Lancement à Ouagadougou du plan d'action de Marrakech sur la migration

14-02-2019 aa.com.tr 3 min #152156

AA/ Ouagadougou/ Wendyam Valentin Compaoré

Les fonctionnaires de haut niveau du Processus de Rabat ou Dialogue euro-africain sur la migration et le développement ont procédé mardi et mercredi à Ouagadougou, la capitale burkinabé, au lancement du plan d'action de Marrakech en identifiant des activités à mettre en œuvre courant 2019-2020.

"Nous avons procédé au lancement du plan d'action de Marrakech en identifiant des actions que nous allons mettre en œuvre courant 2019 et 2020", a déclaré mercredi l'ambassadrice du Burkina Faso en Belgique, Jacqueline Marie Zaba Nikiema.

La diplomate burkinabé s'exprimait mercredi, au terme de deux jours de réunion à Ouagadougou, des fonctionnaires de haut niveau du processus de Rabat ou Dialogue euro-africain sur la migration et le développement.

Les participants ont, notamment, prévu l'organisation de formations ainsi que d'activités dirigées vers la diaspora. Il s'agira, notamment, d'organiser des réunions de la diaspora afin de cerner ce qu'elle peut apporter au pays d'origine en termes d'activités de développement, a-t-elle précisé.

Nikiema a, en outre, expliqué que la réunion a permis d'aborder des questions liées à la gouvernance du Processus de Rabat.

"Nous avons examiné le processus dans le contexte continental et mondial. Nous avons identifié les priorités transversales et les actions à entreprendre pour les années à venir", a-t-elle déclaré.

La réunion s'est tenue à Ouagadougou parce que le Burkina Faso assure depuis le mois de mai 2018, la présidence du processus de Rabat qui comprend 10 pays dont 5 africains et 5 européens.

Jean Marie Plum, chef du service des affaires internationales et européennes à la délégation de l'UE au Burkina Faso, estime de son côté que les résultats des deux jours de travaux sont "très satisfaisants".

"Notre travail se rapproche du terrain, de la vie des migrants. Ce travail facilitera beaucoup l'activité de la France qui prendra la présidence du processus de Rabat à la suite du Burkina Faso à partir de mai 2019", a-t-il affirmé.

Mis en place en 2006, le Processus de Rabat est une plate-forme de dialogue pour les administrations nationales des pays d'origine, de transit et de destination le long des routes migratoires ouest-africaines.

Le Plan d'Actions de Marrakech 2018-2020, a été mis en place lors de la réunion des fonctionnaires de haut niveau tenue les 14 et 15 novembre 2018 à Addis Abeba, en Ethiopie

Les signataires de ce Pacte s'étaient engagés, entre autres, à lutter contre les facteurs négatifs et les problèmes structurels qui poussent des personnes à quitter leur pays d'origine, à munir tous les migrants d'une preuve d'identité légale et de documents adéquats, à faire en sorte que les filières de migration régulière soient accessibles et plus souples, à favoriser des pratiques de recrutement justes et éthiques et à assurer les conditions d'un travail décent, ainsi qu'à prévenir, combattre et éliminer la traite de personnes dans le cadre des migrations internationales.

 aa.com.tr

 Proposer une solution