Des gilets jaunes expulsent un groupe d'étranges individus à Paris

02-12-2018 reseauinternational.net 6 min #149051

Qui sont donc ces individus en groupe, casqués et masqués, que les Gilets Jaunes expulsent de leur cortège, du fait de leur comportement apparemment inapproprié ?

Sont-ce des policiers en civil comme on peut l’entendre dans la vidéo ? Des casseurs comme on l’entend aussi de la bouche des Gilets Jaunes visiblement très en colère ?

L’un des intervenants déclare distinctement que ce seraient “des flics en civil et qui cassent”…

Cette scène étonnante est peut-être à rapprocher d’autres images que nous avions relayées lors des manifestations de la semaine dernière, où un manifestant habillé de noir avec un gilet jaune était interpellé,  puis soudain libéré par les forces de l’ordre d’une manière tout aussi étrange…

En fin de cette vidéo, plusieurs Gilets Jaunes semblent vouloir prendre l’initiative de les filer…

Un autre témoignage direct, que vous n’entendrez pas dans les médias alignés qui filtrent savamment l’information, est également inquiétant :

source: francefrexit.com

***

Roué de coups sous une pluie de projectiles, un CRS exfiltré par un Gilet Jaune (VIDEO CHOC)

Est-ce un remake de ce dont nous avons parlé précédemment:  Des appariteurs en gilets jaunes sur les Champs Elysées le 24 Novembre ? La question reste malheureusement posée.  RI

Une vidéo tournée à Paris ce 1er décembre montre une scène impressionnante : sous une pluie de projectiles, un CRS se retrouve à terre, roué de coups par des manifestants. L’un d’eux, vêtu d’un gilet jaune, l’aide finalement à se relever et à fuir.

La scène se déroule le 1er décembre au matin, près de l’Arc de Triomphe, à Paris. Alors que les premiers débordements violents éclatent et que débutent les premiers heurts entre certains manifestants et les forces de l’ordre, un CRS se retrouve à terre, séparé de ses collègues. Il reçoit alors une rafale de coups de pied. Puis, d’autres Gilets Jaunes semblent s’interposer avant que l’un d’entre eux ne l’aide finalement à se relever et à fuir.

Ces images reflètent bien l’ambivalence du rassemblement de ce 1er décembre, marqué par quelques débordements qui, s’ils sont le fait d’un groupe très minoritaire d’individus, n’en demeurent pas moins extrêmement violents.  Les Gilets Jaunes venus manifester pacifiquement pour exprimer leur ras-le-bol redoutent ainsi que leur message soit brouillé par ces heurts.

source: francais.rt.com

 reseauinternational.net

 Ajouter un commentaire