Pas un jour sans nous

21-11-2018 ldh-france.org 6 min #148568

Appel à la mobilisation initiée et coordonnée par le Forum civique européen, dont la LDH est membre

Le 10 décembre 1948, la Déclaration universelle des droits de l'Homme était adoptée

En cette journée, les États membres de l'ONU reconnaissaient l'universalité et l'indivisibilité des Droits de l'Homme. Ils reconnaissaient que les libertés d'expression et de réunion, les droits de faire grève, de quitter son pays et de migrer, de vivre en paix... ainsi que l'accès effectif à l'éducation, la santé, au logement, au travail,... étaient les droits de tou-te-s.

Depuis lors, à travers le monde, faisant des promesses de la Déclaration universelle des droits de l'Homme une réalité quotidienne, une grande variété de mouvements civils et sociaux, d'associations, d'ONG, de défenseurs des Droits de l'Homme, de philanthropistes... travaillent, militent, prodiguent assistance, soins et services à des centaines de millions de personnes.

En même temps, dans de nombreux pays et régions du monde, durant ces 70 ans, des défenseurs des droits ont souffert et souffrent toujours de l'oppression et de persécutions. Nombre d'entre eux ont sacrifié et sacrifient aujourd'hui encore leur liberté et leur vie pour leur engagement.

70 ans après, dans l'UE, les défenseurs des droits et les citoyens engagés doivent faire face à une pression toujours plus grande

En Europe, nous observons aujourd'hui que les droits sont de plus en plus menacés au nom de l'austérité, empêchant les acteurs civiques de jouer pleinement leur rôle. Les politiques actuelles limitent le soutien public à ceux qui sont le plus dans le besoin privant de fait de nombreuses personnes d'accéder aux droits économiques, sociaux, culturels et environnementaux.

Dans certains pays, les organisations et mouvements civiques critiques des autorités et des politiques publiques du jour, ou encore investiguant les conflits d'intérêts, font face à des campagnes de diffamation les accusant d'être des agents de l'étranger, des menaces à la sécurité... Nous voyons se développer des tendances inquiétantes de criminalisation d'actes de solidarité et humanitaires envers les demandeurs d'asile. Organisations et militants affrontent des poursuites judiciaires pour violations de « soi-disant » secrets professionnels qui sont en fait des atteintes aux droits. Les restrictions de l'espace civique prennent des formes variées, et les gouvernements autoritaires (certains se disant libéraux) sont en la matière de plus en plus inventifs.

Il est frappant de voir à quel point tous les droits (économiques, sociaux, politiques et civiques) sont menacés dans l'Europe d'aujourd'hui. Rappelons avec force que les droits sont indivisibles et universels (pour tous, partout), autant quand ils progressent que lorsqu'ils sont attaqués !

Le 10 décembre 2018, montrons la valeur qu'apportent à l'effectivité des droits dans la société l'action des organisations et mouvements civiques !

Chaque jour, nos organisations contribuent, de manière décisive et concrète, à rendre nos sociétés plus démocratiques, égalitaires et solidaires, et ce pour tous.

Nous le faisons tout en étant confrontés à une réduction de l'espace civique et des ressources, à une concurrence sociale et intergénérationnelle croissante dont l'effet est de mettre les gens en compétition pour bénéficier de leur accès aux droits, générer des tensions à l'encontre des migrants, ou encore créer des divisions entre les pauvres et les précaires.

Que ce soit dans nos actions de service ou de plaidoyer, nous contribuons à rendre nos sociétés inclusives et donc plus démocratiques.

Lorsque notre rôle, pourtant essentiel, est ignoré, nié ou menacé, c'est l'espace démocratique dans son ensemble qui se réduit.

Nos sociétés ne pourront réaliser les promesses de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme comme celles des Traités de l'UE qu'avec la participation d'une société civile dynamique et reconnue, organisée à tous les niveaux, capable d'agir et répondant à tous les besoins.

C'est ce message que nous souhaitons exprimer de manière forte et visible le 10 décembre, tant l'enjeu est important pour nos sociétés.

Appel à l'action le 10 décembre 2018: "PAS UN JOUR SANS NOUS"

Nous appelons tous les acteurs de la société civile, organisations et mouvements, tous les citoyen.ne.s, qui soutiennent la lutte pour les droits et la justice, l'égalité et la solidarité, les libertés et la démocratie, qui souhaitent faire de notre planète un meilleur endroit pour les générations d'aujourd'hui et de demain, à nous rejoindre pour cet événement "Pas un jour sans nous", une journée symbolique mais visible à travers l'Europe.

Que ce soit dans de grandes villes ou petites communautés, sur votre lieu de travail habituel ou réunis dans les espaces publics, en larges ou en petits groupes, devant les institutions ou avec les médias, en ligne ou sur le terrain...

En brandissant des affiches ou des bannières, en distribuant des dépliants aux personnes que nous rencontrons ou assistons, en prenant des photos et des vidéos et en les partageant avec la communauté MEGA.

Ne pas arrêter notre travail mais montrer et affirmer toute sa valeur !

Comment participer ?
Cette journée d'action est organisée dans le cadre de la campagne MEGA - Make Europe Great for All (Faire l'Europe pour tous) - initiée et coordonnée par le Forum Civique Européen.

Pour participer à cette journée, veuillez remplir le formulaire qui offre différents types d'actions ainsi que la possibilité de partager vos propres suggestions d'actions pour la journée avec tous ceux qui veulent y participer.

L'équipe coordinatrice sera en contact avec vous pour planifier les actions, fournir le matériel visuel et d'autres informations pertinentes.

Pour télécharger l'appel à mobilisation en PDF

 ldh-france.org

 Ajouter un commentaire