La France d'en bas déclare la guerre à la dictature financière des Rothschild

03-12-2018 algeriepatriotique.com 4 min #149121

L’action des «gilets jaunes» a pris une ampleur inattendue à Paris. D. R.

Par Karim B. – Certains parlent déjà d’un printemps français qui pourrait se propager à l’ensemble des pays occidentaux. L’action des «gilets jaunes», timide au début, a pris une ampleur inattendue à Paris lorsque les manifestants, bien que peu nombreux pour le moment, ont décidé d’occuper la très symbolique avenue des Champs Elysées.

Cette partie de la capitale française représente tout ce que les Français d’en bas honnissent : la puissance de l’argent que François Hollande avait promis de combattre s’il était élu. Mais le prédécesseur d’Emmanuel Macron a vite fait de tempérer ses ardeurs une fois à l’Elysée. C’est que le pouvoir de la finance dans les pays industrialisés qui dominent le monde est loin d’être une cible facile pour les dirigeants politiques dont la carrière se fait et se défait au gré des intérêts des plus riches.

La montée en puissance de l’extrême-droite dans la plupart des pays européens finira par provoquer un séisme qui pourrait les conduire vers un retour aux années 1930 qui ont précédé la Seconde Guerre mondiale. Les ingrédients pour une révolte généralisée et l’avènement de régimes nationalistes sont réunis et les premiers symptômes d’une dichotomie entre les gouvernants et les gouvernés commencent à apparaître.

Emmanuel Macron a été placé au pouvoir par les Rothschild, une fortune aux multiples nationalités qui modèle la politique du pays selon la conjoncture. C’est elle qui dicte sa feuille de route au président qu’elle fait élire. C’est elle qui a fait s’aligner Nicolas Sarkozy – président de droite –, sur la politique belliciste de Washington et qui a fait assassiner le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi pour s’emparer des richesses sous-terraines de ce grand pays gazier. C’est aussi elle qui a enjoint à François Hollande – président de gauche – de faire de même en Syrie, le seul pays qui, jusqu’à sa destruction, pouvait encore gêner Israël et au Nord-Mali, où les ressources naturelles doivent demeurer entre les mains de la «famille régnante» sous la Ve République.

Les Rothschild ont ensuite parrainé le jeune Emmanuel Macron à qui elle fait faire la sale besogne qui consiste à paupériser des pans entiers de la société française et à enrichir les plus nantis en supprimant l’impôt sur la fortune et en augmentant les taxes au détriment des petites bourses.

La démocratie occidentale de façade qui consiste à laisser la plèbe s’exprimer librement cache une dictature déguisée dont le véritable pouvoir est concentré entre les mains d’une poignée de banquiers spéculateurs et de magnats de la désinformation, les deux étant souvent liés par des alliances filiales d’intérêt, comme cela est de vigueur chez les monarques.

K. B.

 algeriepatriotique.com

 Ajouter un commentaire