Les policiers municipaux seront-ils bientôt tous armés ? (Video)

12-09-2018 francais.rt.com 4 min #145602

© Regis Duvignau Source: Reuters

Dans un rapport remis au Premier ministre, deux députés LREM préconisent de rendre systématique l'armement des policiers municipaux, «sauf décision motivée du maire». Une proposition saluée par le président de leur syndicat, interrogé par RT France.

Une des mesures du nouveau rapport sur  le continuum de sécurité commandé par le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb recommande d'équiper plus systématiquement les policiers municipaux d'armes à feu. Cette perspective réjouit Cédric Michel, le président du syndicat des policiers municipaux, interrogé par RT France le 11 septembre. Il encourage la mise en place d'une «protection vitale».

Selon le syndicaliste, les policiers doivent affronter des dangers importants : «Aujourd'hui les policiers municipaux, qu'ils soient armés ou pas, sont confrontés à l'insécurité, à la délinquance et au terrorisme [...] Je sais que s'ils ne sont pas armés et qu'ils sont face à un individu armé, ils ont toutes les chances de mourir.»

Il se dit donc satisfait d'«une proposition encourageante» qui cependant n'a pas encore été validée par le Parlement et le ministère. Cédric Michel rappelle que cette incitation à l'attribution d'une arme à feu est «une très ancienne revendication de [leur] syndicat».

Découvrez l'arme semi-automatique bientôt à la disposition des agents de la RATP

Les députés LREM Michel Fauvergue et Alice Thourot ont élaboré 78 mesures dans ce rapport parlementaire proposant de renforcer la coordination entre police, gendarmerie nationales, polices municipales et groupes de sécurité privée. Remis le 11 septembre au Premier ministre en présence de Gérard Collomb, le document préconise d'armer les policiers municipaux de pistolets semi-automatiques 9 mm, qui équipent déjà la police nationale. Actuellement, seuls 44% des 21 000 policiers municipaux disposent d'une arme à feu, tandis que 84% sont dotés d'une arme de catégories diverses (de la bombe lacrymogène à l'arme à feu).

Toutefois la mesure proposée ne revêtirait pas de caractère obligatoire. «Il ne s'agira pas nécessairement d'imposer l'armement permanent de tous mais bien d'acter le fait que tous peuvent être en situation de l'être», écrivent les deux députés LREM.

 Lire aussi : Hidalgo va-t-elle armer sa police municipale pour charmer la droite à Paris ?

 francais.rt.com

 Ajouter un commentaire