080406 3 min

Remembers

C'était un de ces rendez-vous où je ne voulais pas aller, obligé par un devoir dont la dimension d'humilité est comme attendue par « le monde ».
Comme d'habitude les gens sont très polis et souriants, à l'occasion on matte ce qu'il y a à mater, puis on se montre patient en attendant que ça se termine.
Ah oui c'est ça la vie en société.
Je devais passer une test d'aptitudes à l'informatique, chose que j'abordais sous l'angle de celui à qui il faudrait demander de rédiger ces questionnaires.
On m'installa dans une salle spartiate avec des chaises et des tables d'école, vides, un questionnaire de cinq pages agrafées, et un stylo bic bleu. Voilà c'est tout ce que vous avez comme outils pour sortir de là, Mr Mc Giver.
C'était un QCM à l'américaine, méthode gain de temps et d'efficacité, et questions bateau. Je coche, je coche, ça à l'air débile j'espère que le niveau va monter, je coche, là aussi, là j'ai coché à côté mais c'est pas grave, là je relis bien la question avant de cocher, je m'arrête, je saute, puis je coche jusqu'à la fin.
Donc, nous sommes 1,30 minutes après le début, je sors de la pièce, je cherche le bureau, je frappe, on s'étonne : « Ouiii ? », je rentre.
Question : « Vous n'avez pas de stylo ? »
Réponse : « Non non, j'ai le questionnaire ».
Questiion : « Ah pardon eh bien prenez celui-là » -il me tend un stylo.
Je dis : « Euh, non, j'ai fini votre questionnaire, je vous le rend. »
Il dit : « Comment ça ??? c'est un questionnaire de 10 à 15 minutes, vous ne pouvez pas l'avoir déjà fini. »
Je dis : eh bien si. »
Il appelle sa copine, lui dit de venir voir ça. Elle arrive, et c'est là que ça commence les ennuis.
« Il a fini son questionnaire ? Bon eh bien c'est très bien, nous allons analyser les réponses, vous voulez bien attendre dans le couloir ? »
Je m'exécute, non sans préciser : « ah oui au fait, il y a une question à laquelle je n'ai pas répondu, c'est parce que c'est hors sujet ».
Elle fait mine de ne pas comprendre que j'essaie de faire le malin : « Oui oui, on va voir ça »
Et elle pense « c'est tout vu mon gard ».
Je suis posé dans un couloir d'attente, avec un vague endroit où s'asseoir.
Et une pendule aussi, je m'en souviens bien, j'ai vu ses aiguilles passer trois quart d'heure.
Et enfin, la meuf sort. On discute de mes compétences, elle demande ce que je fous là, elle s'étonne de mon caractère pacifique, bref elle se demande si je suis débile.
Alors elle envoie des pics, pour voir comment je réagis, mais bien entendu, ses pics sont pour moi comme des gouttes de pluie qu'on a prévu de recevoir.
Et de là je tiens cette réplique illustre :
la fille, black, petite, mince, super bien roulée, très bien habillée, un vrai bonheur pour les yeux, tourne ses fesses vers moi, tape dessus, et me dis : Regarde ça, comme elles sont parfaites. Tu me vois ? J'ai 23 ans et j'ai le physique de si j'avais 17. Regarde ça il est parfait mon corps ! Moi dans la vie quand je veux un truc, je ne laisse pas quelqu'un d'autre me le prendre !
Elle ajoute « Et si on t'a fait attendre 45 minutes dans le couloir, c'était pour voir ta réaction, pour savoir ce que tu allais faire !
Mais c'est dingue ça, vous ne vous mettez jamais en colère ?