France/gilets jaunes: 343 interpellations à Paris samedi matin

08-12-2018 14 articles aa.com.tr 4 min #149357

AA/Tunis

Quelque 1500 personnes étaient rassemblées samedi en milieu de matinée sur l'avenue des Champs-Elysées pour l'acte 4 de la mobilisation des "Gilets jaunes", ont rapporté des média locaux.

Samedi vers 9h40, déjà 343 personnes avaient été interpellées, a indiqué la préfecture de police essentiellement pour "participation à un groupement en vue de la préparation de violences contre les personnes ou de destruction". A 7h30, 32 personnes avaient par ailleurs été placées en garde à vue, rapporte la radio "franceinfo".

Et de rappeler qu'à la même heure samedi 1er décembre, seulement deux personnes avaient été interpellées, mais les heurts avaient déjà éclaté place de l'Etoile entre des manifestants cherchant à forcer les points de contrôle et les forces de l'ordre.

Alors que de nombreux incidents avaient émaillé la mobilisation parisienne samedi dernier, l'exécutif s'attend cette fois à une journée encore plus violente, souligne la même source.

La présidence de la République avait exprimé mercredi ses craintes d'une mobilisation violente, avec "un noyau dur de plusieurs milliers de personnes" qui viendraient à Paris "pour casser et pour tuer".

Le ministère de l'Intérieur s'est dit, de son côté, être "préoccupé", note la radio française, ajoutant que "les menaces sont prises au sérieux" par la place Beauvau.

D'ailleurs d'importants moyens de sécurité ont été déployés samedi au niveau des différentes points de rassemblement, selon "franceinfo".

Alors que 65 000 membres des forces de l'ordre, dont 5 000 à Paris, avaient été déployés samedi 1er décembre, Edouard Philippe a annoncé que plus de 89 000 membres des forces de l'ordre seraient mobilisés ce samedi en France, dont 8 000 dans la capitale, rapporte la même source, ajoutant qu'une "douzaine de véhicules blindés" de la gendarmerie doivent par ailleurs être utilisés à Paris.

Face à la menace, les commerces situés dans le quartier des Champs-Elysées, à Paris, ont barricadé dès vendredi leurs devantures. Et la plupart resteront fermés samedi, tout comme les "grands magasins" du boulevard Haussmann, ainsi que de nombreux lieux culturels et touristiques, comme la tour Eiffel, l'Arc de triomphe, les musées du Louvre et d'Orsay ou le Grand Palais, toujours selon "franceinfo".

Par ailleurs, et à la demande de la préfecture de police, pas moins de 45 stations de métro et de RER resteront fermées au public. Le périphérique parisien devrait également être très perturbé, certains "gilets jaunes" ayant appelé à s'y rendre.

Une cellule de crise se tenait samedi matin eu ministère de l'Intérieur en présence du Premier ministre Edouard Philippe et du ministre de l'intérieur, Christophe Castaner.

Le président Emmanuel Macron devra quant à lui s'exprimer en "début de semaine prochaine", avait annoncé vendredi le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand.

Le mouvement des "gilets jaunes", lancé depuis la mi-novembre sur les réseaux sociaux pour protester contre la hausse des prix des carburants, a rapidement évolué et les revendications se sont étendues au pouvoir d'achat et aux salaires.

Des politiciens ont même réclamé la démission du président Emmanuel Macron, d'autres ont revendiqué la tenue d'un référendum, et d'autres ont appelé à la dissolution du parlement.

De grandes marches ont été organisés à Paris les samedi 17 et 24 novembre et le 1er décembre. Ces marches ont été émaillées de vives violences, touchant des commerces, des monuments historiques, des véhicules et des immeubles.

