Lettre de l'Observatoire de la liberté de création à l'attention du président de l'Olympia

09-05-2018 ldh-france.org 2 min #141067

Lettre de l'Observatoire de la liberté de création

Monsieur le président,

L'Observatoire de la liberté de création apprend avec consternation l'annulation de deux concerts Bertrand Cantat les 29 et 30 mai prochains, pour prétendus « risques de troubles à l'ordre public ».

Depuis quand la mission des organisateurs de spectacles est-elle d'assurer l'ordre public, en lieu et place de ceux qui en ont la charge, plutôt que la liberté de création et de diffusion ?

En cédant aux pressions de celles et ceux qui veulent ajouter à la peine effectuée par Bertrand Cantat une interdiction professionnelle et une mort sociale, vous cautionnez des tentatives d'intimidation et d'entrave à ces libertés inscrites dans la loi de 2016.

Comme l'Observatoire de la liberté de création l'avait exprimé dans un précédent communiqué ( www.ldh-france.org/lobservatoire-liberte-creation-affirme-bertrand-cantat-droit-chanter/), si ce qu'il représente est objet de débat parfaitement légitime, il n'appartient ni aux réseaux sociaux, ni aux associations, ni aux organisateurs de spectacles de faire justice dans un État de droit.

Cette annulation de concerts préventive est un encouragement aux demandes multiples de censure et aux atteintes répétées à la liberté de création. L'Olympia donne le mauvais exemple d'une soumission par avance aux pressions et abonde dans le sens de l'interdiction plutôt que du débat public. Nous ne pouvons que regretter vivement que, dans ce climat délétère pour les libertés artistiques, vous n'ayez pas fait le choix du courage et de la responsabilité.

Vous comprendrez que nous rendions cette lettre publique.

Nous vous prions de croire, monsieur le président, à l'expression de nos sentiments choisis.

Paris, le 9 mai 2018

Télécharger la lettre en format PDF

 ldh-france.org

 Ajouter un commentaire
mariongonnetant 18/05/09 21:31

bonjour,
venant prendre connaissance de votre lettre ouverte à l'Olympia, encore une fois de plus, je vous remercie infiniment pour votre prise de position sur la liberté de monsieur bertrand cantat. j'espère que vous avez bien reçu mon mail. en vous remerciant. cordialement.
marion gonnetant

AnneliseAmoretti 18/05/09 22:08

Bonjour,
Merci pour votre prise de position positive quant au droit à la reinsertion professionnelle de tout artiste, y compris Bertrand Cantat, ainsi qu'au droit de chacun à soutenir cet immense artiste, en allant le voir à ses concerts.
Cette chasse à l'homme médiatique est une honte et une aberration dans notre pays, surtout quand seuls les mensonges, les calomnies et la diffamation la soutiennent.
Tout artiste a un public (ou non) et il se trouve que le public de Bertrand Cantat est très important, présent pour chaque date de la tournée, celle ci se déroulant à guichet fermé dans chaque ville.
Son public a le droit au respect de ses choix, chacun respectant le choix d'autres personnes de ne pas aller le voir en concert.
Il serait utile de se plonger dans la responsabilité des médias de masse, responsable à 99% de cette situation de "mise à mort sociale".
En effet, il n'existe pas en France, d'organisme régulateur de la presse dont le rôle serait de veiller au respect de la charte déontologique que tout journaliste se doit de respecter, comme pour n'importe quel autre métier.
Bon nombre d'articles sur Bertrand Cantat aurait mérité un procès pour diffamation, non seulement pour manipulation des faits, pour utilisation abusive de mots violents et inappropriés sur le plan juridique, mais également pour un éclairage toujours "à charge", sans chercher à donner une autre opinion alternative et pourtant soutenue par des faits, comme tout débat médiatique le mérite en théorie, mais pas en France visiblement.
En vous remerciant encore et toujours,
Anne Lise AMORETTI

0 18/05/09 23:31

Bonsoir et merci encore une fois pour ce courrier qui redonne souffle et envie de se battre, encore et encore pour nos libertés de penser et de communiquer.
De créer.
Claire Depeuille

Certain 18/05/09 23:32

Bonjour, merci pour cette lettre qui pointe du doigt l'absence de respect de la liberté d'expression artistique dans la décision de l'Olympia. Il s'agit d'un très grave précédent et marque un profond mépris vis à vis du public de Bertrand Cantat. L'Olympia préfère ainsi se ranger de fait du côté des censeurs. Quant à la raison évoquée, elle est fallacieuse et cache très mal une décision sous influence...

