Rencontre historique entre Vladimir Poutine et Donald Trump à Helsinki

16-07-2018 21 articles francais.rt.com 9 min #143705

Vladimir Poutine a rencontré Donald Trump ce 16 juillet à Helsinki, en Finlande, pour leur premier sommet bilatéral. De nombreux dossiers diplomatiques étaient à l'ordre du jour de leur entrevue historique.

Mise à jour automatique

lundi 16 juillet
17h56 CET

Tout en balayant une nouvelle fois les accusations d'ingérence russe dans la campagne présidentielle américaine, Vladimir Poutine a déclaré qu'il voulait voir Donald Trump président car «il parlait de normalisation des relations russo-américaines».

17h46 CET

Le président Donald Trump a qualifié de «désastre» l'enquête sur la supposée ingérence russe dans la présidentielle américaine, assurant en avoir parlé directement avec son homologue russe Vladimir Poutine. «Il n'y a eu aucune collusion. Tout le monde le sait [...]. Nous avons mené une campagne remarquable et c'est la raison pour laquelle je suis président»», a déclaré le chef d'Etat américain lors de la conférence de presse commune avec son homologue russe.

A ce propos, Vladimir Poutine a proposé à Washington d'interroger les Russes accusés d'ingérence.

17h35 CET

Donald Trump a déclaré, en conférence de presse avec Vladimir Poutine, que leur rencontre d'aujourd'hui à Helsinki n'était qu'«un début» au développement des relations russo-américaines.

 RTenfrancais16/07/2018 17:37:10 réponse à RTenfrancais 13  11  94145/69
#Helsinki2018
#Poutine : «Il est l'heure de parler d'une manière d'une manière plus détaillée de nos relations bilatérales, et des points difficiles qui existent dans le monde»

EN CONTINU :

Le président américain a en outre estimé que Vladimir Poutine était «un bon concurrent», ce qui, a-t-il tenu à préciser, était «un compliment»»

17h32 CET

Pour Sergueï Lavrov, chef de la diplomatie russe, les pourparlers Trump-Poutine se sont déroulés de manière «fantastique», «mieux que super».

17h13 CET

Vladimir Poutine a déclaré, lors de sa conférence de presse commune avec son homologue américain, trouver les pourparlers avec Donald Trump «très réussis et très utiles». «Les pourparlers se sont tenus dans une atmosphère franche et de travail», a également rapporté le président russe.

Entre autres dossiers, le maître du Kremlin a déclaré : «Nous sommes pour la prolongation de notre coopération dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et dans le domaine de la cyber-criminalité. Nos services spéciaux travaillent avec beaucoup de succès».

Donald Trump a lui évoqué un dialogue «direct et ouvert» avec Vladimir Poutine.

15h40 CET

Donald Trump a évoqué un «très bon début» après son tête-à-tête avec Vladimir Poutine.

«Je pense que c'est un bon début. Très, très bon début pour tout le monde», a-t-il déclaré à des journalistes après deux heures de tête-à-tête. Les deux dirigeants ont ensuite accueilli leurs délégations respectives pour des discussions élargies avant une conférence de presse conjointe.

15h28 CET

L'entretien en tête à tête entre Vladimir Poutine et Donald Trump s'est terminé. Les deux chefs d'Etat poursuivent leurs discussion avec les membres des deux délégations, puis doivent s'exprimer en conférence de presse.

13h21 CET

Vladimir Poutine a fait part de son plaisir de rencontrer Donald Trump en Finlande. Il a rappelé qu'il avait des contacts réguliers avec son homologue américain et a estimé que le moment était venu d'évoquer «de manière plus détaillée» les relations bilatérales entre la Russie et les Etats-Unis. Donald Trump a lui félicité le président de la fédération russe pour le déroulement de la Coupe du monde de football et le parcours de la Sbornaïa dans le tournoi. Il a reconnu que les sujets à discuter étaient nombreux et a évoqué pêle-mêle : le domaine «militaire», les «missiles» et la «puissance nucléaire».

13h18 CET

Donald Trump a dit son espoir d'aboutir à une relation «extraordinaire» avec Vladimir Poutine : «S'entendre avec la Russie est une bonne chose et pas une mauvaise chose.»

13h14 CET

Donald Trump a annoncé que la rencontre servirait notamment à désamorcer les tensions entre les deux «grandes nations nucléaires», qui concentrent à elles deux «90% du pouvoir nucléaire» dans le monde.

