Le déchoucaj en Haïti : chuchotements futuristes d'un passé révolutionnaire

10-09-2018 tlaxcala-int.org 3 min #145491

 Tricontinental

En juillet 2018, des manifestations contre le gouvernement ont éclaté en Haïti, prenant rapidement de l'ampleur.

L'élément déclencheur des manifestations fut la décision du gouvernement du Premier ministre Jack Guy Lafontant d'augmenter le prix des carburants, de 38 % pour l'essence et jusqu'à 51 % pour le diesel et le kérosène. L'augmentation a été annoncée pendant que tout le monde suivait le match de Coupe du monde de football entre le Brésil et la Belgique. On pense le gouvernement espérait que l'augmentation échapperait ainsi à la vigilance du public. La chance n'était pas du côté du Premier ministre. Quelques heures après la fin du match, des milliers de personnes étaient descendues dans la rue, élevant des barrages et faisant éclater leur colère contre les boutiques qui vendaient des produits hors de la portée de la masse du peuple.

Le gouvernement a vite annulé l'augmentation. Mais les manifestations n'ont pas cessé. L'enjeu était plus important.

Le dossier n° 8 de l'Institut Tricontinental de Recherche Sociale (Septembre 2018) fait le point sur les évènements qui ont eu lieu cet été en Haïti et sur leur signification à long terme.

Ouvrir PDF

Courtesy of  Tricontinental
Source:  thetricontinental.org
Publication date of original article: 04/09/2018

 tlaxcala-int.org

 Ajouter un commentaire