Déjà 4 personnes ont perdu la vie en marge de ces protestations et des centaines d'autres ont été blessées.

 aa.com.tr

 Ajouter un commentaire

Articles associés plus récents en premier
14-12-2018 mondialisation.ca 27 min #149622

Répression macroniste contre le peuple des Gilets jaunes: un état d'urgence qui ne dit pas son nom

D'après Vincent Brengarth, avocat au Barreau de Paris, nous assistons à une dérive inquiétante en matière de répression policière en France ces dernières années, plus précisément depuis novembre 2015 lorsque l'état d'urgence est prononcé, et prolongé à de multiples reprises, avant d'être intégré dans le droit commun. Nous serions donc désormais sous le coup « d'un état d'urgence qui ne dit pas son nom », avec des interpellations préventives sur la simple base du soupçon, sans élément concret d'une infraction [1].

14-12-2018 legrandsoir.info 7 min #149597

Gilets jaunes, « Acte Iv » : l'ordre règne en Macronie

Rémy HERRERA

Samedi 8 décembre : 89 000 membres des forces de l'ordre avaient été déployés sur l'ensemble du territoire français pour faire face à l'« Acte IV » de la mobilisation nationale des « gilets jaunes », prévue ce jour. Ils étaient quelque 8 000 policiers et gendarmes à Paris, équipés de véhicules blindés pour protéger les « lieux de pouvoir » et enfoncer les barricades.

13-12-2018 les-crises.fr 6 min #149575

Un Gilet jaune placé en garde à vue témoigne : « On nous a empêchés de manifester »

Source :  Le Parisien, Jean-Michel Décugis, 09-12-2018

Éric, 45 ans, mécanicien dans l'industrie, avait fait le déplacement avec sa femme et son fils depuis l'Alsace pour manifester à Paris. Interpellés à leur arrivée, il dénonce une garde à vue abusive.

12-12-2018 reseauinternational.net 8 min #149507

Gilets Jaunes - Bordeaux : un jeune homme a eu la main arrachée par une grenade [Vidéos]

Bizarre, bizarre…

***

Vidéos déconseillées aux âmes sensibles et aux enfants

——————- A Bordeaux, un jeune homme a eu la main arrachée par une grenade qu’il a ramassée et qui lui a explosé dans la main droite lors d’une manifestation de « Gilets Jaunes » samedi.

« Je regarde ma main et à la place il y a un moignon avec des lambeaux de chair qui pendent et un morceau d’os déformé. », raconte Antoine au micro de France Inter lundi 10 décembre, après avoir eu la main droite arrachée par l’explosion d’une grenade qu’il a ramassée lors de la mobilisation des « Gilets Jaunes » à Bordeaux samedi.

12-12-2018 reporterre.net 15 min #149502

La stratégie juridique de l'État pour empêcher de manifester

Samedi, 1.723 personnes ont été interpellées en France dans le cadre de la mobilisation des gilets jaunes. Derrière ce nombre effarant, l'infraction de « participation à un groupement en vue de participer à des violences ». Qui traduit la tendance grandissante des gouvernements à limiter la liberté de manifestation.

« On n'a même pas eu le temps de faire un pas en direction des Champs-Elysées, on s'est fait arrêter, allez hop, parquet, treize heures trente de garde à vue ! A seize ! Pour tous la même raison : masque à gaz. » Ce témoignage de gilet jaune,  diffusé lundi 10 décembre par LCI, est semblable à des centaines d'autres.

11-12-2018 francais.rt.com 5 min #149471

8 décembre : les blindés de la gendarmerie avaient-ils vraiment une «arme secrète» ?

© Benoit Tessier Source: Reuters

Selon un article de l'hebdomadaire Marianne, «la police avait une arme secrète» le 8 décembre à Paris, arme qui aurait été embarquée à bord des blindés de la gendarmerie. RT France a vérifié cette information auprès de policiers de terrain.

 L'hebdomadaire Marianne a publié le 10 décembre un article faisant état d'une «arme secrète» détenue par «la police» et convoyée par les blindés à roues de la gendarmerie déployés le 8 décembre dans les rues de la capitale.

