Les Gilets Jaunes, les choux et la carotte

03-12-2018 reseauinternational.net 21 min #149077

Au pays gouverné par la secte des Maçons Fourbes et Menteurs de Surcroît (MFMS), les caisses de l’Etat étaient régulièrement vides, les déficits budgétaires récurrents et les dettes s’accumulaient sans espoir d’amélioration, si ce n’est par la méthode éculée des prélèvements obligatoires et des taxes s’ajoutant les unes aux autres : à chaque jour sa nouvelle taxe. Le peuple n’en pouvait plus et avait revêtu, en signe de protestation, le gilet jaune rendu obligatoire dans les automobiles, dans la foulée d’une multitude d’obligations édictées par Bruxelles sous la pression des lobbys. La taxe éhontée sur les carburants avait fait déborder la coupe qui était déjà bien pleine.

Alors que l’Etat tentait de justifier toutes ces taxes par la lutte contre le réchauffement climatique soi disant lié à l’utilisation des automobiles, une énième réunion du CHIEC fit valoir que la consommation excessive de choux par la population française était une des causes de l’effet de serre. En effet, ils affirmèrent, ces zexpères, que la consommation de choux provoque des flatulences et que les gaz émis contribuent à l’effet de serre et au réchauffement climatique.

Nos Maçons Fourbes et Menteurs qui dirigeaient le pays n’avaient pas pris conscience que si la population était devenue accro aux choux, c’était justement à cause du poids des taxes qui contraignait les sans dents à se nourrir au meilleur prix et sans avoir besoin de se démantibuler la mâchoire en s’obstinant à vouloir croquer ce qui résistait à une mastication devenue impuissante.

Le nouveau rapport du CHIEC est donc arrivé entre les doigts crochus de ces Fourbes qui se sont régalés de l’aubaine : puisque la consommation de choux est excessive et nuisible pour la planète, » yaka taxer les choux! ». Et les membres du gouvernement de se gargariser devant les téléspectateurs (qu’ils n’ont pas devant eux pour leur répondre) d’une « réforme » innovante et courageuse (sic), destinée à sauver la planète et surtout, pour notre bien!

Ces petits comptables arrogants, qui ont la prétention de nous gouverner, établissent des taxes et déterminent le budget de l’Etat pour l’exercice à venir en tablant sur une recette fiscale découlant de ces dites taxes, comme si la taxation était un acte de promotion commerciale efficiente… et que les français étaient des cons. Ils tablent sur des taux de croissance (prévisionnelle) jamais atteints alors que la sagesse commanderait d’établir le budget de l’Etat sur un taux de croissance nul, voire négatif; ce qui viendrait en surplus ne serait que tout bénéfice permettant de résorber les déficits. Mais allez demander à des politiciens de carrière de réduire leurs avantages et leur confort : c’est impossible, ils sont les premiers servis, par eux-mêmes.

Les zexpères du CHIEC avaient déjà noté que l’élevage des vaches dans les prés générait du méthane issu des déjection bovines, lui-même générateur de l’effet de serre. Parfois, on se demande si les avatars de la politique agricole imaginée à Bruxelles n’auraient pas consisté à appauvrir et ruiner nos pauvres cultivateurs et paysans. Ecrasés sous le poids des dettes liées à la mécanisation forcée et à la baisse récurrente de leurs revenus, ces malheureux préféraient mourir que continuer à vivre de l’assistanat européen, par ailleurs supprimé. Par un étrange mystère, les banques prêtaient maintenant à de grosses entreprises qui innovaient dans la capacité d’élever des milliers de vaches, au lieu de quelques dizaines ou centaines. Sans doute les bouses de ces vaches-là ne produisent-elles pas le même méthane? La science n’est-elle pas omnipotente?

Il y a de quoi se soucier de ce qu’elles mangent et de ce nous mangeons.

