Cisjordanie : un Palestinien abattu par Tsahal pour avoir «jeté une grosse pierre» sur un soldat

07-06-2018 francais.rt.com 4 min #142192

Un Palestinien a trouvé la mort lors d'un des raids d'arrestations menés régulièrement par les forces israéliennes. Si Tsahal déclare que l'homme a jeté une pierre, les proches de la victimes affirment qu'il était à plus de 40 mètres des soldats.

L'armée israélienne a annoncé ce 6 juin avoir tué un Palestinien, affirmant qu'il avait «jeté une grosse pierre» sur des soldats lors d'une opération d'arrestations à Nabi Saleh, au nord-ouest de Ramallah, en Cisjordanie occupée.

Dans un communiqué, Tsahal a affirmé avoir essuyé des jets de pierres lancées par une dizaine de Palestiniens et que l'une d'elle a atteint un soldat à la tête. «Le soldat touché a riposté en tirant sur le Palestinien qui a ensuite reçu des soins sur place», a précisé l'armée israélienne, ajoutant que l'homme est décédé par la suite de ses blessures.

IDF 06/06/2018 11:41:53 451 222  901345/83
In response, the soldier who was hit by the rock fired towards the suspect, who was injured & given medical treatment at the scene. Despite this, the suspect died. No IDF troops were injured. The incident is being examined

«Difficile de considérer que des jets de pierres» justifient le recours à une force létale, pour l'ONG HRW

Cités par l'AFP, des militants palestiniens ont une autre version : l'homme tué, Ezzedine al-Tamimi, se trouvait selon eux à plus de 40 mètres des soldats lorsqu'il a été abattu. Human Rights Watch, ONG américaine de défense des droits de l'Homme a mis en doute la légitimité de la réaction de l'armée israélienne. «Le droit international ne permet le recours à une force létale qu'en cas de menaces imminentes pour la vie. Il est difficile de considérer que des jets de pierres correspondent à ce critère, a affirmé l'ONG.

RT France 02/06/2018 20:41:03 41 55  94402/67
Infirmière tuée d'une balle dans la poitrine à #Gaza : les Palestiniens dénoncent un «crime de guerre»
#Palestine #Israel #Guerre #Violences #razannajjar

En mai dernier, un soldat des forces spéciales israéliennes est décédé après avoir reçu un bloc de pierre sur la tête lors d'une opération nocturne d'arrestation en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël depuis plus de 50 ans, selon l'armée. Les forces israéliennes mènent régulièrement des raids nocturnes dans les régions de Cisjordanie pour arrêter des activistes palestiniens.

 Lire aussi : Gaza : «Il y a une tolérance presqu'infinie» envers Israël, selon l'ex-ambassadeur Michel Raimbaud

 francais.rt.com

 Proposer une solution