L'histoire de Solapur, en Inde, où une ville ouvrière se construit grâce au logement coopératif

09-07-2018 tlaxcala-int.org 5 min #143445
 Tricontinental

À Solapur, en Inde, de vastes programmes de logement réalisés avec la coopération gouvernementale démontrent l'efficacité de l'action ouvrière soutenue.

« Autrefois nous vivions dans une petite baraque dans un bidonville à Shastri Nagar, un quartier de Solapur. Quand il pleuvait dehors il pleuvait dedans. Tout était trempé à l'intérieur et il fallait écoper sans arrêt », nous dit Balamani Ambaiah Mergu en roulant de fines cigarettes appelées bidis. Elle nous reçoit dans sa maison de Kumbhari, un ensemble de logements construit à l'initiative de la CITU, la Centrale des syndicats indiens (1).

Mergu, dont la langue maternelle est le télougou (2), est l'une des rouleuses de bidis qui ont participé au premier des trois vastes programmes de logements impulsés par la CITU à Solapur, au sud-est de l'État du Maharashtra (3), sur la côte occidentale de l'Inde. Le programme, qui porte le nom de la défunte dirigeante communiste Godaravi Parulekar, compte 10 000 maisons.  Il  a  été salué comme le plus important de ce type en Asie (4).

L'effort entrepris par la CITU pour fournir des logements abordables à des milliers de travailleurs de Solapur est une initiative historique. En formant des coopératives et en persuadant le gouvernement fédéral et le gouvernement de l'État de consacrer des fonds à cette fin, les travailleurs ont obtenu la construction de plus de 15 000 maisons depuis 2001. 30 000 autres maisons mises en chantier en janvier 2018 devraient être terminées dans quatre ans

Ouvrir le PDF

Courtesy of Tricontinental Dossier N° 6
Source:  thetricontinental.org
Publication date of original article: 05/07/2018

 tlaxcala-int.org
 Ajouter un commentaire