Thomas Portes ce jeudi au Palais de Justice contre « Génération Identitaire »

19-09-2018 europalestine.com 4 min #145884

C'est, une fois de plus, la scène des les rôles inversés, puisque ce ne sont pas les racistes qui sont poursuivis en justice, ceux qui préfèrent voir des immigrants sombrer en mer plutôt que d'être accueillis en France, un pays qui leur doit pourtant beaucoup, et depuis longtemps, mais ceux qui les dénoncent. Cheminot, syndicaliste et jeune dirigeant politique du Tarn et Garonne, Thomas Portes comparaîtra ce jeudi 20 septembre à 14 H au tribunal correctionnel de Paris, suite à une plainte pour "injures" déposée par la fameuse association "Génération Identitaire".

Communiqué :

"Samedi 21 et dimanche 22 avril 2018, entre 80 et 100 militants du groupe Génération identitaire se sont rendus au col de l'Echelle, dans les Hautes-Alpes, pour déployer des banderoles dans le but de « tenir » la frontière franco-italienne et démontrer ainsi leur hostilité à l'arrivée de migrants sur le sol français. Ce groupe déjà connu des militants des droits de l'homme a été l'un des organisateurs d'une expédition entravant le sauvetage des migrants en mer Méditerranée par les ONG au cours de l'été 2017. Les principaux dirigeants identitaires européens avaient alors affrété le navire C-Star contre les associations humanitaires venant en aide aux réfugiés.

Au regard de telles initiatives dénotant clairement le mépris dont font preuve ces militants d'extrême droite face à des femmes, enfants et hommes ayant quitté leur pays souvent au péril leur vie afin de fuir les guerres, les persécutions, la misère, le réchauffement climatique, Thomas Portes, dans un juste et légitime accès de colère et de dégoût face à ces comportements fascisants, a réagi sur un réseau social par un tweet lors de cette opération dans les Alpes du Sud. Il y dénonçait les pratiques d'un groupuscule qu'il assimilait à celles d'une sombre période de notre histoire.
Les militants de Génération identitaire se sont reconnus dans les propos du tweet dans lequel ils n'étaient pourtant pas nommés. En effet consécutivement à ce tweet, le 6 juillet dernier, Thomas Portes a reçu une citation à comparaître devant le tribunal correctionnel de Paris, à la suite d'une plainte qu'ils ont déposée pour injures publiques.

Qu'ils s'en prennent à Thomas, jeune syndicaliste et jeune dirigeant du Parti communiste français n'est pas un hasard. Ils veulent faire taire les voix qui aujourd'hui s'élèvent pour dénoncer des comportements insupportables. Nous ne pouvons pas laisser faire !

Alors que partout en Europe, l'extrême droite et des démagogues des partis « attrape tout », surfant sur une instrumentalisation nauséabonde de la question migratoire avec une dérive xénophobe de plus en plus prégnante jusqu'à la constitution de gouvernements droite-extrême droite, nous militant-e-s politiques, associatifs, syndicalistes et progressistes devons tout mettre en œuvre pour éviter que l'Europe de demain ne sombre dans une régression nationale-populiste d'extrême-droite qui ne peut conduire qu'au pire. Ne cédons pas aux intimidations et aux menaces !
Pour défendre nos valeurs républicaines et répondre par notre solidarité à l'assignation en justice de Thomas Portes, nous créons ce comité de soutien et invitons à le rejoindre toutes celles et ceux se refusant à voir notre pays aux mains d'une organisation qui telle une milice entend faire justice elle-même."

Co présidentes du comité de soutien :

Marie Pierre VIEU (députée européenne) / Catherine PHILIPPE (secrétaire départementale PCF 82)

Contact :  comitesoutienthomasportes gmail.com

Pour signer la pétition :  comitesoutienthomasportes.com

CAPJPO-EuroPalestine

 europalestine.com

 Ajouter un commentaire