

La fin de tous les temps sans efficience;

une somme incomparable de processus qui ont de l'inertie