060717

G8 : Il est faux de parler d’annulation à 100%...

Le quotidien belge Le Soir des 15-16 juillet consacre un dossier de deux pages sur le G8 en cours à Saint Pétersbourg. Sous le titre « Les promesses de 2005 n’ont guère été tenues », la journaliste Véronique Kiesel rend compte de deux réactions en ce qui concerne les allègements de dette. Celle de Bob Geldof et de Bono, d’une part, celle du CADTM, d’autre part. Selon Le Soir en matière de dette : « Le G8 s’était engagé à annuler 100% des dettes des pays africains les plus pauvres vis-à-vis du FMI, de la BM et de la Banque africaine de développement ». Le Soir poursuit : « Selon Data, un organisme mis sur pied par Bob Geldof et le chanteur Bono, c’est la seule promesse qui est en voie d’accomplissement. »

Le Soir donne alors la parole au CADTM en faisant précéder la réponse par ceci : « Eric Toussaint du CADTM (Comité pour l’Annulation de la dette du Tiers-Monde), est moins enthousiaste » et suit sa déclaration : « Depuis 1996, nous avons été témoins d’innombrables effets d’annonce sur ce thème. Alors que 42 pays sont sur les listes, l’actuel projet d’annulation n’en concerne que 19. De plus il est assorti de conditions politiques très contraignantes, en termes de privatisation de services de base, d’ouverture des marchés. Or ces conditions rendent la vie des populations plus difficile : les producteurs locaux n’arrivent pas à affronter la concurrence de l’étranger, les services (eau, électricité, transport, enseignement, santé,...) coûtent plus cher... Ce week-end le FMI, la Banque mondiale et la Banque africaine de développement vont annoncer en fanfare combien de milliards ils vont consacrer à ces annulations promises il y a un an. Et il faut savoir que la Banque mondiale ne compte annuler les dettes que jusqu’à 2003. Les dettes contractées à son égard les années suivantes seront toujours dues. Il est faux de parler d’annulation à 100%... ».

La partie de l’article consacrée aux allègements de dette s’arrête là.

cadtm.org

 commentaire