Mesurera-t-on, de notre vivant, à quel point cette ambition de « sauver la planète » témoigne d’une tragédie grandiose? Pensez donc : depuis des milliards d’années que la terre s’est formée, elle a connu des épisodes glaciaires, des réchauffements, des collisions avec des objets astraux causant des cratères encore visibles, des séismes, du volcanisme, des tsunamis, etc., et même des explosions nucléaires. Certes, les dinosaures ont disparu, ils se sont transformés en êtres vivants plus petits et diversifiés, mais la Terre est toujours là, enrichie d’une lune, résultat d’une collision, nous disent les astrophysiciens, laquelle lune préside, maintenant, aux joies du jardinage et autres activités humaines. Des spéculateurs (initiés, sans doute à l’astrologie boursière) achètent des actions quand la lune monte et les revendent quand elle redescend. A ce jour, les statistiques sur les résultats obtenus ne nous ont pas encore été communiqués. Peut-être le CHIEC nous les fournira-t-il prochainement?

La Terre a vécu des milliards d’années sans la présence de l’homme et en un peu plus de 200 ans, ce dernier serait en passe d’y supprimer toute trace du vivant? Vraiment, quelle puissance! Et il aurait aussi le pouvoir d’en modifier le climat, à sa volonté! Toutefois, il est exact qu’il existe une espèce d’hommes, de femmes aussi, mais moins (pas de discrimination sexiste : Madeleine Allbrigth n’a-t-elle pas déclaré que les 500 000 enfants morts en Irak pour « instaurer la démocratie », cela valait le coup?), une espèce donc, qui n’est rien d’autre qu’un animal nuisible et malfaisant.

Cette Terre a même connu une inversion des pôles magnétiques et certains scientifiques soutiennent qu’une nouvelle inversion serait possible. On n’envisage pas encore un changement de sens de rotation, mais qui sait?

Bref, « la planète se meurt », clament-ils, et nous, les sans dents (ainsi d’ailleurs que ceux qui en ont encore, (Dieu les préserve!) nous serions responsables de sa fin si nous n’acceptions pas de cracher au bassinet. Nous devrions même y aller sans y être contraints: il y va de la morale civique. De plus, c’est essentiellement pour notre bien. Eh oui, notre bien! Notez comme ils sont attentifs à notre bonheur et à notre salut. Ils pensent et savent pour nous ce qui est bon pour nous et ce qui ne l’est pas. Nous seulement ils pensent pour nous, mais encore, ils veulent, sans cesse, pour tout et n’importe quoi, imposer leur façon de voir : la planète se meurt, il faut donc imposer par la coercition (surtout financière), la marche forcée vers la Transition Ecologique. En fait de transition écologique, il s’agit plutôt de la transition énergétique qui se ramène à trois principes, essentiellement :

1) Il faut mettre fin à l’utilisation des énergies fossiles (gaz, pétrole, charbon) car leur combustion génère l’effet de serre. Nous ne parlerons pas ici de l’inanité du slogan « Zéro carbone », la « taxe carbone » sera bientôt étendue à l’air qu’on respire. Le gaz carbonique est en quantité infime dans l’atmosphère, c’est la vapeur d’eau qui crée l’effet de serre, ainsi que les particules fines. Mais là, il s’agit de pollution, ce n’est pas la même chose, nous pouvons la réduire. Faut-il, pour autant, mettre en cause le moteur diesel, bien amélioré, et les chaudières au fuel, lui aussi amélioré? Nous ne sommes pas loin d’assister à une autre absurdité relayée par les systèmes d’aides qui ne sont qu’une façon de dilapider l’argent public quand on passe sous silence toute l’industrie et la flotte des gigantesques porte-containers et bateaux de croisières, par exemple, qui naviguent jour et nuit sur toutes le mers du monde.

2) Favoriser les énergies renouvelables, en réalité des énergies aléatoires dont on ne maîtrise nullement la production qui se fait au gré du vent et du soleil et qu’on ne sait pas stocker quand elles sont surabondantes. La solution imaginée par nos Maçons Menteurs n’est rien moins que multiplier le nombre de moulins à vent dans les magnifiques paysages de notre chère France. L’éolien est une électricité chère dont le surcoût lié au rachat de l’électricité et à la location de terrains est répercuté dans les factures EDF.

3) Se déplacer à pied, à vélo ou bien à trottinette, sinon en voiture électrique. On va démanteler des centrales nucléaires sûres, qui fonctionnent bien et prétendre alimenter les véhicules électriques avec les énergies aléatoires. Il est inutile ici d’aborder la question des piles, des métaux rares et de l’impact sur l’environnement, passés sous silence. Les gisements de terres et de métaux rares sont situés en Chine. Notre dépendance est garantie.

