09/12/2008 6 min #23276

Ta race

Oui oui bien sur qu'il existe des Races, tu vas voir regardes-moi.
A chaque fois les gens ils sont embrumés dans leur fatidique et fade fatalité, en croyant que genre y'a pas de races, que c'est tous égaux et puis fin de l'histoire. Quel nazisme à la fin ! Il y a bien eu une évolution non ? Au départ il y avait les tebê, et après à la fin y'a les intelligents.

Et donc entre les deux y'a ta race.

Je peux directement aller à la super-conclusion de fin de billet, celle qui percute le plus, au moment où il convient de se rendre compte qu'aussi spectaculaires que soient les races, jamais dans l'univers même y compris les races extra-terrestres, il n'y aura autant de différence qu'entre l'homme et la femme. Ça n'a rien à voir ! Ce sont des espèces distinctes, distantes de millions d'années lumière allégoriques.

- Ce qui se passe est que la masse se réveille tout d'un coup mais hélas elle confond encore tout.
Pourquoi on dit pas des espèces ou des variétés ? Tiens toi t'es d'une autre espèce, et toi t'es une variété de l'autre race. C'est vachement pratique pour tout vouloir dire.

Comme je l'ai expliqué s'il y en a qui se sentent supérieurs aux autres babouins, ils doivent logiquement admettre que :
1) il faut se méfier de la perception car typiquement elle déporte (déporter c'est un mot qui veut tout dire) ce qu'elle rejette d'elle-même sur les autres ;
2) la réelle supériorité est celle qui permet de se présenter tel un sauveur pour le monde, et elle implique :
- une responsabilité (civile et pénale) accrue par rapport aux autres babouins : c'est à dire que pour une même faute elle doit être payée beaucoup plus chèrement ;
- un devoir et une mission de sauvetage et d'enseignement aux autres babouins de ce vers quoi ils doivent tendre, en se faisant élire par eux comme leur sauveur, ce qui est sensé leur sauter aux yeux à moins qu'ils soient vraiment complètement cons.

Les races ? Et les enfants, ne sont-ils pas inférieurs ? Ne réclament-ils pas qu'on soit pour eux un exemple potable et significatif, qui oriente leur construction, et auquel ils aspirent à ressembler ?

Si les races existent, alors nécessairement elles signalent des critères de divergence au niveau évolutif, et fait que l'une sera supérieure à l'autre.
Et ça vous fera quoi de voir des êtres venus d'une autre planète vous ressembler quasiment parfaitement ? Alors là putain sa race ça dépasse trop vous compétences de comprendre ça.
Et ça vous ferait quoi d'introduire des notions lus délicates comme l'intelligence ou l'imagination pour vous comparer les uns aux autres, bande de babouins ? ça ferait exploser vos cerveaux ?
En fait tout est clair, ceux d'entre vous qui faisaient comme si rien n'était, ne faisaient que refouler leur haine inexcusable. Et là maintenant ça sort, ça jaillit, ça y est on y re-est, "y'a des races", et voilà ça veut tout dire.

Pourquoi commetté-je le rapprochement entre race et supériorité ? Parce que quoi, vous voudriez quand même pas, messieurs les pro-raciaux décomplexés, que les races soient différentes mais toutes égales ? Ce serait injuste n'est-ce pas ? Avouez que ça vous tord le cul de devoir admettre ça alors que le public regarde.
Pourquoi le terme de supériorité est-il relié à celui de "races", est-ce que votre exercice consiste à dissocier les deux, êtes-vous des scientifiques pragmatiques observant la face du monde sans aucune arrière-pensée ? C'est bien ça votre discours, vous qui n'avez cessé de faire comme si rien n'était pendant toutes ces années ? Vous qui demandez "mais c'est qui ce gars pour me critiquer ?", vous qui dites "Eh bin quoi Race c'est dans le dico, c'est au dico qu'il faut s'en prendre dans ce cas" ou encore "eh bin quoi dans les droits de l'Homme y'a bien marqué (ta) "race" c'est donc que ça existe !
Et à part ça le gars, après avoir utilisé les droits de l'homme pour expliquer qu'il y avait des races (mais que les conclusions qui en découlent regardent chacun librement) il n'a pas l'impression d'avoir dit une connerie ?
Si ces gens-là, dits "les racistes", sont autant capables de séparer les uns et les autres selon des critères précis, alors qu'est-ce qui les a retenu de ne pas argumenter en disant "eh bin quoi, ça fait des années que dans les feuilletons américains les flics ils disent "de race blanche", "de race noire", "de race latino" : ça veut bien dire qu'il y a des races !
Le gars pour se défendre il va arracher un bout de peau à un black et dire "eh bin quoi, elle est bien plus foncée non ?" je rêve pas quand même, j'invente rien !"

Et si on a envie de classer les racistes dans une race à part, ça ne résoudrait rien car après tout c'est très humain d'être autant un babouin.

- Si alors effectivement Races il y a, or supériorité ça on est sûrs qu'il y a, alors quelle idée de babouin peut bien relier cette non-inexistence à des principes criminels d'élimination du plus faible ?
Ah oui bien sûr, c'est Darwin, selon qui, alors qu'il ne connaissait pas la génétique, qui a son tour sert tout autant de ferment à l'idéologie raciale, spéculait sur l'idée d'élimination naturelle pour laisser la place au plus fort. Et comme personne dans cette race de cinglés que sont les terriens n'est capable d'émettre la moindre analyse critique, tout au plus de savoir détourner et utiliser les concepts scientifiques dans le dessein d'assouvir leur vengeance haineuse, alors forcément tout a l'air de se tenir !

Et du coup ça commence naïvement, presque sur le ton comique d'un Ruquier dont le métier est d'éclater de rire dans un esprit de moquerie, ou d'un Zemmour dont le métier est représenter symboliquement celui qui pense tout seul, l'air de dire « bah quoi ouais y'a des Races tu crois quoi ? ».

Et une fois cette pertinente et épuisante réflexion intellectuelle terminée, tout coule de source, il n'y a plus qu'à détruire les races inférieures car c'est logique, puisqu'elles polluent et pullulent, elles puent et tout ce qu'elles peuvent dire ne sont que des pets.

Notamment vu comme les génocides raciaux savent désormais être récupérés afin de consolider le pouvoir des racistes, et vu comme celui d'il y a cinquante ans commence à se fatiguer de toujours servir d'argument à tous les crimes masqués, peut-être pouvons-nous nous dire que ce qui se fomente en est un nouveau, bien dévastateur, afin de raviver la flamme de l'humanité, dans un joyeux esprit de sacrifice à but lucratif et moral.

Mais putain mais quelle race de babouins ces humains.

8119

dav - temps 081209

 commentaire