Netanyahou crie encore au loup. Que manigance-t-il cette fois ?

01-05-2018 15 articles legrandsoir.info 7 min #140774

Moon of Alabama

Mise à jour ci-dessous

Le président américain Trump veut mettre fin à l'accord nucléaire (pdf) avec l'Iran et veut éliminer les forces iraniennes en Syrie qui soutiennent le gouvernement syrien. Quelque chose se prépare dans ce but.

La semaine dernière, le général Joseph Votel, commandant du CENTCOM, le commandement militaire américain pour le Moyen-Orient, était en Israël. C'était la toute première visite d'un commandant du CENTCOM en Israël, pays qui travaille habituellement avec le commandement européen EUCOM.

Hier, Pompeo, l'ancien directeur de la CIA qui est aujourd'hui secrétaire d'État, s'est rendu en Israël. Quelques heures plus tard, Israël a bombardé deux dépôts de munitions en Syrie, prétendument liés à l'Iran. Le but était clairement de provoquer une réaction de l'Iran.

Le ministre israélien de la défense, Lieberman, vient d'aller à Washington et n'est revenu en Israël qu'aujourd'hui.

Le Premier ministre israélien Netanyahou a  clamé partout qu'il tiendrait une conférence de presse pour  présenter « une énorme quantité d'informations nouvelles et décisives sur le programme nucléaire iranien ». Il dira que l'Iran triche sur l'accord nucléaire (JCPOA).

Netanyahou est un menteur et un belliciste notoire. En septembre 2002, il a  menti (vidéo) au Congrès américain :

« Il ne fait aucun doute que Saddam travaille à mettre au point des armes nucléaires et qu'il progresse - il n'y a aucun doute là-dessus ».

Pas plus tard qu'hier, il  répandait une histoire fausse selon laquelle des Arabes en Israël auraient perturbé une minute de silence à la mémoire de personnes tuées pendant une crue soudaine.

L'AIEA  affirme que l'Iran se conforme pleinement à l'accord nucléaire (JCPOA). S'il y avait des informations sérieuses sur le moindre manquement de l'Iran concernant l'accord nucléaire, elles seraient communiquées à l'AIEA et aux six puissances qui ont signé l'accord. L'AIEA enquêterait et ferait un rapport. Si l'Iran trichait, il serait soumis à de sérieuses sanctions internationales. Le fait que Netanyahou veuille présenter quoi que ce soit publiquement laisse penser qu'il n'a rien de vraiment important à annoncer.

On  sait que les documents qu'il  doit présenter ont été compilés par un certain Christopher Steele et rassemblés avec l'aide d'un certain Sergej Skripal et de son contact au MI-6 [et expurgés]. Ils montreront que l'Iran tente d'acheter de l' uranium « yellow cake » au Niger.

Cette nouvelle comédie de Netanyahou est étroitement coordonnée avec l'administration Trump. John Bolton, le conseiller de Trump pour la sécurité nationale, s'emploie avec les sionistes, depuis le début de l'an 2000, à provoquer une guerre contre l'Iran :

Au cours de ses multiples voyages en Israël, Bolton a rencontré de manière impomptue toutes sortes de personnes dont le chef du Mossad, Meir Dagan. Ces réunions n'ont fait l'objet d'aucun compte rendu au secrétaire d'État ni aux autres bureaux concernés comme c'est l'habitude. À en juger par cet article sur une des premières visites de Bolton, ces réunions ont clairement porté sur l'élaboration d'une stratégie commune pour créer les conditions politiques d'une éventuelle frappe américaine contre l'Iran.

Derrière Trump, Netanyahou et Bolton, il y a un magnat des casinos, le militant sioniste Sheldon Adelson. Il a financé les campagnes électorales de Trump et de Netanyahou et les divers think tanks qui diffusent de la propagande anti-iranienne, et payé Bolton.

Trump veut quitter l'accord nucléaire, mais les autres signataires, la Chine, la Russie, le Royaume-Uni, la France et l'Allemagne veulent le maintenir. Le simple fait de quitter le JCPOA sans raison valable sèmera le doute sur tout accord que les États-Unis voudront conclure sur d'autres questions. Et les déclarations que Netanyahou va faire, aussi ridicules soient-elles, pourraient fournir à Trump un prétexte pour imposer de nouvelles sanctions à l'Iran sans sortir de l'accord.