Découvrir plus

Donald Trump est lui arrivé ce 15 juillet au soir à Helsinki en Finlande, à la veille du premier sommet, très attendu, avec le président russe, Vladimir Poutine. Il a été accueilli, en compagnie de la première dame Melania Trump, par le président finlandais, Sauli Niinisto, au Palais présidentiel d'Helsinki.

Quelques heures avant le début de ce sommet historique, Donald Trump a signé une série de tweets dans lesquels il a notamment attribué la difficulté des relations russo-américaines à «la chasse aux sorcières» à laquelle se livrerait, selon lui, le FBI américain, dans le cadre de l'enquête sur la présidentielle américaine de 2016.

 realDonaldTrump16/07/2018 08:05:29  61736  15806  53169755/47
Our relationship with Russia has NEVER been worse thanks to many years of U.S. foolishness and stupidity and now, the Rigged Witch Hunt!

Après avoir déclaré il y a trois jours que Vladimir Poutine n'était pas un ennemi, il a classé ce 15 juillet la Russie  parmi les «ennemis» des Etat-Unis. Pour l'occasion, des mesures de sécurité drastiques ont été mises en place dans la capitale finlandaise.

Dans la ville de Helsinki, historiquement associée à la neutralité diplomatique, en Finlande, les deux présidents devront s'atteler à réparer des liens mis à mal par le contexte géopolitique des dernières années et auront de nombreux dossiers à aborder sur le plan international. De la situation en Ukraine aux sanctions économiques occidentales touchant la Russie, en passant par les dossiers syriens et iraniens, les points d'achoppements sont nombreux entre les deux pays. Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov a pour sa part espéré que le sommet permettrait de désamorcer les tensions actuelles.

Les présidents russe et américain se sont déjà rencontrés lors d'autres sommets internationaux,  comme celui du G20 en juillet 2017 à Hambourg en Allemagne et celui de la  Coopération économique pour l'Asie-Pacifique (APEC) à Danang au Vietnam, en novembre 2017.

 Lire aussi : Vladimir Poutine, ami ou ennemi du président américain ? La réponse de Donald Trump

 francais.rt.com

 Ajouter un commentaire
newsnet 18/07/16 18:47

lol, Poutine présente ses excuses pour la gêne occasionnée aux habitants de Helinski

trump dit que (accrochez-vous) usa et russie collaborent avec israël pour éliminer deash de la syrie et leur fournir une aide humanitaire.


Articles associés plus récents en premier
14-08-2018 lesakerfrancophone.fr 10 min #144613

Une retraite dans la mauvaise poésie

Par Dmitry Orlov - Le 2 aout 2018 - Source  Club Orlov

Cela fait plus de deux semaines que Poutine a parlé à Trump à Helsinki, et le brouhaha autour de cette réunion s'est un peu calmé, ce qui a permis de rassembler quelques réflexions sur ce qui s'y était dit. Évidemment, il y avait beaucoup à discuter pour ces deux chefs d'État, simplement pour éviter que la situation internationale ne devienne incontrôlable, et peut-être l'ont-ils fait.

05-08-2018 les-crises.fr 18 min #144360

Les médias américains perdent la tête au sujet de la conférence de presse Trump-Putin. Par Joe Lauria

Source : Consortium News, Joe Lauria, 16-07-2018

L’engouement des médias pour la prestation de Trump à Helsinki et le scandale du Russia-gate ont atteint de nouveaux sommets lundi, déclare Joe Lauria.

La réaction des médias de l’establishment américain et de plusieurs dirigeants politiques à la conférence de presse du président Donald Trump après sa rencontre au sommet avec le président russe Vladimir Poutine lundi a été stupéfiante.

28-07-2018 les-crises.fr 8 min #144137

En appelant à des pourparlers sur les armes avec la Russie, les États-Unis hissent-ils pavillon blanc ? Par Gilbert Doctorow

Source :  Gilbert Doctorow, Consortium News, 22-03-2018

Hisser un drapeau blanc est un signe internationalement reconnu de trêve et de demande de négociation, ce que les États-Unis font peut-être dans leur réponse officielle aux annonces de Poutine sur la parité nucléaire avec les États-Unis, explique Gilbert Doctorow.

25-07-2018 lesakerfrancophone.fr 9 min #144057

En descente des sommets de la propagande de guerre

Par Norman Solomon - Le 16 juillet 2018 -  Truthdig

La veille du sommet d'Helsinki, l'article principal de la page d'accueil du New York Times est resté le même toute la journée : « Rien que parce qu'il rencontre Trump, Poutine est déjà vainqueur ». Ce titre du Times était dans le même ton que la couverture médiatique américaine dans son ensemble.

