Rdc / Législatives: Le camp de Kabila rafle la majorité des sièges

12-01-2019 aa.com.tr 4 min #150680

AA / Kinshasa / Pascal Mulegwa

Les partis et regroupements politiques autour du président sortant Joseph Kabila ont remporté la majorité de sièges à l'assemblée nationale en République démocratique du Congo (RDC) où l'élection présidentielle du 30 décembre 2018 a été remportée par le chef du plus grand parti de l'opposition, Félix Tshisekedi avec 38, 51 %.

Les partis et regroupements politiques réunis au sein du front commun pour le Congo de Joseph Kabila ont raflé provisoirement 290 sièges sur les 500 que comptent l'assemblée nationale, selon le porte-parole de la majorité présidentielle, André - Alain Atundu, joint au téléphone par Anadolu.

Le nombre de sièges remportés par les alliés de Joseph Kabila pourra dépasser les 290 car la commission électorale nationale indépendante (Ceni) n'a proclamée samedi, que les résultats concernant 485 sièges.

Les 15 sièges seront ajoutés après la tenue des élections législatives dans les circonscriptions de Beni, Butembo et Yumbi où le scrutin avait été reporté pour mars prochain à cause de l'épidémie d'Ebola et des violences intercommunautaires.

Lors de la publication des résultats, le président de la commission électorale, Corneille Nangaa, s'est félicité du fait que 10 % de ces députes nationaux sont des femmes.

Le parti politique fondé en 2002 par Kabila, le PPRD (Parti du peuple pour la reconstruction et le développement) est arrivé en tête avec 48 députés, alors que celui de Tshisekedi a obtenu provisoirement 32 sièges.

Kabila garde le pouvoir

La RDC étant gouvernée par un régime semi-présidentiel, le premier ministre sera issu du camp de Joseph Kabila qui dispose de la majorité de sièges au parlement.

Le Premier ministre de Tshisekedi devra être choisi parmi les fidèles de son prédécesseur Joseph Kabila, qui a renoncé à briguer un troisième mandat après 17 ans au pouvoir.

Cela veut dire également que Tshisekedi va devoir partager les postes ministériels et à la tête des entreprises publiques avec les fidèles de Kabila.

Les partis et regroupements de Kabila vont également contrôler toutes les 26 assemblées provinciales de la RDC, car ayant obtenu également la majorité de députés provinciaux, selon les résultats des élections législatives publiés jeudi dernier, en même temps que ceux de l'élection présidentielle. Ces trois élections avaient eu lieu le 30 décembre dernier.

"Kabila se moque de l'opposition"

Même après avoir renoncé à la présidence de la République, Kabila garde tous ses pouvoirs.

Contacté par Anadolu, samedi, Gabriel Kyungu Wa Kumwanza, l'un des proches de Martin Fayulu a dénoncé "un troisième mandat déguisé de Joseph Kabila".

"Il se moque de l'opposition. Il s'est retiré pour mieux rester au pouvoir. Ce n'est pas différent d'un troisième mandat. Comment est-ce que son candidat (Emmanuel Ramazani Shadary) peut perdre l'élection présidentielle et gagner au même moment les législatives", s'est interrogé Kyungu estimant que les résultats ont été "truqués à tous les niveaux".

Le nouveau président de la RDC, Félix Tshilombo Tshisekedi, prendra ses fonctions le 22 janvier après la validation de sa victoire par la cour constitutionnelle et sa prestation de serment.

L'assemblée nationale et les 26 assemblées provinciales seront définitivement installées en mars prochain, après les élections à Beni, Butembo et Yumbi.

 aa.com.tr

 Ajouter un commentaire