Bande de Gaza: Deux sites du Hamas bombardés par l'armée israélienne

15-09-2018 aa.com.tr 3 min #145706

AA / Gaza / Mohammed Majid - Hani Sha'er

L'armée israélienne a annoncé avoir bombardé deux sites du Hamas dans la Bande de Gaza, en riposte aux attaques aux grenades et aux engins explosifs lancés par les Palestiniens vers ses troupes, près de la barrière de sécurité séparant l'enclave palestinienne assiégée des territoires occupés.

Dans un communiqué parvenu à Anadolu, l'armée a ajouté qu'un officier a été légèrement blessé par les éclats d'un engin lancé par des manifestants palestiniens.

Des témoins palestiniens ont indiqué au correspondant d'Anadolu que l'armée israélienne a tiré des obus sur un site appartenant au Hamas, à l'est de la ville de Gaza.

Selon les mêmes sources, d'autres obus sont tombés sur une école de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNWRA), à l'est de la ville d'Abasan al-Kabira. Cette attaque a entraîné la destruction d'une salle de classe et aucune blessure n'a été signalée.

Ni le Hamas, ni les autorités de la Bande de Gaza n'ont émis de commentaire immédiat sur ces attaques israéliennes.

Plus tôt dans la journée, le ministère palestinien de la Santé a annoncé que trois citoyens sont tombés en martyrs et que 80 autres ont été blessés par les tirs israéliens près de la barrière de sécurité entre l'est de la Bande de Gaza et Israël.

Mohammad Shaqqura, 21 ans, a été tué d'une balle dans la poitrine, à l'est du camp de réfugiés de Maghazi, dans le centre de la Bande de Gaza, a indiqué le ministère palestinien de la Santé dans un bref communiqué.

Shadi Abdel-Al, un enfant de 12 ans, a été mortellement blessé à la tête à l'est du camp de réfugiés de Jabalya, et Hani Afaneh, 21 ans, a été tué à l'est de Khan Younis.

Le ministère de la Santé a également signalé que 80 Palestiniens avaient été blessés par des balles réelles tirées par l'armée israélienne à divers endroits de la zone frontalière de la Bande de Gaza.

Parmi les blessés, six sont dans un état grave et 18 sont des enfants, selon le ministère.

Des centaines de Palestiniens ont afflué, vendredi, vers les Camps du Retour érigés le long de la barrière entre l'est de la Bande de Gaza et les territoires occupés pour participer aux activités de la Marche du Retour.

L'armée israélienne a violemment réprimé ces marches pacifiques, depuis leur début fin mars dernier, tuant des dizaines de Palestiniens et en blessant des milliers.

 aa.com.tr

 Ajouter un commentaire