Le génocide en Papouasie Occidentale orchestré par les indonésiens, dans un silence des plus assourdissants

07-07-2018 cosmometis.fr 9 min #143385

7 août 2016

A travers ce blog je souhaite aussi partager les actualités de peuples dont la souffrance et les combats n'intéressent guère les médias. Je dédie ce premier article du genre, aux papous de la Papouasie Occidentale, île aujourd'hui sous colonisation indonésienne, située dans le Pacifique.

Cela fait plus de 40 ans que le gouvernement indonésien mène à l'égard de ce peuple sans défense, une marche coloniale d'une violence ignoble, et ce, sous le regard inintéressé du reste du monde. Il s'agit d'un génocide. Génocide encore en cours aujourd'hui, en 2016. Ce massacre semble destiné à rester dans l'ombre, si bien que la population papou a vu sa démographie chuter et tomber sous les meurtres, les viols et autres barbaries répétées de l'armée et de la population indonésienne. Voici donc le calvaire des papous.

La Papouasie Occidentale, un territoire sous l'emprise d'un colonialisme génocidaire encore en 2016

La Papouasie est une île immense, la 3ème plus grande île du monde, et surtout l'une des plus riches en ressources naturelles : or, cuivre, argent, nickel... de quoi attirer de nombreuses convoitises.

L'île est scindée en deux parties : la Papouasie Occidentale, et la Papouasie Nouvelle-Guinée.

La Papouasie Occidentale ainsi que l'Indonésie étaient une colonie néerlandaise. En 1949, l'Indonésie gagne son indépendance. Cette dernière réclama alors la Papouasie Occidentale, mais les hollandais estimaient que la Papouasie Occidentale devait elle aussi être indépendante comme sa voisine la Papouasie Nouvelle-Guinée. Après tout, les papous n'ont rien à voir avec les indonésiens que ce soit en terme de culture, de tradition ou même physiquement ! Les papous ne sont pas asiatiques, ils sont mélanésiens ! Pour les Hollandais il n'y avait donc aucune raison pour que la Papouasie Occidentale soit rattachée à l'Asie. Les Hollandais promettent l'indépendance aux papous, et le 1er décembre 1961 un nouveau drapeau « L'Etoile du matin » est hissé. Les papous considère cet évènement comme l'obtention de leur indépendance, mais en fait ils sont encore sous colonisation hollandaise.

Mais cette situation n'a pas duré longtemps car l'Indonésie s'est alors lancée dans un objectif de libération de la Papouasie Occidentale. Les Pays-Bas ne cédant pas, ont alors suivi des discussions entre Indonésie et Pays-Bas, à l'initiative des Nations-Unies. Et en 1962, un accord qui prévoit le transfert de la Papouasie Occidentale à l'Indonésie en 1963 est signé. Cet accord stipulait notamment que l'Indonésie devait donner la liberté aux papous de choisir l'indépendance ou de rester indonésien. Et c'est donc en 1969 que cette sorte de référendum s'est tenu : « Act of Free Choice ».

Sauf que ce référendum a été truqué ; l'Indonésie a décidé que seul 1000 papous (des chefs et grandes figures de tribus désignés comme représentants de la population papou) avaient le droit de voter. Ils ont menacé de mort ces 1000 papous pour les forcer à voter pour le rattachement à l'Indonésie. Et c'est donc soit disant à l'unanimité que les papous ont décidé leur rattachement à l'Indonésie.

L'Indonésie gagnante, le gouvernement s'est alors lancé dans un objectif de massacre de la culture papoue.

Ce massacre est toujours en cours, aujourd'hui en 2016, sous les yeux de la communauté internationale. Les indonésiens considèrent que les papous sont trop primitifs. Ils obligent ces derniers à se convertir à la leur religion musulmane et à oublier leurs traditions, leur histoire, leur terre. Ceux qui résistent sont tués, torturés, ou « disparaissent » du jour au lendemain. Le sort est le même pour ceux qui osent brandir le drapeau papou. Plus de 700 000 papous ont été lapidés par les indonésiens et ce n'est pas prêt de s'arrêter. Ce massacre est si bien accepté par les grandes puissances que l'armée indonésienne prend souvent en photo ses actes de barbaries sur les papous sans défense.

Aujourd'hui en Papouasie Occidentale, il est illégal de chanter des chants traditionnels papous, il est interdit de brandir le drapeau papou. Tout ce qui s'apparente à un papou doit être exterminé. Les Etats-Unis continuent à alimenter l'armement indonésien. L'Australie et la Nouvelle-Zélande sont aussi de mèche.

Pourquoi ce massacre dans le silence le plus total ? C'est très simple : Les richesses naturelles locales (or, cuivre, bois, pétrole, gaz) sont vendues à des sociétés indonésiennes et étrangères. Et oui... Les multinationales étrangères sont déjà bien installées. Ainsi, le géant minier américain Freeport, exploite en Papouasie une des plus grosses mines de cuivre et d'or au monde. Cette multinationale est aujourd'hui le premier contribuable de l'archipel. Et pourtant, malgré tout l'argent que brasse le territoire, le gouvernement indonésien se refuse à considérer les papous comme des êtres humains et à leur proposer des conditions de vie décentes. La main d'oeuvre est indonésienne, et ces multinationales, les plus polluantes au monde, saccagent les terres papous en déversant leurs déchets toxiques dans l'île.

Voici un reportage poignant qui relate les faits : « La colonisation oubliée »

Crédit : DR

photo : Sally Collister. Demotix. Corbis

Vous pouvez apportez votre soutien en relayant l'article, mais aussi via  www.freewestpapua.org

Une catastrophe humaine et environnementale a lieu sous nos yeux, dans une indifférence effrayante. #freepapou

Des sources plus détaillées :

 La page Facebook Officielle L'annexion de la Papouasie Occidentale par L'Indonésie et le pillage de ses ressources, la censure d'état, et la lutte contre les séparatistes papous Vive la Papouasie libre ! Les Papous minoritaires en Papouasie La colonisation oubliée de la Papouasie Occidentale Indonesia men rape and shot to death by Black West Papuan New Guinea woman (NSFW) (groupe de discussion) West Papua: Freedom Soon! United Liberation Movement For West Papua Free West Papua cosmometis.fr
 Ajouter un commentaire