Cuba est prête pour le référendum sur la nouvelle Constitution

11-02-2019 reseauinternational.net 8 min #152040

par Waldo Mendiluza

Moins de trois semaines avant le référendum auquel quelque huit millions de Cubains sont appelés à se prononcer sur la nouvelle Constitution de la République, les autorités de l’île mettent au point les détails d’un vote important.

Depuis fin janvier, la Présidente de la Commission Électorale Nationale (CEN), Alina Balseiro, a assuré que le pays est prêt à mener à bien un processus à fort impact médiatique dans la plus grande des Antilles et au niveau mondial.

Ses paroles sont basées sur la mise en place des commissions chargées, aux niveaux national, provincial, municipal et local, d’organiser, de diriger et de valider la convocation aux urnes, où il est prévu la ratification par une large majorité de la nouvelle Constitution, fruit du débat dans les quartiers et des centres de travail et d’étude.

Balseiro a également souligné les tournées effectuées par la CEN dans les provinces et les préparatifs d’un référendum au cours duquel quelque 420 000 Cubains effectueront des missions, tant dans les bureaux de vote que pour assurer la consultation.

Ce chiffre comprend plus de 200 000 élèves du primaire et du secondaire chargés de la gestion des urnes, une particularité de Cuba, puisque dans d’autres pays ce sont souvent des hommes en uniforme qui sont mobilisés pour remplir cette tâche.

Pour Ronald González, un garçon de six ans qui, pour la première fois, gèrera les urnes, « ce sera une très belle journée« , à laquelle il est préparé, « mais un peu nerveux« .

A chaque élection dans le pays des Caraïbes, un salut pionnier et l’expression « a voté » accompagnent les électeurs, qui ne voient ce jour-là aucun soldat avec des armes longues ou grands déploiements policiers.

Le dimanche 17 février, l’essai dynamique aura lieu, un exercice de vérification traditionnel qui a lieu une semaine avant le scrutin.

En ce qui concerne le registre électoral, le chef de la Direction de l’Identification, de l’immigration et des Étrangers du Ministère de l’Intérieur, le colonel Mario Méndez, a exhorté les citoyens à revoir leurs données dans les listes publiées afin d’authentifier le registre, un processus qui restera ouvert jusqu’à la clôture du scrutin.

Méndez a souligné le caractère public, permanent et officiel du registre électoral, qui est automatiquement accessible à tous les Cubains dès leurs 16 ans.

Lors du référendum, outre les personnes autorisées à voter sur l’île, les milliers de Cubains qui effectuent des missions officielles à l’étranger, y compris des diplomates, des collaborateurs et des universitaires, pourront voter.

Les conditions sont déjà réunies pour ce processus, qui se déroulera dans 1 051 écoles dans quelque 120 pays, a déclaré Marcos Rodríguez, Président de la Commission Spéciale Électorale du Ministère des Affaires Étrangères.

La constitution dans la rue

Avec quelque deux millions d’exemplaires en circulation dans tout le pays, la nouvelle Constitution est dans tous les quartiers et communautés en vue du référendum du 24 février.

Selon Eldis Vargas, vice-Président de Correos de Cuba, c’est le document le plus imprimé et le plus vendu au cours des deux dernières décennies.

A la suite de la demande de Constitution approuvée le 22 décembre par l’Assemblée Nationale du Pouvoir Populaire, plus de trois millions de tirages devraient être effectués, a-t-il déclaré.

Vargas a salué le travail des facteurs, des agents postaux et des petits commerçants de rue chargés de transmettre le texte aux 15 provinces cubaines.

Orlando Martínez, un étudiant en médecine, a déclaré à Prensa Latina :

« Je me réjouis de l’occasion qui nous est donnée à tous de disposer de la Constitution avant de voter lors du référendum, en raison de l’importance d’approfondir son contenu« .

Alors que les habitants de la plus grande des Antilles se familiarisent avec le texte, les préparatifs se poursuivent pour le vote, au cours duquel les citoyens devront répondre par oui ou par non à la question :

« Ratifiez-vous la nouvelle Constitution de la République« .

L’impression de 10 millions de bulletins de vote, la vérification des listes électorales et la formation des autorités électorales figurent parmi les actions les plus récentes, qui s’inscrivent dans le cadre des actions en cours mentionnées par la Présidente de la CNE lorsqu’elle a déclaré l’île prête pour le scrutin.

La nouvelle Constitution cubaine, destinée à remplacer celle en vigueur depuis 1976, ratifie le caractère socialiste de l’île et le rôle dirigeant du Parti Communiste dans sa société.

Il comprend également des changements dans la structure de l’État, notamment la création de nouvelles fonctions pour le président, le vice-Président de la République et le Premier Ministre, et étend les droits des individus, avec des questions telles que les garanties d’une procédure régulière, l’Habeas Corpus, la présomption d’innocence et la réinsertion sociale des personnes privées de liberté.

Elle reconnaît également diverses formes de propriété, dont la propriété socialiste de l’ensemble de la population, et reflète la promotion de l’investissement étranger et le renforcement du pouvoir populaire à la base, avec une plus grande autonomie pour les municipalités.

Le texte est le résultat d’un processus décrit ici comme sans précédent à Cuba et dans le monde, car il a été enrichi par l’opinion publique, après une consultation tenue entre le 13 août et le 15 novembre avec la participation de près de neuf millions de personnes, dans plus de 133 000 réunions dans les quartiers et centres de travail et d’étude.

Selon le Secrétaire du Conseil d’État, Homero Acosta, quelque 780 000 propositions sont ressorties de ces réunions et des opinions exprimées par les Cubains vivant à l’étranger, converties après leur traitement en 9 600 propositions standard, dont la moitié ont été incorporées sous une forme ou une autre dans la Constitution.

Le projet de loi soumis aux critères populaires a subi 760 modifications, a-t-il déclaré.

Source :  Cuba lista para referendo sobre nueva Constitución

traduit par Pascal, revu par Martha pour  Réseau International

 reseauinternational.net

 Ajouter un commentaire