101215 4 min

La neutralité de ta mère

En général on s'en fout, on laisse les politiciens divaguer complètement et on ne cherche pas à répondre aux atrocités qu'ils se défendront d'avoir proférées.
C'est comme quand Gégé au bar tard le soir se met à proférer des âneries, on ne va pas écrire un article le lendemain sur son blog pour expliquer « oui mais vous voyez, cette acception est une exception.... »
Le Gégé bourré comme le politicien cravaté, dès le lendemain il ne se rappelle plus ce qu'il a dit, il continue sa vie comme si rien n'était en étant content de s'être défoulé.

On peut les laisser parler, il suffit de ne pas se faire mal à écouter ces vulgarités, mais il n'empêche qu'on ne peut qu'observer la propagation du non-sens :

Dans la foulée, le commentateur télé cravaté reprend les paroles de son idole à qui il chercher à ressembler, en répétant textuellement ce qu'il a dit tel un vieillard qui s'appuie sur une béquille pour être sûr de ne pas tomber, enflé d'assurance et de certitude. Ensuite, il va interviewer le plouc de la rue (c'est comme ça qu'ils appellent les gens à la télé) et après un tri minutieux ils tombent sur une pauvre meuf qui répète elle aussi ce qu'elle a entendu à la télé, et là la télé s'esclaffe de bonheur en disant « vous voyez ! La preuve, même les gens le disent ».

Et ça tourne comme ça, jusqu'au jour où un procès tombe, et là, c'est le drame.
Sur tout le chemin qu'a parcouru l'idée erronée entre le politicien-Gégé, dont la parole a autant de valeur que celle d'un mec bourré, et le verdict intransigeant de la Loi qui regarde la télé, il ne s'en est pas trouvé un pour remettre en question l'affirmation péremptoire et emplie de non-sens, ne serait-ce que pour s'y arrêter deux secondes et y réfléchir. Ou alors si quelqu'un l'a fait, on lui a répondu qu'il se trompait sûrement, puisqu'en démocratie c'est le plus grand nombre qui gagne, pas le plus intelligent.

Alors ils nous ont soûlé avec leur laïcité mensongère, ils ont essayé comme la plupart du temps – enfin c'est peut-être moi qui voit ça tout seul, je ne sais pas – d'inverser le sens du mot pour lui faire dire l'inverse de ce qu'il veut dire à l'origine.

Pourtant la démonstration est d'une simplicité scolaire, et d'ailleurs par peur qu'on ne la fasse, ils ont récemment changé le mot « laïcité » par « neutralité. Là, lecteur, tu n'y vois que du feu.
Alors revenons en arrière. La laïcité c'est le fait d'être laïc, c'est à dire tolérant envers n'importe quelle religion, y compris la politique. C'est quand même vachement bien l'esprit de la France qui permet d'être large d'esprit.

Mais là le politicien il dit que la la laïcité doit être respectée par les gens qui ont des têtes d'arabes ou du moins qui le suggèrent de façon encore plus véhémente en portant des vêtements traditionnels d'un autre pays.
Et ils continuent comme ça à faire dire à la laïcité que c'est un principe de moine blanc ayant posé comme règlement intérieur l'obligation à tous les habitants de s'habiller pareil, ou du moins dans les limites fixées par la télé. Sinon c'est pas laïc tu comprends.

Mais ils se sont rendu compte d'un truc, alors ils ont remplacé par « neutralité vestimentaire ». Voilà la nouvelle loi du règlement intérieur de l'établissement public nommé « France ».
Mais par contre, même à ce stade, personne ne s'est encore posé la question, que n'importe quel guérisseur du psychisme éreinté aurait pu leir préconiser avec soin : si tu veux être tranquille avec tes névroses, mec, n'y pense plus tout simplement ! Ne demande pas aux gens de se conformer à ce qui ne te choque pas, tu n'y arriveras jamais ! C'est comme ces gens qui traitent les autres de gay, comme si c'était une insulte, c'est exactement la même chose : ils voudraient quoi, que tout le monde soit comme eux ? A aimer le foot et à gueuler comme un crétin ?

En fait, je disais que la démonstration était hyper simple : la laïcité ou la neutralité, c'est comme le reste, c'est quelque chose qu'il faut d'abord appliquer à soi-même plutôt que de chercher naziment à l'appliquer aux autres pour qu'ils te servent d'exemple parce que tu n'y arrives pas tout seul.

8119