Derrière l'attaque des Usa contre les smartphones chinois

04-12-2018 13 articles reseauinternational.net 5 min #149145

par Manlio Dinucci

Après avoir imposé de lourdes taxes sur des marchandises chinoises pour 250 milliards de dollars, le président Trump au G-20 a accepté une “trêve” en reportant d’ultérieures mesures, surtout parce que l’économie USA est frappée par la rétorsion chinoise.

Mais outre les raisons commerciales il y a les stratégiques. Sous pression du Pentagone et des agences d’intelligence (renseignement), les USA ont interdit les smartphones et les infrastructures de télécommunications de la société chinoise Huawei, en les accusant de pouvoir être utilisés pour espionner, et font pression sur leurs alliés pour qu’ils en fassent autant.

L’avertissement, surtout envers l’Italie, l’Allemagne et le Japon, pays ayant les plus importantes bases militaires USA, concernant le danger d’espionnage chinois est venu de ces mêmes agences étasuniennes de renseignement qui ont espionné pendant des années les communications téléphoniques de leurs alliés, en particulier en Allemagne et Italie.

La société étasunienne Apple, à une époque leader absolu du secteur, a été doublée dans ses ventes par Huawei (société propriété de ses salariés en tant qu’actionnaires), qui est venue se placer au second rang mondial derrière la sud-coréenne Samsung. Ceci est emblématique d’une tendance générale.

Les États-Unis -dont la suprématie économique se fonde artificiellement sur le dollar, principale devise jusqu’ici des réserves monétaires et des commerces mondiaux- se trouvent de plus en plus dépassés par la Chine à la fois en capacité et en qualité productrice. “L’Occident, écrit le New York Times- était sûr que l’approche chinoise n’allait pas fonctionner. Il lui suffisait d’attendre. Il attend encore. La Chine projette un vaste réseau global de commerces, investissements et infrastructures qui remodèleront les liens financiers et géopolitiques”.

Ceci advient surtout mais pas seulement le long de la Nouvelle Route de la Soie, que la Chine est en train de réaliser à travers 70 pays d’Asie, Europe et Afrique.

Le New York Times a examiné 600 projets réalisés par la Chine dans 112 pays,  dont :41 oléoducs et gazoducs ; 199 centrales surtout hydroélectriques (dont sept digues au Cambodge qui fournissent la moitié des besoins en électricité du pays) ; 203 ponts, routes et voies ferrées, plus divers grands ports au Pakistan, Sri Lanka, Malaisie et autres pays.
Tout cela est considéré à Washington comme “une agression contre nos intérêts vitaux”, comme souligne le Pentagone dans la “Stratégie de défense nationale des États-Unis d’Amérique 2018”. Le Pentagone définit la Chine comme un “compétiteur stratégique qui utilise une économie prédatrice pour intimider ses voisins”, oubliant la série de guerres menées par les États-Unis, y compris contre la Chine jusqu’en 1949, pour dépouiller les pays de leurs ressources.

Tandis que la Chine construit des digues, voies ferrées et ponts utiles non seulement à son réseau commercial mais aussi au développement des pays dans lesquels ils sont réalisés, dans les guerres USA, digues, voies ferrées et ponts sont les premiers objectifs à être détruits. La Chine est accusée par le Pentagone de “vouloir imposer à brève échéance son hégémonie dans la Région Indo-Pacifique et de vouloir prendre de court les États-Unis afin de remporter dans l’avenir la prééminence globale”, de concert avec la Russie accusée de vouloir “broyer l’Otan” et “subvertir les processus démocratiques en Crimée et Ukraine orientale”.

D’où l’”incident” dans le détroit de Kerch, provoqué par Kiev sous la direction du Pentagone pour faire sauter la rencontre Trump-Poutine au G-20 (comme il est advenu) et faire entrer l’Ukraine dans l’Otan, dont elle est déjà membre de fait.

La “compétition stratégique à long terme avec la Chine et la Russie” est considérée par le Pentagone comme une “priorité principale”. À cet effet “il modernisera ses forces nucléaires et renforcera l’Alliance transatlantique de l’Otan”.
Derrière la guerre commerciale se prépare la guerre nucléaire.

Édition de il manifesto

 ilmanifesto.it

Traduit de l’italien par M-A P.

Fonction Sound est limitée à 200 caractères

 reseauinternational.net

 Ajouter un commentaire

Articles associés plus récents en premier
16-12-2018 mondialisation.ca 9 min #149684

Les agences de renseignement «Five Eyes» impliqués dans la campagne contre le géant chinois des télécommunications Huawei

De nouvelles preuves démontrent que les opérations américaines contre le géant chinois des télécommunications Huawei ainsi que l'arrestation et la détention de l'une de ses dirigeantes, Meng Wanzhou, qui fait face à des accusations criminelles de fraude portées par le ministère américain de la Justice, sont le résultat d'une campagne coordonnée par les agences de renseignement du réseau dit «Five Eyes».

12-12-2018 mondialisation.ca 10 min #149525

La Chine convoque l'ambassadeur américain à propos de la détention d'une dirigeante de Huawei

La Chine a condamné le 1ᵉʳ décembre la détention de la dirigeante de Huawei, Meng Wanzhou, par les autorités canadiennes et a menacé de représailles le Canada et les États-Unis qui demandent son extradition. Les actions hautement provocatrices des États-Unis font partie de la campagne plus générale menée par l'administration Trump pour empêcher les sociétés géantes chinoises telles que Huawei de remettre en cause la domination technologique américaine.

