100 jours de la «Marche du retour» : un adolescent tué et des dizaines de blessés à Gaza (Images)

14-07-2018 francais.rt.com 4 min #143637

© Mahmud Hams Source: AFP

Un Palestinien âgé de 15 ans a été tué par des tirs de soldats israéliens lors d'affrontements à l'occasion des 100 jours de la «Marche du retour» près de la frontière séparant Israël de la bande de Gaza, selon le ministère de la Santé local.

Lors d'une manifestation le long de la frontière israélienne à Gaza le 13 juillet, qui marquait les 100 jours de la « Marche du retour », Othman Rami Halles, un adolescent de 15 ans, a été tué par balles et 220 autres Palestiniens ont été blessés dans des affrontements avec l'armée israélienne, selon un porte-parole du ministère de la Santé de l'enclave.

© Mahmud Hams Source: AFP

Des secouristes transportent le corps d'Othman Rami Halles, l'adolescent de 15 ans tué lors des affrontements

«Toute la journée, il y a eu de violentes émeutes impliquant de milliers de Palestiniens le long de la barrière de sécurité entre Gaza et Israël», a de son côté fait savoir l'armée israélienne dans  un communiqué.

© Mahmud Hams Source: AFP

«Les émeutiers ont lancé des grenades, des engins explosifs, des cocktails Molotov, et des pierres contre la clôture de sécurité et contre les forces de Tsahal», est-il indiqué dans ce communiqué, où il est précisé qu'un soldat a été légèrement blessé par une grenade. Tsahal affirme en outre avoir empêché une tentative d'infiltration en Israël.

© Mahmud Hams Source: AFP

Depuis le 30 mars, les Gazaouis manifestent le long de la barrière qui sépare la bande de Gaza d'Israël pour dénoncer le blocus israélien qui dure depuis plus de dix ans. Avec la «Marche du retour», chaque vendredi, qui a déjà occasionné la mort de plus de  130 Palestiniens tombés sous les balles israéliennes et 14 000 blessés, ils protestent au nom du droit au retour des leurs sur les terres qu'ils ont fuies ou dont ils ont été chassés, à la création de l'Etat hébreu en 1948.

Israël, accusé d'usage excessif de la force, dit tirer en dernier recours pour protéger ses frontières, ses soldats et sa population civile. L'Etat hébreu accuse le mouvement islamiste Hamas qui dirige l'enclave de se servir du mouvement de protestation pour couvrir des attaques contre les soldats et des tentatives d'infiltration en Israël.

 Lire aussi : Israël coupe les vivres de Gaza à cause des cerfs-volants incendiaires francais.rt.com
 Ajouter un commentaire