060816 2 min

Les Pirates des temps modernes

Eh non, les "pirates" contrairement à ce que vous allez vous imaginer, ce ne sont pas les pôles impérialistes qui agissent le plus malhonnêtement du monde, aux dépends des faibles et des opprimés, qui le sont à cause d'eux.

On va se placer exactement comme l'histoire se place elle-même, du côté des impérialistes.

Dans l'histoire qui nous est léguée, à priori seulement, les "pirates" étaient de méchants mercenaires des temps anciens, naviguant sur un vieux rafiot, sans foi ni loi, toujours prêts à sauter à l'abordage du premier navire qui croise leur route.

C'est très intéressant parce qu'on reconnaît dans cette version de l'histoire, le point de vue aristocratique, incompréhensif, et haineux qui incombe à toute opinion surtout dirigée par la peur.

C'est surtout étonnant de voir le parallèle avec ceux qu'on nomme aujourd'hui "les terroristes", dans le discours post-moderne de l'impérialisme.

Eux aussi, seraient sans foi ni loi, barbus, sales, et prêts à sauter sur n'importe quelle occasion pour causer des dégâts, motivés uniquement par leur démente errance.

Mais là où ça devient intéressant, c'est si on essaie d'en savoir plus sur ces "pirates", les anciens.

En fait ils étaient des exclus autorisés à accoster sur aucun port, et qui avaient jadis été au service de leur nation, mais qui, ayant refusé les atrocités qu'on leur commandait d'accomplir dans les pays d'outre-océan, ont décidé de garder pour eux l'or qu'on leur avait demandé de voler, et ont décidé de rester vivre dans ces pays.

Dès lors, à l'approche des occidentaux, ils avaient pour mission de contrecarrer leurs plans de colonialisme, en réprouvant par la mort leur volonté de tuerie des indigènes du coin.

C'est très intéressant parce qu'on voit comment peut naître une légende urbaine, comme on l'appelrait aujourd'hui, ou tout du moins une propagande fondée sur la mauvaise foi.

Et surtout, on voit bien que ça ne date pas d'hier que les hommes contrariés dans leurs plans de colonialisme, tout étonnés d'observer de la résistance à leurs actes odieux, sans même comprendre pourquoi leurs actes sont odieux, en arrivent à affabuler suffisamment pour raconter des histoires qui ont pour but de nier leur propre inhumanité.

-8119