050606 5 min

education

Souvent les enseignants ont la vocation mais ça n'a pas empêché par exemple une institutrice anglaise de libérer ses éleves de toute contrainte malsaine pour l'esprit car bientôt la fin du monde allait arriver, qu'ils pouvaient s'aimer tous les uns les autres. La façon dont le traumatise a pris forme chez les enfants va des tremblements spasmodiques à des renfermements remarquables...
Tu comprends cher GTP, à part toi, moi, et quelque cinquante personnes environ, personne sur terre ne soupçonne les erreurs fondamentales qui echappent à notre vigilance par méconnaissance.(lol)
C'est d'autant plus dur qu'il s'agit le plus souvent de déchirer une partie de soi-même pour y parvenir. (tous les attachements que Bouddha prône de ne pas garder)/ le but de la manoeuvre est de rendre plus difficile la décision car plus complexe en réalité, je comprends que ça demande du temps et que ce temps peut paraître infini si au fond cette décision relève d'une entropie galopante (un psychovirus).
C'est dû au fait que chaque erreur fondamentale (infime) génère une catastrophe tant qu'on ne l'a pas localisée.
d'ailleurs c'est dans l'infime que se situe toujours le transcendant du discours, et le plus souvent la violence si cet infime est utilisé. (l'utilisation de l'infime est le liant conducteur qui permet la communication accélérée dans une dyade maladive - y'avait un très bon sujet sur Arte récemment).
Pour la même raison le transcendant agit vite sur les réflex, c'est à dire la réaction première ou façon de réagir.

moi je comprends qu'on veuille intervenir pour ça, si par exemple il s'agit d'aider un enfant qui apprend à marcher à ne pas tomber.
c'est crédible car c'est toujours sur une même mauvaise méthode que se construisent les techniques, qui sont toutes un échec. C'est un constat. C'est pour ça que la nouvelle génération "will rock you!". ils sont bien plus lucides.
l'éducation, ça commence par la question : comment développer l'intélligence ?
(=comment développer l'intélligence de la technique d'enseignement = comment augmenter sa propre intélligence! zut=bug)
A partir de là il y a la contrainte inévitable à toute utopie, le truc qui sert à gêner donc à être surpassé : "1 prof pour 30 élèves".
ok, pas de problème, n'empêche qu'il reste un million de questions à se poser.

je comprends également l'analogie où on donnerait à chaque malade le même médicament sans distinction, si tous les enfants doivent suivre un rythme scolaire inadapté, ce qui provoque l'ennui initial (ensuite toute la société est comme une classe dissipée, bah ça il fallait s'y attendre.)
une révolte d'étudiants précède car est symbolique d'une révolte populaire;
c'est ça le schéma selon lequel grandit un psychovirus par exemple : toute réalisation est la préparation d'une future réalisation...
Tout est construction et emboîtements. (le perçu conscient est constrution) Même la conscience de la modestie de cette perception de la réalité doit faire partie de l'enseignement...
comment serait-ce possible si le premier réflex du prof est de faire taire les élèves pour parler dans le plus grand silence ? si rien à l'école n'enseigne l'utilité du dialogue ? (etc...)
Si justement, l'enseignement psychotechnique avec une profonde connaissance des réflex conditionnés (car ces choses se creusent) permet justement la fabrication de meilleurs réflex.
Mais si on délivre une connaissance poussée à des psychotiques par exemples, elle peut tout aussi bien être utilisée en toute bonne foi mais d'une mauvaise façon. (avec le psychovirus on voit combien un concept a son coté obscur= peut être utilisé à mauvais escient ; ça aussi c'est fondamental... et c'est de la multivalence).
Si on ajoute à cela la connaissance selon laquelle l'enseignement se produit par imitation et reconstruction consciente des raisons d'imiter, on comprends mieux l'intérêt qu'il y a à isoler les enfants de l'"influence néfaste" de leurs progéniteurs, environnement, etc...
mais par contre je suis d'accord avec tous les réfractaires à cette élaboration de plan probable, dans la mesure où il n'existe actuellement rien de mieux à proposer, de telle sorte que la moins mauvaise chose soit encore l'amour qu'on peut capter à droite et à gauche....

Tant que la société préférera mettre ses ressources dans l'armement
et/ou l'appropriation pathologique de bien personnels, plutôt que dans
l'éducation et l'enseignement, nos problèmes persisteront.
Le frein n'est pas seulement financier ou politique, il est psychique
comme nous le serine à longueur de lettres nos amis d'outre-là-bas.

on pratique également le double-enseignement sur terre comme sur ummo,
on peut très bien enseigner des grandes vérités mathématiques et les associer
sans faire exprès aux concepts anti-abstraits qui nous sont familiers
selon lesquels l'anti-abstraction est vérité, le vu est vérité, avec l'avantage
sous-jacent que du coup le non-dit (ce qui est fuit) est aussi une arme.
ce qui tombe bien puisque le meilleur gagne. CQFD.