050603 4 min

Non

Météo : "Aujourd'hui une dépression britanique a influencé gravement le continent européen, mais demain les choses rentreront dans l'ordre...."

Ce texte est réel, extrait de la météo de France 5 le vendredi 3 juin 2005.
Bien sûr, aucun rapport avec la météo, ce n'est qu'un message délivré au subconscient, selon une technique insidieuse développée par les pouvoirs étatiques, dont le but est de conserver leur pouvoir d'action, dont l'absence serait vécue comme une agression.

Aujourd'hui sur le beau pays d'europe, il fait très beau en réalité !!
Grâce à la constitution européenne, nous apprenons à dire "NON" dans toutes les langues.
Mieux encore, malgré l'insistance irrévérencieuse des perdants du scrutin, selon laquelle le "oui" est "bien" est le "non" est "mal", assimilé au extrêmistes, fascistes, réfractaires, et empêcheurs de tourner en rond, c'est le refus du mensonge abusif qui a été voté.

En fait mine de rien les états étatiques maltraitent psychologiquement leur population en les traitant de pauvres attardés ; ils excusent ainsi par avance les sévices futures qui seront autorisées par le fait que le "NON" ayant gagné, cela explique l'accroissement de la paupérisation, et donc de la soumission des peuples.
L'intérêt d'une telle manoeuvre est seulement maladive, et même moins encore, une technique de la Nature, qui est rusée, pour éveiller les consciences de façon unitaire.

Cet éveil ne peut apparemment se faire que suite à un prétexte. Les états étatiques sont ce prétexte.

Car dans ce "NAN" européen, que la France a eu le courage d'exprimer contre vents et marrées, alors que les journalistes "ouiistes" intérrogeaient hypocritement des intervenants "ouiistes", PREEXISTE déjà l'Union Européenne contre les états étatiques.

Il est question d'UNION a la seule condition qu'un accord commun ait été trouvé, un entendement commun.
C'est quand même une grande leçon, si dans chaque pays matraqué par la peur, le "NON" survient quand même, unilatéralement à chaque fois, à l'unisson finalement.

Ce qui est refusé, ce n'était pas spécialement les "maîtres" luxembourgeois, jusqu'à ce que ceux-ci exclament publiquement leur désarroi, qui bien évidemment risque de nous coûter très cher comme à chaque fois qu'un tortionnaire est contrarié.

Mais vu leur réaction, qui consiste à continuer paisiblement la tournée des intérrogations, qui continue finalement son entreprise sans la France, on ne peut que observer paisiblement aussi l'indifférence de ces responsables à l'opinion publique, à leur yeux, qui est une opinion inculte, ignorante, et contrariante.

C'est très intéressant ce silence de mort après le "NON" que bien sûr divers mauvais essaient de s'approprier comme étant "leur" victoire, car finalement on se demanderait presque si on a bien fait... ils sont très forts !

Mais oui mais oui, on a bien fait, ce n'est que le début d'une escalade de dissociation entre les gouvernements étatiques (sans faire exprès, uniquement par insuffisance intellectuelle) qui amènera toute la dégénérescence du système actuel de relations entre les humains.

Ce système de mise en relation des gens entre eux, est l'argent, le commerce. Il a été bien pratique pour bâtir notre société actuelle, mais maintenant il est périmé, insuffisant.

Dès qu'il y a une catastrophe planétaire, seuls les "dons" bienveillants ont pour fonction l'originel et vitale voeux de charité.
Hormis ça, dans le "système" lui-même, aucune bienveillance, aucune charité, aucune pitié.

L'injustice est totale si en plus on comprend que l'argent est fabriqué avec des intérêts, ce qui le rend encore plus cher, et qui limite sa production appauvrissant tout simplement les peuples. Une taxe qui a les effets d'un crime contre l'humanité, pourra-t-on enfin un jour considérer qu'elle EST un crime contre l'humanité ?

Le message du jour est le suivant :
L'Union européenne existe !!
Cette Union dans le NON au système de relations humaine étatiquement administré par des personnes inaptes, criminels si on se demande pourquoi ils tiennent autant à voir se perpétrer les crimes tout en étant légèrement désolés, mais quand même préoccupés par des questions plus en adéquation avec leur soucis privé (la compta, comment détourner sans détourner, etc...)

Oui ! C'est le NON qui fait l'Union, il y 240 million de personnes qui disent "NON" et
environ 2000 "gouverneurs" qui disent "Oui" et le font répéter 240 millions de fois à la télé.

Je suis très fier que la France, pays considéré comme sous-développé intéllectuellement par les états-unis, ait enclenché la deuxième révolution, non pas "française" ni même "européenne" mais tout simplement "Humaine".

La Lutte pour la Vie, ça commence maintenant.