Fanny 18/05/10 00:02

Je me retrouve très bien dans tous vos commentaires et votre lettre.
J'ai eu l'occasion récemment de m'en exprimer auprès d'amis, en leur disant que je comprenais parfaitement qu'on puisse décider de ne plus aller voir Bertrand Cantat. Mais l'intimité d'une salle d'une scènede et de son public doit être préservée. Et je suis du public du Bertrand Cantat. Entrer dans une salle et l'ecouter chanter est mon droit le plus absolu, et le sien.
Je respecte et peux comprendre la gêne de certains notamment par rapport à une médiatisation télévisuelle ou journalistique par exemple ; mais nous n'obligeons personne aller le voir sur scène. Cautionner cette censure c'est renoncer à notre propre liberté. Et ça non ! Je refuse qu'on me dicte ce qui est bien ou mal ! Merci !

0 18/05/10 01:20

Enfin une position courageuse pour la liberté d'expression, tant adulée mais à géométrie variable en fonction des désirs des uns et des autres. Nous aimons Bertrand Cantat, l'artiste et son oeuvre. Aucune censure ne pourra empêcher cela qu'on se le dise !
Soyons désinvolte, n'ayons l'air de rien... et nous continuerons envers et contre tout et tous !

Zoubida

pervostnavarro 18/05/10 08:06

Bonjour; je vous soutiens et vous remercie de votre lettre au directeur de l'Olympia et j'espère que cela prendra l'ampleur nécessaire pour revoir Bertrand CANTAT librement ; merci. LIDO

arnaudlemaitree 18/05/10 11:12

Merci pour cette lettre ouverte, qui rétablit une forme de droit et vérité, car il n'y a pas de trouble à l'ordre public de la part de M. Cantat, ni dans ses dires ni dans ses textes. Mais il y a trouble à l'ordre public de la part de ceux ou celles qui viennent perturber l'entrée d'un concert ou entraver l'entrée des spectateurs en les insultant.... Il est bien de remettre le contexte dans sa vérité, également sur le rôle des dirigeants d'une salle dediée à l'expression artistique qui jusqu'à présent est libre en France et ne doit pas subir de pressions de certains milieux. Alors encore une fois merci de faire votre travail et avec justesse! Quand si peu se sont exprimés dans les milieux artistiques..
Cordialement
Arnaud Lemaitre

Larquier 18/05/10 11:28

Merci merci merci enfin des commentaires qui va plus loin que le respect artistique n'oublions pas le respect de la loi mr Cantat a réglé sa dette envers la société laissons le nous réjouir par sa musique

Josh 18/05/10 11:38

Je trouve que honnetement, Cantat utilise son temp a propager des messages provoque et anti-femme et anti-droits des femme. En france, le propagande qui inspire la haine est interdit. Bref, je sais que les femmes c'est que 51% du population mais pour quelque gens, c'est important.
Il y a tellement d'injustice et concerts annuller et artists (pauvre ou du gauche ou non-blanc) censuré en france mais vous avez choisi un homme blanc et riche a peine derangé par la censure pour votre lettre.

ML 18/05/10 12:06

Merci pour votre intervention, qui me paraît toutefois être la moindre des choses.Une action légale doit pouvoir être prise, ces actions légales sont prévues par la loi. De même, le travail de sape constant des médias et l'absence de courage de ceux qui s'abstiennent de rectifier tous ces mensonges ne font certainement pas honneur à la France, qui ne peut plus être considérée comme la patrie des Droits de l'Homme.

Les mouvements féministes ont fait preuve d'un opportunisme écoeurant en s'appropriant l'histoire particulière de Bertrand Cantat pour faire de lui un symbole. Mais maintenant, il devient évident qu'il est désormais le symbole d'autre chose, d'autres luttes extrêmement importantes: soutenir Bertrand Cantat dans cette histoir, c'est être contre la censure, pour la liberté d'expression, contre la peine de mort sociale et professionnelle, pour la réinsertion, contre le lynchage médiatique, contre la calomnie. Enfin, et surtout, c'est être contre un monde en noir et blanc, qui ne laisse aucune place à la nuance et refuse de reconnaître la faillibilité de l'homme.

Stephane 18/05/10 21:00

Mesdames, Messieurs, tout simplement : bravo pour votre courage. Stéphane

Kris 18/05/13 09:54

Bonjour,

C'est dommage de lire ceci 5 ans après l'annulation du concert de DEATH IN JUNE à Paris le 30 Octobre, l'interdiction du concert de Lyon le 29 octobre par le préfet Carenco, et l'annulation des concerts de Cognac et BRest les 31 octobre et 1er novembre 2013 suite à des pressions politiques, d'associations, d'"antifas" ayant agité l'épouvantail qui a effrayé les maires quelques mois avant leurs élections municipales. A l'époque, personne ne se souciait qu'on interdise un artiste aussi underground, mais il faut croire qu'il y aura toujours, deux poids, et deux mesures...

Kris | Steelwork