25-07-2018 arretsurinfo.ch 19 min #144055

Les secrets d'Helsinki

Crédit: Shutterstock

Par Israël Shamir

Publié le 24 juillet 2018 par  Unz sous le titre Helsinki Secrets

Tel un ouragan, le président Trump a rendu une visite orageuse au vieux monde. Habituellement, les visites de présidents américains en Europe donnent lieu à des séances de photos et de vœux d'amour éternel et d'amitié.

25-07-2018 tlaxcala-int.org 14 min #144032

Voici la vraie raison pour laquelle les Usa doivent discuter avec la Russie

21-07-2018 mondialisation.ca 8 min #143904

Les tensions sur la Syrie s'aggravent après le sommet d'Helsinki

Au milieu des dénonciations hystériques du président Donald Trump par les médias américains, les démocrates et les républicains, et celles des porte-parole de l'appareil de renseignement américain pour son refus d'accuser Vladimir Poutine d'ingérence dans les élections de 2016, le sommet d'Helsinki était célébré dans au moins un endroit.

Le gouvernement du président Benjamin Netanyahu et la presse israélienne ont salué les déclarations de Trump et de Poutine à l'appui de la sécurité et des intérêts israéliens en Syrie comme un triomphe diplomatique.

20-07-2018 mondialisation.ca 10 min #143894

Le sommet d'Helsinki et l'avenir de la Syrie : Trump est-il un faiseur de paix ?

Il est possible que la libération de la ville de Der'aa par l'Armée Arabe Syrienne marque la fin de la guerre, longue de sept ans, qui a dévasté la Syrie. Der'aa, une ville le long de la frontière libanaise, a été le site des toutes premières premières confrontations violentes entre des groupes armés et la police, le 17 mars 2011. Je visitai la Syrie en avril 2011, et eus l'opportunité d'enquêter sur les événements survenus ce jour-là.

20-07-2018 lesakerfrancophone.fr 7 min #143887

Le canular débile de l'immixtion de la Russie dans les élections Us s'invite au sommet Trump-Poutine

«...La question majeure que les personnes, disposant de l'autorité, pourraient poser à haute voix est de savoir pourquoi tant d'agents de la communauté du renseignement n'ont pas été traînés devant des grands jurys pour répondre de leur comportement évidemment criminel. » James Howard Kunstler

Par James Howard Kunstler - Le 13 juillet 2018 - Source  Russia Insider

20-07-2018 legrandsoir.info 10 min #143880

La démence de masse dans l'establishment occidental

Diana JOHNSTONE

Par où commencer pour analyser la folie des médias grand public en réaction à la réunion Trump-Putin à Helsinki ? En se concentrant sur l'individu, la psychologie a négligé le problème de la folie de masse, qui a maintenant submergé l'establishment américain, ses médias et la plupart de ses filiales européennes. Les individus peuvent être sains d'esprit, mais en tant que troupeau, ils sont prêts à sauter de la falaise.

19-07-2018 2 articles dedefensa.org 17 min #143861

L'amnésie massive de leur simulacre

Le déferlement de condamnations de Trump pour le sommet d'Helsinki, de la part essentiellement de la presseSystème US, dans un mouvement collectif et extrême au-delà de l'extrême, instantané, sans aucune connaissance ni évaluation des faits, ni enquête, ni consultation, constitue un événement impressionnant qui relève directement de la métahistoire et d'une influence hors de toute capacité humaine s'exerçant sur les personnes impliquées (les choses qu'on nomme journalistes et presseSystème).

19-07-2018 mondialisation.ca 8 min #143824

Sommet d'Helsinki / Syrie : Une précision s'impose!

Loin de nous l'idée de prétendre commenter le sommet d'Helsinki du 16 juillet courant entre les présidents Poutine et Trump, alors que les experts les plus éminents de la planète continuent à s'exprimer sur le sujet. Un sommet censé avoir eu lieu entre deux États parmi les plus puissants en ce monde -ou entre un homme vendu à un autre si l'on en croit le tollé de la presse, des ténors et des faucons étasuniens - afin de discuter des dossiers les plus chauds du moment, dont le dossier syrien qui nous intéresse.