11-12-2018 legrandsoir.info 4 min #149445

Violences policières contre les journalistes : la liberté d'informer menacée

SNJ-CGT

Violence dans les manifs. Des journalistes malmenés (verbalement) par des "sans-dents" en gilets jaunes ont porté plainte.
Des journalistes de terrain, reporters et photographes, frappés par les forces du désordre, victimes de flash balls, hospitalisés, sont invités par leurs syndicats à porter plainte. Nous soutenons ces derniers. Parions que leurs plaintes, si elles sont déposées, donneront lieu à un jugement dans quelques mois ou années.

10-12-2018 bastamag.net 19 min #149426

3300 arrestations, 1052 blessés, un coma, un décès : l'engrenage d'une répression toujours plus brutale

L'engrenage de répression et de violences ne semble plus vouloir s'arrêter depuis quatre semaines. Le mouvement des gilets jaunes bat ainsi tous les records en nombre de gardes à vue, de personnes déferrées en justice, de milliers de grenades et balles de défense tirées sur les manifestants et de personnes estropiées. Les inquiétants « records » répressifs contre la mobilisation sur la loi travail et lors de l'évacuation de la Zad de Notre-Dame-des-Landes sont désormais désuets.

10-12-2018 mondialisation.ca 9 min #149399

Les «gilets jaunes» bravent la répression et des interpellations en masse

Hier, pour le quatrième samedi de suite, les «gilets jaunes» ont manifesté à travers la France contre le gouvernement Macron. Les tentatives de Macron de mettre fin au mouvement en repoussant la hausse des taxes qui avait provoqué le mouvement, puis en l'annulant carrément, n'a pas satisfait les «gilets jaunes». Leurs principales revendications, en faveur de l'égalité sociale et contre le militarisme et la dictature, soulignent que c'est un mouvement qui s'oriente vers une défense des intérêts ouvriers à une échelle non seulement française mais aussi internationale.

09-12-2018 francais.rt.com 2 min #149391

Acte 4 de la mobilisation des Gilets jaunes à Paris : les moments forts en vidéo

© STEPHANE MAHE Source: Reuters

La dernière mobilisation des Gilets jaunes n'a pas faibli dans toute la France. Elle a également été le théâtre d'affrontements entre manifestants et forces de l'ordre. Les Gilets jaunes ont aussi subi les assauts et les gaz lacrymogènes des CRS.

Le 8 décembre marquait l'acte 4 de la mobilisation des Gilets jaunes. Selon le ministère de l'Intérieur, près de 125 000 personnes, dont 10 000 à Paris, ont ainsi manifesté en France.

09-12-2018 aa.com.tr 3 min #149384

France/gilets Jaunes: 1385 interpellations et 118 blessés

AA/France/Fawzia Azzouz

Les forces de l'ordre françaises ont procédé samedi à l'interpellation de 1385 individus dont 974 ont été placés en garde à vue, en marge des manifestations des Gilets jaunes dans tout le pays, a indiqué le ministre de l'intérieur Christophe Castaner.

08-12-2018 aa.com.tr 4 min #149373

France/gilets Jaunes: 700 interpellations dont 575 à Paris (ministère de l'Intérieur)

AA/France/Fawzia Azzouz

Le secrétaire d'Etat auprès du ministre français de l'Intérieur, Laurent Nuñez, a déclaré samedi que quelque 31 000 manifestants dont 8000 à Paris participaient samedi à la mobilisation des gilets jaunes.

S'exprimant sur la chaîne de télévision "France 2" a fait état de 700 interpellations dont 575 dans la capitale française où 361 personnes ont été placées en garde à vue.

08-12-2018 francais.rt.com 13 min #149361

Gilets jaunes : 481 interpellations, premiers heurts sur les Champs-Elysées (En Continu)

Source: Reuters

L'Acte 4 de la mobilisation des Gilets jaunes a lieu ce 8 décembre. Après les violences du week-end précédent, d'importants moyens de sécurité ont été déployés, notamment dans la capitale.

Mise à jour automatique

samedi 8 décembre
15h39 CET

facebook.com