061203 3 min

désinformation massive, intoxication, etc... normal on est dans le camp impérialiste

{::export from newsnet in present by newsnet date: 03/12/06}Journal d'Arte du 3/12/2006 : désinformation massive, intoxication, collaboration fasciste et consentement criminel....

Ça devient difficilement supportable cette désinformation insistante des médias colonialistes occidentaux envers leurs peuples, invités à penser comme leur camp de naissance les y oblige.
(le pire c'est que ça marche, sur les gens qui ne s'informent pas par eux-mêmes).

A l'instant sur le journal de Arte, au programme les mêmes sujets que ceux qui sont les plus en vogue sur le net, mais renversés à la mode impérialiste, (de) la Palestine et (du) Chavez.
On recevra cela comme une réponse étatique en bonne et due forme.
"Renversés" ça veut bien dire inversés, retournés, exploités dans le sens de l'activité du camp capitaliste.

En Palestine, soyez tranquille, Ségo visite équitablement les différentes parties rivales en prônant la paix, à ce petit détail près (Ce sont les petits détails qui comptent le plus) qu'un ouï-dire rapporte qu'on aurait comparé Israël à l'activité du nazisme, ce à quoi elle répond, tout sourire, "Si cela avait été le cas nous aurions bien évidemment quitté la salle".

Si on remet cela à l'endroit, on se dit "de quel droit cette personne, Ségo, s'exprime-t-elle sur un sujet dont visiblement elle ne comprend rien ?". Car effectivement c'est du nazisme ce que fait Israël, ça en hérite directement, et cela n'est pas une opinion ou un avis, mais une comparaison dépassionnée quoi que révoltante.

Et comme Çæ a été effectivement le cas, quitter la salle auraît-il été une réaction appropriée ?
Car figurez-vous chers bonnes gens, que c'est exactement ce qui se passe. Israël exerce le nazisme, tandis que la communauté internationale démissionne discrètement en s'échappant par la porte de derrière.

Et puis second sujet du journal, je résume si j'ai bien compris : Chavez, homme qui agite les bras vigoureusement, n'a rien tenu de ses promesses, mais se prépare quand même une constitution qui lui permettra de rester président jusqu'en 2021.

Un reportage dans une famille pauvre, une seule pas plusieurs, le démontre : "Nous on attend toujours la propriété privée qui nous était promise". En terme d'éducation, des milliards investis pour apprendre à lire aux enfants n'a donné aucun résultat : "les chiffres sont les mêmes qu'en 1998".
Côté santé, c'est pareil, la situation ne cesse de se dégrader etc...

Bref, exactement le contraire de nombreux articles qu'on peut lire sur le net, chiffres et statistiques à l'appui, où on apprend que précisément, l'alphabétisation, la prophylaxie et le niveau de vie sont en forte augmentation depuis que Chavez se saura réapproprié les moyens de production, préalablement propriétés de pays colonialistes, dont le plan était d'obtenir des esclaves à bas prix et d'en obtenir des richesses pour leur compte.

Et là, incroyable conclusion, Chavez est accusé exactement de ce dont le libéralisme est franchement accusable : De ne fonder l'énergie au travail des peuples que sur des promesses venteuses d'un vague avenir meilleur.

-8119