Mais même cela n'explique pas toutes les récentes rencontres et entretiens des différents responsables israéliens et américains. Des soldats français et des mercenaires des Émirats arabes unis sont  entrés au nord-est de la Syrie. Pour quoi faire ? Les Saoudiens participent à toutes les opérations contre l'Iran.

Il se passe quelque chose d'important mais nous ne savons pas encore quoi.

Moon of Alabama

Mise à jour

Netanyahou vient de terminer son  show (vidéo). C'était vraiment nul. Il a affirmé qu'Israël avait eu accès à des archives iraniennes portant sur son programme nucléaire entre 1999 et 2003. En 2007, une étude des services de renseignements nationaux des États-Unis a déterminé que l'Iran avait cessé toute recherche sur les armes nucléaires en 2003, après que les États-Unis ont détruit l'Irak qui était alors l'ennemi juré de l'Iran. En 2011, l'AIEA a  présenté en détail l'ancien « programme structuré » de l'Iran. Elle a reconnu que le programme avait pris fin en 2003.

Tout ce que Netanyahou prétend aujourd'hui avoir découvert est vieux et connu. Il parle d'un ancien plan de l'Iran appelé AMAD comme s'il s'agissait d'une nouvelle découverte des services secrets. Mais l'AIEA a dit tout ce qu'il y avait à savoir sur l'AMAD et son développement en 2011 (PDF, Annexe, page 5). Netanyahou utilise des documents d'archives de programmes anciens et connus pour affirmer que l'Iran a triché et n'est pas digne de confiance. Il dit que cela donne à Trump une bonne raison de désavouer l'accord nucléaire que les États-Unis et d'autres ont signé avec l'Iran. Tout cela n'a ni queue ni tête.

Je m'attendais à mieux de sa part. De faux documents bien faits ou au moins quelque chose de vraiment spectaculaire. Mais sa prestation a été en dessous de tout.

J'ai l'impression qu'il s'agissait d'une diversion destinée à dissimuler la préparation d'une opération militaire (?) contre l'Iran ou ses actifs au Liban, en Syrie ou en Irak.

Traduction : Dominique Muselet

 moonofalabama.org

 legrandsoir.info

 Proposer une solution

Articles associés plus récents en premier
08-05-2018 24 articles histoireetsociete.wordpress.com 13 min #141036

Les Etats-Unis se retirent de l'accord nucléaire iranien, annonce officiellement Donald Trump, avec les Usa le pire est toujours à prévoir, nous y sommes.

 Donald Trump annonce sa décision sur l'accord nucléaire iranien

Donald Trump a annoncé depuis Washington que les Etats-Unis se retiraient de l'accord nucléaire iranien, conclu en 2015. Ce 8 mai, Donald Trump a tranché dans le dossier épineux de l'accord nucléaire iranien, conclu en 2015 sous l'ère Barack Obama après 21 mois de négociations acharnées entre l'Iran et les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU (Etats-Unis, Chine, Russie, France, Royaume-Uni), plus l'Allemagne.

08-05-2018 arretsurinfo.ch 8 min #141031

Une société israélienne admet espionner les négociateurs de l'accord avec l'Iran

« Black Cube » commence par nier, puis tente de brouiller les cartes, et enfin admet qu'il espionne les négociateurs de l'accord avec l'Iran

Hier, nous avons  publié un article sur « Black Cube », une société d'espionnage israélienne étroitement liée à l'état profond.

08-05-2018 arretsurinfo.ch 8 min #141016

L'Iran et le nucléaire : de la propagande à la réalité

Le journaliste d'investigation Gareth Porter dissipe les mythes qui entourent le programme nucléaire iranien.

« L'Iran progresse 'rapidement' vers la production d'une bombe nucléaire et pourrait avoir une arme nucléaire dans les deux années qui viennent » avait annoncé The United Press International. Cette phrase est extraite d'un  article de 1984 intitulé « La bombe de l'ayatollah est produite en Iran », mais elle aurait aussi bien pu être écrite aujourd'hui.

08-05-2018 voltairenet.org 8 min #141011

La Russie s'oppose à une guerre irano-israélienne

par Thierry Meyssan

Alors que majoritairement les observateurs prennent parti dans le conflit russo-US et souhaitent la victoire de leur camp, Moscou tente d'apaiser le Moyen-Orient. Il s'oppose donc à une attaque d'Israël par l'Iran comme il s'était opposé à une opération israélienne contre l'Iran, en 2008.

