Bulletins Cirepal : Abbas, l'ennemi acharné des Palestiniens de Gaza / Vol et spoliation, pratiques intrinsèques au mouvement sioniste

17-06-2018 ism-france.org 4 min #142581

Par Centre d'information sur la Résistance en Palestine

14.06.2018 - Décidément, Mahmoud Abbas n'aime pas la bande de Gaza, ni sa population. Non seulement il a imposé des sanctions pour les démolir (sans salaires pour ses propres fonctionnaires, sans électricité, sans transfert des malades vers la Cisjordanie), mais il a donné l'ordre de réprimer les manifestations à Ramallah et Nablus qui réclamaient la fin des sanctions contre la population palestinienne de Gaza. Le prétexte pour réprimer est que pour les fêtes de Ramadan qui s'annoncent, les manifestations gênent les acheteurs (et les commerçants).

A Gaza, pas de fêtes, pas d'acheteurs, selon la logique de Abbas et du parti du peuple (communiste) qui a souscrit à cette vision. Le FPLP a dénoncé la répression des manifestants en Cisjordanie et affirmé que Abbas se pose contre le peuple et ses droits. Les organisations de la résistance ont également dénoncé la répression des manifestants, disant que la poursuite des sanctions (que l'OLP a d'ailleurs dénoncées) contre Gaza et la poursuite de la coordination sécuritaire avec l'occupant sioniste vont vers une catastrophe en Cisjordanie.

Le Fateh se fissure, les prisonniers du mouvement réclament leurs dus, mais qu'importe cela à Abbas ? Il a ses propres forces sécuritaires entraînées et formées par les Américains à combattre tout esprit de révolte en Cisjordanie. Pour Abbas, c'est soit la soumission de Gaza à son plan de règlement, soit la mort de Gaza (il voulait une révolte de la population contre le Hamas, à la manière des dirigeants sionistes qui imposent un blocus depuis 12 ans), et il justifie cela en faisant croire qu'il s'oppose au "deal du siècle" américain.

Vol et spoliation, pratiques intrinsèques au mouvement sioniste

12.06.2018 - La légalisation du vol est une pratique profondément ancrée dans l'entité sioniste. En 48 déjà, les députés et autres officiels ont légalisé le vol et la spoliation des terres palestiniennes. Aujourd'hui, une commission du Knesset légalise le vol de l'argent que l'entité doit à l'Autorité palestinienne. Aujourd'hui, c'est le prétexte que cet argent soutient "les terroristes" puisqu'il s'agit d'aider les familles des martyrs et des prisonniers.

L'Autorité palestinienne issue des accords d'Oslo, accords qui ont légalisé le mode de fonctionnement de l'entité coloniale, proteste contre ce vol, non prévu par les accords, comme n'étaient pas prévues dans ces accords la poursuite de la colonisation de la Cisjordanie et l'expulsion de la population maqdissie de sa ville.

Mais ainsi est l'entité sioniste coloniale : aucun accord ne signifie pour elle quoi que ce soit, c'est uniquement la force militaire, le mensonge et l'affabulation portés à leur paroxysme qui lui sert de ligne de conduite, c'est le sionisme. Voler les prisonniers et leur faire payer la détention, voler leurs familles, voler les citoyens palestiniens lors des "fouilles", voler les terres, voler la vie des Palestiniens, voler le pays tout entier, mais surtout donner une touche légale à tous les vols.

'Issa Qaraqe', du conseil national pour les prisonniers, a justement déclaré que ce vol va au-delà de la pratique ordinaire de l'occupant, il s'agit de rendre les prisonniers et les martyrs des "terroristes" aux yeux de la communauté internationale. C'est la signification politique du dernier acte d'une colonie de peuplement qui s'appelle "Israël".

Source :  CIREPAL

 ism-france.org

 Ajouter un commentaire