12-12-2018 reseauinternational.net 3 min #149508

Huawei : Beijing décapite un réseau d'espionnage nord-américain « toléré » en représailles à l'arrestation de Sabrina Meng Wanzhou

12 décembre 2018

L'arrestation de la directrice financière du géant chinois Huawei, Sabrina Meng Wanzhou au Canada, à la demande des autorités US, a irrité Beijing.

Ce nouveau coup de force s'inscrit dans le cadre des efforts de Washington de freiner l'acquisition par la Chine de ressources servant au développement de l'intelligence artificielle et la fabrication de microprocesseurs, véritables nerfs de la guerre des décennies à venir.

11-12-2018 lesakerfrancophone.fr 8 min #149489

Trump n'aurait pas été au courant de la demande d'extradition concernant Huawei...

... avant son dîner avec Xi, alors que Trudeau savait

Par Tyler Durden - Le 6 décembre 2018 - Source  Zero Hedge

Alors que les spéculations vont bon train sur qui savait quoi, qui l'a su avant, l'a appris pendant ou après le sommet historique entre Donald Trump et Xi Jinping, on a récemment appris que le Conseiller pour la sécurité nationale John Bolton a révélé qu'il était dans la confidence que la police canadienne s'apprêtait à placer en état d'arrestation la directrice financière de Huawei, Mme Meng Wanzhou, ce qui veut dire que Bolton savait qu'elle était en garde à vue au moment même où il partageait le dîner avec Donald Trump à l'occasion de ses discussions commerciales avec le président chinois Xi Jinping.

10-12-2018 mondialisation.ca 9 min #149427

L'enlèvement de Meng Wanzhou, dirigeant de Huawei

Mercredi, le monde a été choqué d'apprendre que les autorités canadiennes avaient arrêté et détenu sans caution Meng Wanzhou, vice-président du géant chinois des téléphones intelligents Huawei, à la suite des accusations portées par les procureurs américains pour violation des sanctions américaines contre l'Iran. Washington demande son extradition vers les États-Unis.

09-12-2018 lesakerfrancophone.fr 19 min #149396

Le directeur financier de Huawei pris en otage pour faire chanter la Chine

Les néoconservateurs cherchent à saboter les négociations commerciales avec la Chine.

Par  Moon of Alabama - Le 7 décembre 2018

bientôt démissionner.] Il y a déjà eu des rumeurs similaires, mais cette fois-ci, les nouvelles sont peut-être vraies.

09-12-2018 reseauinternational.net 7 min #149382

Pékin menace le Canada de sévères représailles si la directrice financière de Huawei n'est pas libérée

Par Tyler Durden

L’arrestation spectaculaire par le Canada, il y a une semaine, de la directrice financière de Huawei, Meng Wanzhou, la fille du fondateur et dirigeant milliardaire de Huawei, Ren Zhengfei, et sa décision de l’accuser de fraude « multiple » – un préambule à son extradition probable vers les États-Unis pour répondre aux accusations de violation volontaire des sanctions américaines et européennes contre l’Iran – ont suscité une vive colère à Beijing, qui qualifie la détention de Meng de « violation des droits de l’homme » pendant l’audition vendredi pour une libération sous caution.

08-12-2018 middleeasteye.net 3 min #149358

Huawei chief faces Us fraud charges relating to Iran sanctions

Prosecutors in the United States want a top executive of China's Huawei Technologies to face fraud charges linked to the alleged skirting of US sanctions against Iran, a Canadian court heard on Friday.

Huawei CFO Meng Wanzhou, 46, who is also the daughter of the company's founder, was arrested on 1 December in Vancouver at the request of the US.

The arrest, revealed by Canadian authorities late on Wednesday, was part of a US investigation into an alleged scheme to use the global banking system to evade US sanctions against Iran, people familiar with the probe told Reuters.

08-12-2018 legrandsoir.info 6 min #149334

Arrestation de la Directrice financière de Huawei : coup de froid sur l'optimisme (Global Times )

Mei Xinyu

Sans aucune preuve tangible, les gouvernements canadien et américain ont piétiné le droit international en "kidnappant" la citoyenne chinoise Meng Wanzhou, Directrice financière de Huawei.

Le gouvernement américain demanderait l'extradition de Meng du Canada, citant une accusation de " violation des sanctions contre l'Iran ", qui est fondée sur le droit interne américain.

07-12-2018 reseauinternational.net 5 min #149325

L'arrestation de la directrice financière de Huawei fait partie d'un plan américain contre la Chine

Par Leng Shumei – Global Times

Une tentative de sanctionner la Chine par l’intermédiaire de ses firmes : analyste

La spéculation selon laquelle l’arrestation de la directrice financière de Huawei, Meng Wanzhou, s’inscrit dans le cadre des plans américains visant à cibler les entreprises et entrepreneurs chinois a circulé jeudi sur les médias sociaux chinois.

06-12-2018 voltairenet.org 2 min #149280

Les Cinq Yeux contre Huawei

 voltairenet.org

Washington a demandé à Ottawa l'arrestation de Meng Wanzhou et son extradition. La jeune femme est directrice financière et fille du fondateur de Huawei, le géant chinois des télécoms. Elle a été arrêtée le 6 décembre 2018 au Canada.

La guerre entreprise par Washington contre Huawei a une raison profonde et quantité de justifications de façade.

06-12-2018 middleeasteye.net 3 min #149245

Canada arrests Huawei executive for alleged violations of Us sanctions on Iran

Canada arrested China's Huawei Technology's chief financial officer at the request of the US for allegedly violating sanctions on Iran, the Wall Street Journal reported on Wednesday.

Meng Wanzhou faces possible extradition to the US, WSJ added. A Canadian justice department spokesperson said she was arrested on 1 December.

A Huawei spokesman said the arrest happened a