Appel à témoins : gilets jaunes, manifestez-vous !

06-12-2018 4 articles les-crises.fr 2 min #149249

Bonjour à tous !

Nous constatons que le mouvement des gilets jaunes prend une ampleur inédite et marque un tournant évident.

Sur Les-Crises, nous avons déjà partagé quelques analyses pour ajouter notre pierre à l'édifice, mais ce qui nous intéresse avant tout, c'est la parole des principaux intéressés : les gilets jaunes ! C'est à eux, dans toute leur diversité et leur authenticité que nous souhaitons à présent donner la parole sur le site.

Nous lançons donc un appel à contribution auprès des lecteurs qui participent au mouvement. Nous souhaiterions que vous rédigiez pour ce site votre témoignage, sur vos conditions de vie, vos difficultés et sur les raisons de votre participation au mouvement, mais également sur votre propre analyse de ce qui se passe en ce moment, de vos attentes et envies. Sans aucune direction éditoriale de notre part, nous souhaitons que vous puissiez vous sentir libre de vous exprimer, et de partager votre expérience avec les lecteurs.

Nous publierons les témoignages les plus pertinents.

Merci d'avance à tout ceux qui répondront à cet appel, en  nous écrivant au moyen de ce formulaire.

 les-crises.fr

 Ajouter un commentaire

Articles associés plus récents en premier
09-12-2018 les-crises.fr 15 min #149388

[Lgj 3] Emmanuel, Vincent, David, Étienne

1/ Emmanuel

Militant (méfiant) FI, je n'adhère pas facilement à un parti (heureusement que je m'entends bien avec mon groupe d'action local, sans quoi j'aurais mis les voiles avec Djordje Kuzmanovic). Je ne me suis impliqué dans la FI *que* parce que c'est un mouvement informel, sans idéologie officielle, qui refuse l'étiquette de parti et une organisation hiérarchisée.

Les gilets jaunes représentent en quelque sorte une étape suivante naturelle dans la logique du refus du rassemblement partisan.

08-12-2018 les-crises.fr 13 min #149360

[Lgj 2] Hélène, Loïc, A, Thierry

1/ Hélène

Je mets mon gilet jaune le week-end, pour rejoindre les autres au rond-point principal de ma petite sous-préfecture. En semaine, je ne peux pas, trop occupée à essayer de sauver l'entreprise dans laquelle je bosse et qui est en redressement judiciaire. C'est une petite entreprise : 15 salariés mais dans notre coin rural, c'est beaucoup, 15 emplois sans compter les autres emplois qui en dépendent.

06-12-2018 les-crises.fr 4 min #149266

[Lgj] J'ai rarement été si heureux, par Pierre

Bonjour à tous,

Je ne suis pas représentatif des gilets jaunes, vu que je suis dans une situation que je considère comme enviable. Je suis jeune diplômé (bac+5) et j'ai trouvé mon premier emploi (CDD 2 ans) en collectivité territoriale. Je m'en sors donc plutôt bien. Mais je suis dans la campagne profonde, donc je vis et connais bien les problèmes dont on se plaint : la voiture est indispensable pour travailler, voir les amis, et mine de rien avoir une vie sociale.