Flottille de la Liberté 2018 pour Gaza - Message de Sarah, sur le Al-Awda

12-07-2018 5 articles ism-france.org 5 min #143547

Par Sarah Katz

Unique équipière française sur la Flottille de la Liberté 2018, j'adresse, à quelques jours de la dernière étape qui nous conduira à Gaza en traversant la Méditerranée, ce court mémorandum à toutes celles et tous ceux qui partagent notre volonté de voir le peuple palestinien respecté dans ses droits.

Escale à Ajaccio pour les passagers de la Falestine et de la Mairead, arrivée dans la nuit du 10 juillet en Corse.
Pourquoi rejoindre Gaza par la mer ?

Parce que Gaza est une cage au sens strict du terme, un grand camp strictement fermé qui concentre, sur une bande de terre de 40 kms de long sur 10 kms de large, plus de 2 millions de personnes. Collectivement punis d'être Palestiniens, privés du droit élémentaire de se déplacer, soumis à des vagues de bombardements, abattus lorsqu'ils manifestent. L'essentiel de la ligne de séparation terrestre est constamment surveillée par les tanks de la puissance occupante, Israël. Et la petite portion qui lui échappe, donnant sur l'Égypte, est aujourd'hui maintenue strictement close pour les solidaires par le gouvernement du maréchal Sissi.

Qu'est-ce qu'une Flottille de la Liberté ?

Il y a dix ans, des solidaires ont pu rejoindre Gaza par la mer : la première Flottille de la Liberté prouvait concrètement que par la mer peut venir l'aide matérielle interdite par Israël, et portait surtout ce message essentiel aux encagés : vous n'êtes pas seuls.
La réaction israélienne a été d'une brutalité inouïe, se vengeant sur la flottille suivante en assassinant 10 solidaires sur son navire leader, le Mavi Marmara. Depuis, la marine militaire israélienne a arraisonné toutes les flottilles successives en eaux internationales (acte de piraterie incontestable), volé les bateaux, emprisonné puis expulsé les équipages.
La Coalition Internationale pour les Flottilles de la Liberté ( freedomflotilla.org) réussit néanmoins à rassembler, tous les deux ans environ, des bateaux et des équipages qui voguent vers Gaza. Tant que durera le blocus, nous refuserons d'accepter cette violation flagrante du droit international et retournerons vers Gaza.

La Flottille de la Liberté 2018 : un futur juste pour la Palestine

Quatre bateaux vont quitter la Sicile aux alentours du 19 juillet, trois voiliers battant pavillon suédois (le Mairead, le Falestine et le Freedom) et un ancien bateau de pêche reconverti, sous pavillon norvégien, le Al-Awda (le retour). Nous portons les médicaments indispensables aux hôpitaux de Gaza, et nous voulons donc fermement passer. Les bateaux seront donnés aux pêcheurs de Gaza, ils appartiennent d'ores et déjà à la Palestine. Le droit est avec nous, et nous nous appuyons sur le fait qu'en dix ans de piraterie, pas une seule fois la marine israélienne n'a trouvé sur les bateaux saisis autre chose que ce que les organisateurs avaient déclaré porter. Nous voulons entrer dans le port de Gaza !

Sarah Katz à Marseille, hier 10 juillet.

Si l'on n'est pas sur la mer avec la Flottille, peut-on faire quelque chose ?

C'est de vous qui êtes à terre que dépend le sort de la Flottille. Seule la vigilance citoyenne, seule la protection des populations civiles du monde entier permettront à la flottille d'aller au bout de sa route. Du Al-Awda, j'enverrai quotidiennement des informations, sur la route bien sûr, mais aussi sur les volontaires présents sur les bateaux, leurs raisons d'y être et leurs espoirs.
Suivez-nous régulièrement ( facebook.com), et surtout interpellez vos élus, faites connaître la flottille, diffusez son message d'espoir. Tout ensemble nous devons passer.

Le 11 juillet 2018, Sarah Katz

Source :  Facebook

 ism-france.org

 Ajouter un commentaire

Articles associés plus récents en premier
29-07-2018 legrandsoir.info 13 min #144153

Journal de bord de Sarah, depuis la Flottille de la Liberté

ISM-FRANCE

Le 'al-AWDA' a dépassé la Crète, il est au sud-est. Le 'Freedom' est derrière.

On ne peut pas encore donner de date d'arrivée mais celle-ci approche.

Les journalistes d'Al Jazeera à bord ont pu envoyer leurs vidéos (en anglais). Sarah demande qu'on se bouge, qu'on bombarde l'ambassade israélienne de protestations, qu'on s'adresse aux élus et responsables politiques français et aux médias.

25-07-2018 ism-france.org 2 min #144033

Journal de bord de Sarah, depuis la Flottille de la Liberté (vidéo)

Par Sarah Katz

25.07 - Bonjour à tous depuis le 'Al Awda'. Tout va bien à bord et nous profitons tous de cette fenêtre de quelques heures où nous pouvons envoyer et recevoir des messages. Parler avec des amis gazaouis, alors que nous sommes en haute mer à encore au moins quatre jours de route de Gaza, est un grand bonheur.

Voici les mots de Nabila Kilani :

23-07-2018 europalestine.com 2 min #143967

La Flottille de la Liberté quitte Palerme pour Gaza

Les quatre bateaux de la Flottille de la Liberté ont quitté dimanche le port de Palerme, en Sicile, pour mettre le cap sur Gaza et dénoncer le terrible blocus imposé depuis plus de 10 ans à 2 millions d'hommes, de femmes et d'enfants de ce territoire palestinien.

Les militants à bord de ces quatre unités ont conscience que tant que des sanctions ne seront pas imposées

17-07-2018 ism-france.org 4 min #143724

Journal de bord de Sarah, depuis la Flottille de la Liberté

Par Sarah Katz

Lundi 16 : La dernière étape de la Flottille se met en place : bel accueil à Palerme pour les quatre bateaux, avec une intervention chaleureuse du maire de la ville, venu très officiellement accueillir la flottille, bannière de la ville déployée sur le quai. Vraiment honte sur la maire de Paris !

Le journal l'Humanité m'a appelé pour  une interview fouillée : "Tant que le blocus israélien existera, nous continuerons à naviguer vers Gaza".

 Se réfère à :