Mali: 2200 déplacés à cause de l'insécurité dans le centre

17-06-2018 aa.com.tr 2 min #142586
Mali

AA/Desk

La recrudescence de l'insécurité s'accentue dans le centre du Mali provoquant le déplacement de centaines de personnes, ont rapporté dimanche des médias locaux.

L'attaque de la sous-préfecture de Bankass au courant de la semaine écoulée n'a fait qu'aggraver la panique chez les populations locales, rapporte "Studio Tamani" sur son site.

Le domicile du sous-préfet de Kani-Bonzon, dans le cercle de Bankass, avait été attaqué lundi soir par des assaillants armés,qui ont incendié le véhicule du sous-préfet et emporté une importante somme d'argent.

Aussi depuis un mois, plus de 2 200 personnes se sont réfugiées à Sangha dans le cercle de Bandiagara, précise le média malien.

Les habitants de la Commune de Sangha subissent, depuis un mois, un véritable harcèlement de la part de groupes armés qui volent et pillent, rappelle la même source, soulignant que des milliers de personnes ont déjà abandonné leur domicile du fait de la récurrence des attaques de groupes terroristes et des conflits communautaires.

Aly Dolo, maire de la Commune de Sangha, a déclaré que "des groupes armés à moto tentent d'enlever les animaux et détruisent tout sur leur passage" et déploré que "huit villages sont aujourd'hui vidés de leurs habitants".

Le maire estime, en outre, "qu'aujourd'hui le centre malien est quasiment ingouvernable et ingouverné".

La Commune de Sangha regroupe 61 villages entre la Plaine, la Falaise et le Plateau et compte 40 000 habitants sans le moindre agent de sécurité, rapporte encore "Studio Tamani" relevant que la situation sécuritaire dans le Centre du pays devient de plus en plus inquiétante.

Studio Tamani est un programme radiophonique quotidien d'information sur le Mali, qui propose depuis août 2013 des journaux en 5 langues (français, bambara, peulh, tamasheq, sonrhaï), il est co-financé par l'Union Européenne (UE), la Confédération Suisse et la Suède.

 aa.com.tr
 Ajouter un commentaire