Trump flanche lamentablement dans la « guerre commerciale » contre la Chine et repousse de 120 jours la hausse des droits de douane

03-12-2018 reseauinternational.net 4 min #149109

Par Joaquin Flores

La Maison-Blanche a décidé de reporter la hausse des droits de douane sur les produits chinois de 10 à 25% pendant 90 jours après le 1er janvier.

Des représentants de l’administration présidentielle des États-Unis et des autorités chinoises en ont fait état après la rencontre des dirigeants des États-Unis et de la Chine Donald Trump et Xi Jinping au sommet du G20 à Buenos Aires, qui a duré 2 heures et demie. L’augmentation des tarifs était prévue pour le 1er janvier.

Les parties ont également convenu de ne pas imposer de nouvelles restrictions commerciales dans les 90 jours et d’essayer de parvenir à un nouvel accord commercial mutuellement avantageux. Si aucune entente n’est conclue, les taxes seront augmentées après 90 jours à compter du 1er janvier.

Bien que cela puisse en fin de compte être un signe que l’administration Trump fait preuve d’un certain degré de rationalité et de flexibilité, allant à l’encontre de sa ligne politique publique, cela pourrait en réalité révéler au monde l’importance de l’économie chinoise sur la solvabilité des Etats-Unis.

Les Chinois sont bien connus pour avoir pris la mesure des États-Unis et de leurs démonstrations de force sur la scène internationale –  » C’est un tigre de papier « . On peut probablement en dire autant de Trump, qui s’est engagé à  » donner une leçon à la Chine « . Il semble que la Chine ait, dans sa patience, donné une leçon à Trump sur les importations et les exportations, et leur valeur relative. Cela s’accompagne peut-être d’une note d’ironie – le communiste qui enseigne au capitaliste ce que sont l’offre et la demande.

Un tel accord n’aurait pas été conclu à partir d’une position de force, de la part des États-Unis. Cela nous amène à la conclusion que la Chine a réussi à faire passer son message, compte tenu de la longue prolongation – un délai important – de l’entrée en vigueur des tarifs douaniers anti-chinois.

À la mi-septembre, le président américain Donald Trump avait ordonné l’introduction de nouveaux droits sur les marchandises en provenance de Chine à un taux de 10% totalisant environ 200 milliards de dollars, promettant qu’à partir du 1er janvier, les droits passeront à 25%.

En réponse, à partir du 24 septembre, la Chine a introduit des droits de douane réciproques sur les marchandises américaines totalisant 60 milliards de dollars. Par la suite, les négociations commerciales sino-américaines avaient été suspendues.

Au cours de la dernière année, la Chine a envoyé aux États-Unis quelques coups de dard en vendant des bons du trésor américain pour des milliards de dollars.

 Source :  fort-russ.com

Traduction  Avic Réseau International

 reseauinternational.net

 Ajouter un commentaire