Le commandant de la Vème flotte Us a été « suicidé »

03-12-2018 reseauinternational.net 3 min #149107

Le vice-Amiral Scott Stearney, commandant depuis sept mois la Véme flotte US, basé au royaume du Bahreïn, a « été suicidé » pour des raisons inconnues.

L’US Navy a annoncé la mort de Stearney hier soir en précisant que la ou les causes de son décès demeurent inconnue(s).

La marine US a été très prompte à préciser également que la mort du vice-Amiral n’avait rien de suspect :

The Naval Criminal Investigative Service and the Bahraini Ministry of Interior are cooperating on the investigation, but at this time no foul play is suspected

 Stearney, ancien pilote de l’aéronavale ayant dirigé un groupe d’attaque en Afghanistan en octobre 2001, ne cachait pas beaucoup ses critiques à l’égard de la baisse qualitative des moyens et des tactiques de la marine dans un contexte fort tendu marqué par la multiplication des incidents en haute mer, la perte de bâtiments de surface et …la hausse du taux de suicide parmi les marins.

Stearney qui était un fervent catholique était profondément opposé à l’idée du suicide.

Le NCIS a été très rapide à diffuser un communiqué selon lequel la mort du commandant de la flotte n’avait rien de suspect.

Pourtant, le suicide non volontaire est devenu une pratique courante pour éliminer les responsables militaires dans un nombre croissant de pays. Cette pratique est d’autant plus aisée au sein des forces armées US que l’ensemble des personnels est exposé à un nombre très élevé de substances chimiques et médicamenteuses, souvent expérimentales. Stearney est-il décédé d’une overdose ?  Une prise excessive de Fentanyl ?

La mort de ce chef militaire US intervient peu de temps après la mort du chef du renseignement militaire russe, officiellement d’une maladie incurable, et ne sera pas la dernière.

La V éme flotte US est chargée de missions très sensibles au Moyen-Orient, dans la mer d’Oman, le Golfe arabo-persique et l’une de ses missions est de contrer les activités des patrouilleurs iraniens de plus en plus présents entre Bandar Abbas et le détroit d’Hormuz.

source: strategika51.blog

 reseauinternational.net

 Ajouter un commentaire