18-07-2018 arretsurinfo.ch 18 min #143814

Les pourparlers d'Helsinki - Trump tente un rééquilibrage géopolitique

Par  Moon of Alabama

Publié le 17 juillet 2018 sous le titre Helsinki Talks - How Trump Tries To Rebalance The Global Triangle]

Traduction : Dominique Muselet

Les réactions d'Américains politiquement corrects à la conférence de presse d'hier du président Trump et du président Poutine sont très divertissantes.

18-07-2018 dedefensa.org 14 min #143805

Chinagate ou coup d'État ?

Les Chinois doivent bien rire, c'est-à-dire sourire énigmatiquement comme à leur habitude. Ils doivent considérer avec un regard à peine incrédule mais tout de même un peu, les incroyables agitations antirusses depuis trois ans à "D.C.-la-folle" concernant la constellations d'agressions, d'actions illégales, de monstruosités russes développées et assénées contre Amérique-la-pauvrette, armée de ses seules et belles vertus pour sa défense.

17-07-2018 dedefensa.org 31 min #143744

Émeute dans la maison des fous

A n'en pas douter une seconde, le sommet d'Helsinki a été un succès. Les deux acteurs le voulaient, ils l'ont eu. Savoir ce qu'il sortira, ce qu'il en restera, ce qu'on en fera, c'est une toute autre affaire pour laquelle nous nous empressons de renvoyer nos lecteurs au  texte d'hier de PhG dans son Journal dde.crisis :

« Ainsi est-il assez logique que j'en vienne à vous dire qu'il ne faut pas trop attendre de ma plume quelque analyse assurée et réflexion d'une précision extraordinaire quant aux choses décidées ou non, quant aux événements produits par les deux hommes, au cours de cette rencontre Trump-Poutine qui a lieu ce jour même ; et je le dis tout en admettant sans aucun doute que la raison est fondée d'y voir un événement d'importance... »

17-07-2018 voltairenet.org 5 min #143743

L'establishment Us derrière le Sommet d'Helsinki

par Manlio Dinucci

Alors que la presse internationale a déformé le contenu du sommet de l'Otan, l'establishment US en a parfaitement compris le seul enjeu : la fin de l'inimité avec la Russie. Aussi, perturber le sommet bilatéral USA-Russie d'Helsinki est devenu sa priorité. Il lui faut, par tous les moyens, s'opposer à un rapprochement avec Moscou.

Réseau Voltaire | Rome (Italie) | 17 juillet 2018

16-07-2018 francais.rt.com 4 min #143719

Donald Trump et Vladimir Poutine sont d'accord : leurs troupes «s'entendent bien»

© Youri Kadobnov Source: AFP

A la suite de leur premier entretien bilatéral à Helsinki le 16 juillet, Donald Trump et Vladimir Poutine ont évoqué la bonne coopération de leurs armées et ont fait un point sur la situation en Syrie au cours d'une conférence de presse.

Lors de la conférence de presse suivant  leur entretien premier entretien à Helsinki, le 16 juillet, les présidents russe et américain ont abordé la situation en Syrie et les bons rapports de coopération entre leurs deux armées.

16-07-2018 aa.com.tr 2 min #143718

Trump et Poutine conviennent de renforcer leur coordination militaire en Syrie

AA/

Le président américain Donald Trump et son homologue russe Vladimir Poutine ont convenu, lundi, de renforcer la coordination militaire entre les forces de leur pays en Syrie.

C'est ce qui ressort d'une conférence de presse conjointe tenue par les deux présidents, au terme de leurs entretiens aujourd'hui [lundi], à Helsinki, la capitale finlandaise.

Les pourparlers, que les deux parties ont qualifiés de "pratiques, réussies et utiles", ont été consacrés au dossier syrien.

16-07-2018 dedefensa.org 8 min #143716

Le temps de la dérision

16 juillet 2018 - Alors qu'on en parle à Helsinki, le lecteur sait-il les affres de celui qui a fait sa mission d'écrire sur la marche d'un temps qu'on ne peut qualifier que de dément, comme si une main gigantesque secouait le monde, par distraction, par amusement, ou bien avec une idée derrière le poing ? J'ai plus d'un demi-siècle de pratique de la chose, jamais, au grand jamais je n'ai rencontré de tels moments que je traverse ces temps-ci, ni même songé qu'il en puisse exister de tels ; tout cela, à ce point qu'il m'est impossible de ne pas me répéter chaque jour, absolument chaque jour, que nous vivons dans un univers qui, en quelques années, a basculé dans un univers parallèle de ce qu'il était quelques années auparavant, parallèle mais complètement différent.

 Se réfère à :

 Référencé par :