Accusé d'avoir détourné de l'argent, Trump qualifie ces attaques de «ridicules»

14-06-2018 francais.rt.com 5 min #142490

© Jonathan Ernst Source: Reuters

Le procureur de New York a déposé une plainte contre la Fondation Donald Trump, accusant l'organisation et la famille Trump de plusieurs violations en lien avec la campagne présidentielle. Le président américain a immédiatement réagi sur Twitter.

Le bureau du procureur général de l'Etat de New York a déposé une plainte le 14 juin contre la Fondation Donald J. Trump, l'accusant, ainsi que la famille Trump, de violations flagrantes des lois de financement de la campagne, de transactions personnelles et de coordination illégale avec la campagne présidentielle. «Comme le montre l'enquête, la Fondation Trump n'était guère plus qu'un chéquier pour régler les dépenses de Donald Trump et de ses entreprises à des organisations à but non lucratif, quelles que soient leur raison d'être et leur légalité», a déclaré la procureure de l'Etat de New York, Barbara Underwood, dans un communiqué.

Le président américain a aussitôt réagi en qualifiant ces accusations de «ridicules». Sur son compte Twitter, le président des Etats-Unis a publié plusieurs tweets, il déclare notamment : «Donc, les démocrates inventent un crime bidon, une collusion avec les Russes, et paient une fortune pour faire apparaître le crime comme réel. Ils font fuiter illégalement des informations classifiées afin qu'un conseiller spécial soit nommé puis complotent pour que ce tas d'ordures prenne vie. Fausse information.»

 realDonaldTrump14/06/2018 17:08:51  60387  17323  52764531/46
So, the Democrats make up a phony crime, Collusion with the Russians, pay a fortune to make the crime sound real, i…

La procureure a indiqué avoir assigné en justice le président et les trois enfants issus de son premier mariage, Donald Jr., Eric et Ivanka, tous trois membres du conseil de direction de la fondation, pour «conduite illégale récurrente».

Lire aussi

Pour Trump, la Russie devrait réintégrer le G7 : Rome approuve, Paris ne trouve pas cela «cohérent»

Dans cette assignation enregistrée devant la Cour suprême de l'Etat de New York, Donald Trump est notamment accusé d'avoir utilisé l'argent de la fondation pour payer de nombreux frais personnels et promouvoir ses hôtels et autres entreprises. Selon la procureure, l'enquête a aussi montré que la fondation avait levé «plus de 2,8 millions de dollars» afin de peser sur la campagne présidentielle de 2016, «sous le contrôle de dirigeants de l'équipe de campagne de Trump», en violation des lois américaines. L'Etat de New York demande la dissolution de la fondation et la restitution de 2,8 millions de dollars. Il demande aussi à ce que le président américain soit interdit de diriger une organisation à but non lucratif à New York pendant 10 ans, tandis que ses enfants seraient interdits d'en diriger durant un an.

Pour le New York Times, cette plainte constitue un blâme extraordinaire contre un président en exercice. Le procureur général a également envoyé des lettres à L'Internal Revenue Service, l'agence du gouvernement fédéral des États-Unis qui collecte l'impôt sur le revenu et des taxes diverses, et à la Commission électorale fédérale pour d'éventuelles mesures supplémentaires, qui pourraient s'ajouter aux nombreux problèmes juridiques de Donald Trump. Le procès, intenté devant la Cour suprême de l'État à Manhattan, est l'aboutissement d'une enquête de près de deux ans sur la fondation Trump, qui a fait l'objet d'un examen minutieux pendant et après la campagne présidentielle de 2016.

Lire aussi : «Seuls les plus courageux peuvent faire la paix» : Trump et Kim s'invitent mutuellement

francais.rt.com

 Commenter