061224 4 min

topologie logicielle

c'est pas la structure hiérarchique qui, il me semble, soignera l'envie holocaustienne d'être "plus fort que les autres".
Il y a sûrement un problème lié à la hiérarchie indiquée par défaut dans les processus mentaux de classification à deux entrées traditionnels (articfificel)
ce problème est que cette hiérarchie "pyramidale" est seulement la représentation d'un fonctionnement en cours d'analyse.
mais l'analyse du fonctionnement s'est arrêté en cours de route et les gens ont fait de leur toute première représentation graphique signifiante un totem auquel ils vouent un culte infernal et obstiné, transpirant, criant "Au diable" dès qu'on s'en éloigne.
(c'est pour ça que j'ai du mal à comprendre l'espèce humaine)
Sûrement il y a des systèmes meilleurs que pyramidaux, mais en réalité cette représentation graphique prendrait modèle sur une réalité où les relations entre les gens et leurs buts ainsi que leur motivation seraient eux aussi très différents.
Un système qui utilise désormais la représentation graphique du réseau (qui n'est qu'un tableau multidimensionnel) ne soignera pas la grande part autodestructrice qu'il y a dans l'âme humaine.
Si c'était une personne on lui prodiguerait des soins affectifs car ce serait plus efficace que de lui faire changer d'établissement,
bah là c'est pareil.
c'est pas le truc que les gens voient autour d'eux qui doit changer c'est les gens.
surtout qu'en plus ce qui est vu dépend beaucoup de l'état d'esprit, plus on s'enlise moins c'est fiable.

-

(mainnant jsuis obligé dcontinuer)

Si le groupe a pour conscience collective un projet commun ça consolide significativement une structure mentale fractale dans laquelle on peut stocker et accéder facilement à de nombreux éléments mémoriels.
Si ce projet lui plaît le fonctionnement de cette structure est activé.
On ne sais pas par où ça commence, cette transformation, par la structuration mentale d'abord pour que ça conforme le nouveau projet collectif, ou par le projet collectif qui ensuite conforme les structures mentales, mais ça c'est presque une vieille question puisque ce système est noyé dans un contexte.

Ce qui peut soigner le besoin compulsif et névrotique et irrationnel et illogique de se trouver "plus fort que les autres" (cette nomination est seulement une représentation graphique) provient de la structure mentale née du comportement Neandertal d'accumulation des produits pour passer l'hiver où les récoltes ne donnent plus rien.

Du coup toute cette conne d'humanité se prépare mentalement et organisationnellement et se motive de plus en plus fortement dans le sens d'une Grande Préparation collective à un Hiver Infernal.
Que ce soit leur comportement dû à leur structure mentale qui conforme la réalité à la structure mentale déduite d'une précédente réalité, peut paraître surprenant.
Mais c'est ce qui se passe, c'est que l'humanité est victime, et de plus en plus sensible aux effets de son incompétence.

En fait, théoriquement, on peut le voir, si on pousse un mécanisme fondé sur une incompréhension jusqu'à sa limite on influence par strates de profondeur dans le réseau de moins en moins les éléments du contexte, sachant que l'influence centrale qui est produite est un dysfonctionnement qui se répercute sur son environnement.

On peut dire que c'est un dysfonctionnement structurel de neurones qui est à l'origine du chaos global, mais aussi des systèmes autours qui ont été débranchés par cette activité, qui auraient permit une modulation.

Dans la pratique l'ennemi de l'écologie c'est la psychorigidité car elle signifie une capacité altérée à innover une structure mentale permettant de rendre logique l'énoncé d'un fonctionnement.
En fait tout simplement, il ne comprend pas, et il refuse le dialogue.
pathologie à l'échelle individuelle, limite du bon fonctionnement à l'echelle structurelle. en tous cas c'est ça qui présage du soudain changement de structure mentale sociale.

Il ne sera plus question d'accumuler, mais de gérer les flux, ce qui est plus cool.

-8119