Tragédie grandiose, disions-nous, que celle du sauvetage de la planète, tragédie d’une dimension bien supérieure à celle d’un précédent président qui passait, lui, pour avoir sauvé le monde de la crise financière. Or, elle est toujours là, bien présente et pire encore qu’en 2008.

Il pourrait sembler que nous nous égarons eu égard à la consommation excessive des choux par les sans dents du royaume de France, « le peuple » (dixit) de Macron 1er, qui risque de ne plus régner bien longtemps. Détrompez-vous, le bon sens paysan est toujours à l’oeuvre. « Yaka taxer les choux », dirent les Maçons Menteurs. mais les Français, aussi ingouvernables ou fainéants seraient-ils, ne sont pas cons. Si la Promotion de la carotte mit en joie les Bobos Momos, ce n’était pas le cas des futurs Gilets Jaunes, qui tenaient à leur soupe au chou, même si la carotte y trouvait une petite place.

Effectivement, il y a quelques années, le lobby de la carotte s’était plaint que les Français ne mangeaient pas suffisamment de carottes, les bénéfices des multinationales de la carotte étaient en baisse et Bruxelles avait ordonné un soutien à la carotte. Le slogan était alléchant : « La carotte fait les fesses roses, ayez les fesses roses, vous connaîtrez la joie de vivre et vous resterez en bonne santé ». Les Français n’aiment pas trop qu’on leur dise continuellement ce qu’ils doivent faire ou ne pas faire, encore moins qu’on les oblige. Ils aiment encore moins qu’on leur dise ce qu’ils doivent penser et qu’on leur interdise de penser d’une façon « non correcte ». Un Français fait et dit ce qu’il veut. Il peut se faire avoir, mais s’il doit mourir, ce sera debout, et non dans la position de celui qui rampe. L’élection de Macron a été une entourloupe, le peuple ne digère pas la couleuvre. Des dispositions sont prises en vue de sanctionner, dit-on, sa liberté de penser, or, personne ne peut la lui enlever, elle est inhérente à sa personne; en revanche, il dispose du droit d’expression, et c’est la suppression de ce droit qui est mis en oeuvre, suppression qui s’ajoute à celle du droit de manger ce qu’il veut. Le peuple n’est pas con, dis-je,  il a bien compris de quoi il s’agit, cela ressemble beaucoup à une tentative d’instauration d’une dictature.

Lors de l’élection présidentielle de 2017, le champion de droite avait été plébiscité par un vote massif et il était tout désigné pour remporter l’élection. La secte mafieuse des Maçons Fourbes et Menteurs de Surcroît avaient agi auprès d’un hebdomadaire cancanant pour attirer l’attention du Péhennef, institution nouvellement créée intentionnellement, sans doute, en vue de démolir des adversaires non affiliés à la secte et non soumis aux diktats de Washington et de Bruxelles. Toujours est-il que l’entreprise de destruction moralisante fonctionna à merveille, le champion fut accusé de ce qu’ils font tous, comme s’il était le seul dans ce cas, on n’est même pas sûr que ce soit réellement le cas, et le Péhennef visita jusqu’à ses garde robes, penderies, chemises et pantalons, etc. Bref, le populisme moralisateur passa comme une lettre à la Poste. Depuis, ce sont les réfractaires à ce populisme mafieux qui se voient gratifiés de ce qualificatif. Notre vie publique contemporaine ne survit que par cette manipulation qui consiste à inverser la réalité : l’agresseur se fait passer pour l’agressé, le bourreau pour la victime. Mentez, il en restera toujours quelque chose. Ce sont des gagne petit qui vont finir par perdre gros.

Les Français mangent ce qu’ils veulent et s’ils aiment les choux et qu’en plus, c’est moins cher, ils mangent des choux et ce n’est pas parce qu’on leur dit qu’ils auront les fesses roses qu’ils vont se jeter sur les carottes. Et la soupe aux choux traditionnelle avait continué d’agrémenter les dîners en famille, jusqu’à cet évènement majeur de la taxe sur les choux.

Le rapport du CHIEC était une bénédiction pour le lobby de la carotte dont on allait pouvoir relancer le marché. Il y a quelques années, le slogan quant à la coloration des fesses avait eu un effet inattendu : les fesses devinrent un centre d’intérêt, pas nouveau mais présentant un caractère plus bénin; après tout, les fesses ne manquent pas de charme, un tabou disparaissait et cela conduisit à l’adoption du mariage pour tous. Sans doute la plus belle réussite du précédent président, avec sa sortie à scooter.

