03/07/2006 4 min #1708

Le siège injuste contre le peuple palestinien pousse la plante à remplacer le médicament !

{::export from dav in Actu by dav date: 03/07/06}Eh oui que vient faire cet article ici ?

(http://w4lk.net/home/article1705.html)

Il y a quelque temps un peu avant l'accélération des Crimes contre l'Humanité orchestré en Palestine, j'avais suggéré qu'un changement de système social ne pouvait avoir lieu que dans la douleur. Cela était amplement théorique.

En effet, les consciences sont trop peu éveillées (pour le dire simplement) pour que les gens s'unissent et mettent fin à l'étatisme international fondé sur l'appropriation des biens, de la science, et des humains aussi.

Je savais qu'il faudrait qu'il n'y ait aucun autre choix, que la nécessité devait y pousser.

Justement toutes les civilisations qui se sont terminées sont arrivées à cette extrémité sans même pouvoir penser à une alternative car c'était déjà trop tard. Toute l'astuce c'est de s'y prendre à l'avance.

Mais tout cela est théorique.

De ce que j'ai vu de la Palestine, c'est comme des frères déchirés, où le refus des règles qui régissent l'autre résonne comme un échec personnel, ou une atteinte à la dignité.

Il m'est apparu alors peu propice de venir la ramener sur l'établissement d'un système alternatif, sous prétexte que j'avais proposé que la meilleure démonstration de sa viabilité consisterait à l'implanter dans un endroit ravagé par la misère.

Je pensais à ce moment-là à l'Afrique, puis, on a vu que cela a fini par émerge... en toute logique. Au lieu de l'appeler "système alternatif" il s'appelait "système informel" : c'est à dire illégal, et aussi restreint sur des activités ponctuelles.

A ce sujet lire :

Forces for Change : http://w4lk.net/home/article-1543.html

Abolir la dette pour promouvoir un autre développement : http://w4lk.net/home/article1600.html

Mais voilà que, dans l'urgence, les hôpitaux étant soit plein soit vides (bombardés), le blocus international inique étant maintenu envers et contre tout malgré l'effraction évidente aux Droits de l'Homme, les peuples se tournent "tout naturellement" vers la médecine par les plantes.

Depuis l'aube des temps, cette médecine est restée inégalée en terme d'efficacité pour la plupart des maladies courantes (figurez-vous).

De là je pense que le pas à franchir n'est plus très grand.

Ainsi je relance cette idée comme un exercice, sans plus de complexe :

(Devoir de vacances)

Quel système économique instaurer en Palestine pour le sauver de l'absence cruelle d'aide internationale ?

De même, qui sauvera le monde dans son ensemble quand il sera lui-même plongé dans une cacophonie économique qui a tout de comparable : dans très peu de temps en fin de compte.

Dans l'urgence et face à la Réalité, qu'est-ce qui change dans les conceptions qui ont été pensée de manière toute théorique ?

Les ingrédients à dispositions sont l'énergie humaie.

Dès lors, dans ce cas, n'est-il pas finalement viable de penser l'initialisation d'un tel système (écosociétalisme, ou le mien qui est moins poussé, ou ceux qui sont l'objets de rêvasseries à travers internet - distributisme, etc...) au moyen d'une création monétaire fondée sur le libre travail ?

Quand je proférais qu'un ordinateur serait au centre de l'équitabilité du système, n'est-ce pas finalement parfaitement viable ?

Quelles solutions pour la Palestine, l'Afrique (Zimbabwé dévasté : lire http://w4lk.net/home/article1699.html) ?

Trouver des solutions en partant d'un système caduque rend cette question bien plus utopique et irréaliste que dans la circonstance actuelle : voilà ce qui a changé.

-8119

 commentaire