060826 2 min

y ont-ils pensé

Quand j'ai vu "Israël" sur un manuel de produit de consommation, j'étais étonné par cette coïncidence.
Peu après je me suis demandé si je ne pouvais pas rayer ce mot avec un stylo, par une sorte de légèreté, mais je ne l'ai pas fait.

La gravité d'un tel geste est non mesurable.
Et la question que ça pose est : "y ont-ils pensé ?"

Je me souviens avec force des propos outranciers d'un hypocrite israélien à la télévision, laissant entendre que "si on le veut le problème palestinien peut être résolu en deux minutes".
Hypocrite puisqu'il a ajouté "ooh mais ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, si ils y pensaient, je les renierais, je changerais de nationalité".

Il se trouve que je l'ai réentendue, cette idée, et en effet, ils y ont pensé.

Une telle idée ne peut que traverser l'esprit puisque la recherche de solution commence toujours par la plus brutale.

Et même, je crois que depuis le début ils y pensent tous, et même, ils ne pensent qu'à ça.

Les EU ont récemment, suite à la découverte d'une nouvelle "allumette" par erreur l'année passée, renouvelé tout leur stock d'armes nucléaires atomique. Il y en a des milliers. Il existe une véritable usine à apocalypses qui tourne, quelque part, à plein régime toute l'année.

Il y a aussi cet article (vidéo) qui précise qu'i y aurait même out un plan, une stratégie pour la faire exploser.
w4lk.net

En tant que moindre des solutions, c'est la plus concrète aussi.

Mais quant à la raison pour laquelle je 'ai pas rayé le mot "Israël" du manuel, c'est surtout que céder à ses bas instincts, c'est ne plus s'autorise à fonctionner qu'avec eux.
Ces bas instincts disparaissent si on se fait force de les ignorer.
Cette force consiste à avoir une bonne raison.
La raison c'est que le problème, il est dans la tête.

-8119