La promotion de la carotte a dépassé les espérances : son utilité va bien au-delà de la consommation en nourriture, elle constitue, avec les aubergines, pour les accros, d’excellents substituts. L’imagination n’a pas de limite et nos « artistes » contemporains sont choyés.

Il y a plus : l’utilisation de la carotte devient une garantie contre l’excès de naissances : par ces temps de chômage, à quoi bon faire des enfants? (Bientôt pourra t-on les acheter tout faits chez Amazone ou sur le Bon Coin?) A quoi bon également la cellule familiale, chacun pour soi d’abord! Vive l’Amérique! (Et les Maçons Fourbes et Menteurs de Surcroît).

Les Menteurs de Surcroît vouent une haine farouche à la religion catholique et s’emploient à détruire la chrétienté. Est-ce en rapport avec l’histoire du Péché Originel, lié au fait qu’Adam aurait croqué la pomme que lui aurait tendue la ravissante Eve? Allons, bon, tout ça pour une pomme, être condamné à gagner son pain et sa vie…

Coupez une pomme en son milieu, regardez bien : voyez-vous la croupe orangée, couleur carotte, de la chère Eve, vivant toute nue, comme Adam, d’ailleurs? Nos Fourbes la voient. Eve aurait offert sa croupe à la tentation d’Adam et il aurait ainsi goûté au fruit défendu? Même qu’il y aurait pris goût, le bougre! Qui sait? Ils étaient seuls au monde, à part Lucifer, déguisé en serpent, entre eux et Yahvé… Le jardin d’Eden est perdu à jamais, nous voilà condamnés à cultiver la terre, les choux et les carottes. Les lucifériens sont sans pardon vis à vis de Yahvé… et de ceux qui refusent d’entrer dans la confrérie.

Depuis la corruption de notre pauvre Adam par cette satanée Eve, la femme (cet être impur et pervers, est-ce elle ou bien le serpent?), est mal vue, méprisée et discriminée par les moralistes et puritains de tout poil. C’est l’Ancien testament, direz-vous, la préhistoire gouvernée par un Dieu guerrier et vengeur et la loi du talion : oeil pour oeil, dent pour dent (voire plus, si possible), et du « Croissez, Multipliez,… »(1), qui mène à la destruction de Sodome et de Gomorrhe? Sans doute.

Le Nouveau testament rend l’Ancien obsolète, il n’en conserve que les Dix Commandements reçus par Moïse; le Dieu guerrier et vengeur est devenu un Dieu d’Amour et de miséricorde. Cependant notre époque est marquée par la résurgence de l’Ancien testament, le Dieu guerrier et vengeur n’est pas tout à fait mort : il a des soubresauts terribles, notamment au Moyen Orient, l’efficience du Talmud.

« Il y a trop d’humains sur terre », nous dit-on, et la Terre ne peut pas nourrir tout ce monde, bientôt, il faudra trouver une seconde planète, voire une 3ème, etc. Ils veulent aller sur Mars : ils ne savent même pas vivre sur la Terre, ils détruisent tout ce qui n’est pas eux. Les  Maçons Fourbes et Menteurs de Surcroît le disent : ils sont des Frères, mais uniquement entre eux. Et encore…

Il existe une solution à tous ces problèmes, ce sont nos financiers terriens géniaux qui l’ont trouvée : le Nouvel Ordre Mondial. Il trouve ses adeptes parmi les financiers et l’Etat profond américain. La stratégie consiste à détruire des pays prospères et stables, tout au moins à y instaurer le chaos (le 1er bénéfice est pour le lobby de l’armement qui y trouve son compte) et de prendre possession des richesses énergétiques et autres qu’ils recèlent. Il suffit de propager « l’information » que ce pays est une dictature et de lui appliquer des sanctions afin de l’affaiblir avant de l’attaquer militairement et, par un coup d’Etat, effectuer le « changement de régime » souhaité. La Confrérie des Frères musulmans, créature de l’Angleterre, se prête volontiers à ce jeu, sans grand succès jusqu’à présent.

