Yémen: des « fake news » mélangées aux nouvelles des médias institutionnels - et pourquoi

12-08-2018 arretsurinfo.ch 9 min #144554

Eric Zuesse,  Countercurrents

Publié le 11 Août 2018 sous le titre Yemen: Fake 'News' That's Mixed Into America's Mainstream News And Why

Traduction : Dominique Muselet

Vendredi 10 août, CNN a titré : «  La frappe menée par les Saoudiens tue des dizaines d'enfants en voyage scolaire au Yémen » et a décrit la tragédie comme si les Etats-Unis ne jouaient pas un rôle important dans le ciblage et dans la fourniture de bombes et de missiles à ce que l'article appelle « la coalition dirigée par les Saoudiens ». Il est dit à la 15ième minute de la vidéo : « L'Arabie Saoudite, à travers des frappes aériennes, dirige une coalition qui comprend les Etats arabes unis, le Bahreïn, l'Egypte et le Soudan ». Il n'y a aucune mention de l'acteur principal, en dehors de la famille royale Saoud, à savoir le gouvernement américain lui-même, qui fournit non seulement des renseignements détaillés sur chaque cible mais aussi les armes, et la formation nécessaire à leur utilisation. L'article de CNN qui accompagne la vidéo ne parle pas de la participation du gouvernement américain avant la toute fin de l'article, où il cite les paroles d'un propagandiste américain :

« Après la frappe, les États-Unis, qui soutiennent largement la campagne de la coalition, ont publié une déclaration.

« Le soutien militaire étasunien à nos partenaires atténue les pertes civiles », a déclaré la porte-parole du Pentagone, Rebecca Rebarich.

« Notre soutien à la coalition se limite au ravitaillement en vol et à du renseignement pour aider nos partenaires à protéger leurs frontières contre les attaques transfrontalières des Houthis. Notre soutien n'est pas militaire, il est axé sur l'amélioration des processus et des procédures de la coalition, en particulier pour ce qui concerne le respect du droit dans les conflits armés et les meilleurs moyens de réduire le risque de pertes civiles », a déclaré le communiqué. »

 Voir ici d'autres photos et vidéos des victimes de l'attaque aérienne, postées sur Twitter par les opposants de l'Arabie saoudite, des Émirats arabes unis et des  dictatures du continent américain.

L'article de CNN prétend que la guerre au Yémen oppose « le gouvernement internationalement reconnu du Yémen et les rebelles Houthis soutenus par l'Iran ».

Mais le 3 février 2018, le Washington Post avait titré «  La guerre du Yémen est tellement hors de contrôle que les alliés se retournent les uns contre les autres «. L'article apportait, sans le vouloir, la preuve irréfutable que CNN donne une représentation tellement faussée de la réalité qu'on peut la qualifier de mensonge. Voici les passages concernés:

Le conflit au Yémen, qui dure depuis trois ans, a été largement présenté comme une guerre qui oppose un gouvernement internationalement reconnu à des rebelles, soutenus par l'Iran, qui l'ont renversé.... selon April Longley Alley, principale analyste du Yémen de l'International Crisis Group, « Affirmer qu'un « gouvernement légitime » combat les « Houthis soutenus par l'Iran » masque une réalité locale complexe et entrave les efforts pour parvenir à la paix....

Hadi [The leader du Yémen choisi par les Saoudiens].... a présidé la plupart du temps depuis Riyad, la capitale saoudienne....

Ce que nous voyons maintenant, c'est que les Émirats arabes unis et [l'Arabie saoudite] s'efforcent de surmonter leurs différends pour pouvoir maintenir, au moins pendant que la guerre avec les Houthis se poursuit, le mythe d'un front unifié sous un gouvernement reconnu internationalement....

« Les Emirats[les 7 émirs qui possèdent collectivement les EAU] ont des ambitions dans le sud, et l'une de ses principales ambitions est de [s'emparer] du port d'Aden », a déclaré Hassan Aljalalal, un journaliste yéménite....

Hesham Alghannam, chercheur saoudien à l'Université d'Exeter, a dit : « Où est passé l'argent ?... La coalition, a-t-il ajouté, devait également faire davantage pression sur le gouvernement pour qu'il « donne au peuple ce dont il a besoin ».

Toutefois cet article du Washington Post ne mentionnait pas non plus le rôle du gouvernement américain dans l'invasion du Yémen.

Le propriétaire du Washington Post est Jeff Bezos, qui est également le principal propriétaire d'Amazon, dont la division Web fournit de services informatiques en nuage* au gouvernement fédéral américain, une division qui - du fait qu'elle est au service du Pentagone, de la CIA, de la NSA, etc. au lieu d'être au service de ses usagers - est la seule division rentable d'Amazon, et donc le nerf de la guerre pour que Bezos puisse posséder  environ le dixième de la fortune du roi saoudien. Aux États-Unis, les lois sur les conflits d'intérêts ne s'appliquent pas aux médias d'information. Cependant, un arrêt historique du 26 juin 2017 de la Cour suprême de l'État de Californie, dans l'affaire le Peuple contre la Cour suprême (Sahlolbei), pourrait conduire à une transformation de l'Amérique en une démocratie (ce qu'elle  n'est pas actuellement), et cela signifierait la fin de l'empire américain, y compris de l'OTAN, qui n'avait  aucune raison démocratique, mais seulement une raison impériale, de continuer à exister après la chute en 1991 de l'Union soviétique, de son communisme et du Pacte de Varsovie qui était le pendant de l'OTAN.

Le reportage de CNN sur le bombardement du bus scolaire yéménite se conclut ainsi :

La porte-parole du département d'État américain, Heather Nauert, a déclaré que les États-Unis n'avaient pas « tous les détails de ce qui s'est passé sur le terrain », mais que « ces rapports nous préoccupent ».

« Nous demandons à la coalition dirigée par l'Arabie saoudite de mener... une enquête », a ajouté M. Nauert.

Eric Zuesse

L'historien d'investigation Eric Zuesse est l'auteur, de  They're Not Even Close: The Democratic vs. Republican Economic Records, 1910-2010 , et de  CHRIST'S VENTRILOQUISTS: The Event that Created Christianity.

Note : *En Anglais, Cloud computing : De plus en plus utilisé par les entreprises de toutes les industries, le Cloud Computing est la nouvelle forme de stockage de données du 21ème siècle.

Article original:  Yemen: Fake 'News' That's Mixed Into America's Mainstream News And Why

Source:  arretsurinfo.ch

 arretsurinfo.ch

 Ajouter un commentaire