090529 6 min

Pour que la justice puisse s'écouler

Suite à : "Pour réveiller ceux qui dorment" ; terresacree.org

{{Un billet de Tanka, lanceuse d'alertes pour Terre sacrée

Pour réveiller ceux qui dorment, il faut poser des questions, de bonnes questions, simples, éveiller la curiosité et le doute; il faut expliquer comment fonctionne ce monde, qu'ils sont considérés et traités comme des consommateurs, comme le bétail qu'ils mangent et que ce sera pire encore pour leurs enfants.

Les enfants sont formatés dès la maternelle, et ils sont endormis par des programmes télé débiles, la violence et la cruauté font parties de leurs jeux et finalement de leurs quotidiens, ils sont "éduqués" pour devenir de bons travailleurs, de bons consommateurs, et ce n'est pas ceux qui arriveront à un bon niveau de vie qui viendront cracher dans la soupe. Quant aux autres, les "ébavurés", les laisser pour compte, ils sont dans l'ombre et s'empoisonneront d'une manière ou d'une autre.

Travailler pour le salaire le misère qu'est devenu le smic où ,une fois payé le loyer, l'eau, l'électricité et la bouffe (le juste nécessaire en fait), il ne reste plus rien, c''est ni plus ni moins de l'esclavagiste rémunéré !

Les esclaves n'étaient-il pas nourris et logés? Ils ne se posaient pas la question de choisir entre avoir faim ou avoir froid, combien d’entre nous maintenant se la pose ? Et combien meurent de faim dans la misère ou de froid durant l’hiver ?

Quant à ceux qui ne se la posent pas encore, c’est parce qu’ils se nourrissent de discount, dans les Restos du Cœur ou ailleurs, dans les poubelles des grandes surfaces, quand il n’y a pas eu sciemment de l’eau de Javel déversé dedans pour les en empêcher, plutôt jeter la nourriture que de la donner !!!

Certains peuvent encore dormir tranquille, les prochains sont ceux qui auront versé l’eau de Javel, couche par couche, si personne ne bouge, on finira par tous y passer, catégorie par catégorie, si ce n’est pas la faim, ce sera de désespoir, d’affection, ou d’empoisonnement.

Encore ?}}





oui c'est bien que de plus en plus de gens se mettent à tenir le discours de toute une époque ;
c'est un peu comme si le volcan allait péter, et que les gens faisaient leur vie en niant les grondements du sol.
Si au dit aux gens de "se réveiller" sans dire pour faire quoi, c'est comme si on leur disait de bouger sans leur dire où aller, la plupart iraient se réfugier en haut de la montagne volcan...
en fait inconsciemment le but est de faire taire les "réveillez-vous" et pour ça il y a plusieurs méthodes, aller ailleurs, tuer celui qui parle, ou voir précisément "ce qui n'est pas réveillé". En l'occurrence le seul refuge à ces "réveillez-vous" reste encore de faire fortune et, comme tom cruise par exemple, se fabriquer un abris sous-terrain avec piste de décollage en sous-sol et 10 ans de nourriture garantie pour lui et ses nombreux gardiens armés. ça pour être réveillé il l'est ! même il ne dort plus la nuit.
Toute l'écologie dissociée de l'économie (au sens réel et non au sens habituel) ne sert finalement qu'à édulcorer et enjoliver le système injuste, pour dire (oui mais finalement il y a des solutions, qui sont rentables, ainsi tout va bien". Les gens croient vivre dans un monde parfait et éradiquent le moindre aléas pour qu'il redevienne parfait comme ils le croyaient avant.
Mais justement, c'est comme ça qu'on s'est retrouvés dans cette situation où tous les problèmes sugissent d'un coup à la figure.
 
je me plaints que c'est un peu trop naif de répéter le "réveillez-vous" en le vidant de sa substance, sous prétexte que ça fait bien de le dire, car ainsi il ne se sent plus ciblé par cet appel, alors que précisément il est un peu dans le vague quand même.
tous les écologistes sont dans le vague, ils ne sont qu'un engrenage ou même les déclencheurs d'un mouvement, sans dire où aller et pourquoi précisément, à part les résultats qui veulent être obtenus. c'est comme dire "débrouillez-vous pour que tel problème soit arrangé, faites comme vous voulez", sans même être conscient que la méthode de l'effacement des symptômes est plus destructrice que celle qui consiste à couper les causes initiales.
mais c'est vrai que les causes initiales, dans le langage le lus marquant, ne peuvent s'exprimer facilement qu'au moyen des conséquences visibles.
 
il faut aller plus loin et associer systématiquement les conséquences observées à ses causes directes, indirectes puis initiales
 
je me demandais même si finalement, y compris avec des mauvaises méthodes et des mauvais paradigmes, ce n'était pas si grave en fin de compte tant que le déclenchement du mouvement d'éveil n'avait que pour seule fonction de faire s'accorder les gens sur les liens qui les unissent... afin que le vrai mouvement d'éveil-technique puisse venir après.
 
en fait si les supermarchés arrêtaient de mettre de la Javel dans les poubelles, alors dans ce cas les gens attendraient tranquillement la date de péremption, toujours précoce par sécurité, pour aller faire leurs courses ; j'en vois de plus en plus souvent, au moins une fois par semaine. et donc le magasin ferait faillite et il y aurait encore plus de clients et de bagarres devant les poubelles.
 
Si on éveille le sens de l'altruisme au sein d'un système injuste ça ne fait que créer plus de malheur, par contre dans un système altruiste le malheur ne viendra plus que des comportements égoïstes.
 
-
 
(je continue !)
ce matin j'ai reçu une brochure en tant qu'entrepreneur. je me demandais en effet comment les entrepreneurs osaient embaucher des stagiaires et contrats de qualifs, ce qui pour le coup est un esclavage flagrant puisque les gars ne sont pas payés du tout, leurs frais de transport et nourriture à peine remboursés.
l'état motive, au moyen de points d'exclamations et de slogans, à se montrer intelligent !
"le recrutement traditionnel est complexe, et rigide, pensez jeune !
le contrat de qualification est à la fois flexible et économique !"
 
c'est pas l'état mais une société de formation, mais c'est l'état en fin de compte qui fait ça en définissant des règles superposées les unes aux autres sans aucune remise en question.
dans toute la société, l'égoïsme est récompensé et l'altruisme démotivé... et ce en raison du fait que c'est ce qu'il y a de plus raisonnable au sein du système injuste.
 
tout ce qui est fait est d'éviter de trop chercher des solutions aux vrais problèmes, c'est la structure qui oblige l'injustice,
alors qu'en repensant la structure, chose qui coûte zéro euro et quelques minutes de réflexion quotidienne, tout le phénomène de justice pourra s'y engouffrer quasiment tout seul et sans effort !
mais sans doute faut-il attendre que les gens soient accordés pour que cette idée puisse s'y déverser.
 
8119