Ces guerres, menées maintenant par le biais de terroristes mercenaires étrangers aux pays envahis, et présentés au monde comme le bon peuple en révolte, génèrent des réfugiés et des migrations massives que nous devons accueillir, loger et nourrir alors que notre économie est à bout de souffle. Notre sens humanitaire est dépassé, obsolète, lui aussi : ces migrants font l’objet d’un business, ils sont informés de ce qu’ils doivent savoir du pays à conquérir et ils en viennent à imposer leurs propres lois, soutenus qu’ils sont par des ONG et autres organismes qui ne sont que des annexes des commanditaires du NOM. Cela s’appelle le Grand Remplacement : remplacer les Européens par des Africains ou autres, qui constitueront de la main d’oeuvre moins chère et qui consommeront ce qu’on leur dira de consommer. La promotion aboutie du marché de la carotte.

Il y a encore plus : il faut empêcher les Français de se reproduire, ces fainéants ingouvernables, sans doute du fait qu’ils sont instruits et non pas illettrés comme on a pu l’entendre dire par celui-là même qui se prend pour le nouveau monarque de la France, (il ne sait pas que les rois de France recevaient les sans dents qui souhaitaient lui parler). Et pour cela, quoi de mieux que de faire rembourser les préservatifs par la Sécurité sociale? La boucle n’est-elle pas bouclée, madame Buzin? Après les 9 vaccins obligatoires qui seraient nocifs pour la santé, le lobby de la capote va se réjouir et venir à bout des Gaulois et des chrétiens. Merci les MFMS!

Et ce n’est pas tout, (nous approchons de la fin du match), l’ONU, bras droit de Washington, le plus gros contributeur et corrupteur de l’organisation, a lancé tout un programme de soutien aux migrants :

LE PACTE MONDIAL POUR DES MIGRATIONS SURES ORDONNEES ET REGULIERES

Il sera signé à Marrakech les 10 et 11 décembre prochain. Le texte du pacte Mondial de l’ONU a été adopté le 13 juillet dernier par 192 états (à l’exclusion des USA qui ont déclaré se retirer de la suite des négociations.

*

Pour les Français, la situation crée du désespoir, mais ça n’est pas le pire aux yeux de nos politiciens : François Bayrou a honte de voir que les migrants ne veulent pas venir en France

Sur France 2, le président du Modem, François Bayrou est revenu sur la crise des réfugiés :

« Il y a une chose qui m’a frappé, et qu’on a pas relevé. C’est que ces migrants fuyant la misère et la peur, essayant de trouver un avenir meilleur, ils ne veulent pas venir en France. Ils cherchent à aller dans tous les pays qui nous entourent, bien sûr en Allemagne, dans les pays scandinaves, mais la France, ils écartent la destination. Pour eux, ce n’est pas un pays attractif. Il semble qu’il y a là, je crois que c’est exagéré, je ne suis pas en train de vous dire que c’est un sentiment justifié, il y a là quelque chose en relation avec l’image que notre pays a désormais. A force d’années en années, où on n’a pas traité les problèmes, on a repoussé les questions, on n’a pas fait ce qu’il fallait faire pour que la France soit le pays qu’elle doit être; même les migrants dépourvus de tout, disent que ce n’est pas en France qu’il faut aller. Je trouve qu’il y a là, au-delà de l’inquiétude légitime que l’on doit avoir sur la situation future, il y a quelque chose qui dit les faiblesses que nous avons laissées grandir en France. C’est un signe pour moi terriblement inquiétant, en tout cas, ça me fait un peu honte qu’on en soit là. »

Propos recueillis par : les Volontaires pour la France

 argu-vpf.wixsite.com

Pays qui n’acceptent pas de signer : USA, Australie, Autriche, Pologne, République Tchèque, Bulgarie, Estonie, Israël, Belgique, Slovénie, Suisse.

On comprend alors pourquoi la révolte des Gilets Jaunes est devenue une révolution. Aux armes, citoyens, la patrie est en danger, à vos pelles, vos pioches, vos fourches!

Charles André Legrand

poète, essayiste, auteur chez la société des écrivains

 http://charles andrelegrand.over-blog.com/

___________________________________________________________________

(1) Genèse 1
…27.Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme.

28.Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre.

29.Et Dieu dit: Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d’arbre et portant de la semence: ce sera votre nourriture.…

 reseauinternational.net

 Ajouter un commentaire