Réseau Voltaire | Damas (Syrie) | 8 mai 2018

Les bombardements israéliens depuis décembre 2017.

04-05-2018 legrandsoir.info 4 min #140862

Netanyahou a surpassé Colin Powell dans le mensonge et la manipulation

Kharroubi HABIB

Donald Trump ne se contentera pas d'annoncer le 12 mai prochain le retrait des Etats-Unis de l'accord international sur le nucléaire iranien. Il a également donné son feu vert à une intervention militaire contre Téhéran. Décision que son nouveau secrétaire d'Etat s'en est allé confirmer les 28 et 29 avril au roi d'Arabie Saoudite et au Premier ministre d'Israël dont les pays sont acquis à l'opération et avec lesquels il s'est entendu sur leurs contributions respectives à celle-ci.

04-05-2018 mondialisation.ca 9 min #140858

Washington et Tel Aviv se dirigent vers une guerre avec l'Iran

Les événements des derniers jours ont montré que l'impérialisme américain - en étroite collaboration avec son principal allié au Moyen-Orient, Israël - se dirige vers un affrontement militaire direct avec l'Iran.

A peine une semaine et demie avant la date butoir du 12 mai où le président Donald Trump doit annoncer s'il allait ou pas revoir la suspension des sanctions unilatérales des États-Unis contre l'Iran inscrite dans l'accord nucléaire iranien de 2015, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a organisé une présentation théâtrale prétendant avoir « la preuve » que «l'Iran a menti » sur son programme nucléaire.

03-05-2018 mondialisation.ca 8 min #140826

Israël dénonce l'accord nucléaire iranien après de nouvelles frappes de missiles contre la Syrie

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a prononcé lundi un discours belliqueux dénonçant à plusieurs reprises le gouvernement iranien pour avoir prétendument menti avant, pendant et après la négociation de l'accord de Vienne sur le nucléaire iranien de 2015, connu sous l'acronyme JCPOA.

Le discours de Netanyahou intervient dimanche soir à la suite de frappes de missiles contre deux bases militaires en Syrie, qui auraient tué jusqu'à 18 conseillers militaires iraniens ainsi qu'un certain nombre d'autres personnes.

02-05-2018 europalestine.com 6 min #140794

Israël prépare une guerre totale au Moyen-Orient, et consolide une législation fasciste à l'intérieur

Lundi soir, alors que dans l'enceinte du ministère de l'armée à Tel Aviv, Netanyahou attisait le feu d'une guerre contre l'Iran, à quelques dizaines de kilomètres de là, au Parlement de Jérusalem, les députés adoptaient une série de lois fortiffiant l'apartheid et le racisme du régime israélien

A Tel Aviv, Netanyahou, qui dirige le seul pays de la région disposant d'un arsenal atomique, dont il a toujours refusé l'inspection s'est livré à un grand speech pour affirmer que l'Iran ne respectait pas l'accord signé avec les grandes puissances en 2015, qui a pour objet de « verrouiller » les possibilités pour l'Iran d'éventuellement développer son nucléaire à des fins militaires (sachant que l'Iran n'a pas la bombe, et a toujours affirmé ne pas la vouloir, les Etats-Unis ayant eux-mêmes reconnu que la République Islamique avait abandonné toute velléité dans ce domaine depuis 2003 au plus tard).

02-05-2018 tlaxcala-int.org 3 min #140788

Bibi le Bébé

 Gilad Atzmon جيلاد أتزمون گيلاد آتزمون

Avant-hier, le Premier ministre Netanyahou a fourni un aperçu fascinant d'un esprit tribal psychotique. Un clown assis sur un énorme tas d'armes de destruction massive, un arsenal d'armes nucléaires, chimiques et biologiques destinées à tuer des millions de personnes, se plaint de ce qu'un autre État de la région puisse tenter de se doter d'armes similaires comme moyen de dissuasion.

02-05-2018 mondialisation.ca 5 min #140785

Israël veut la guerre, mais ses adversaires la lui refusent

Israël bombarde à nouveau la Syrie, Israël simplifie sa procédure d'engagement militaire, Israël accuse l'Iran de détenir l'arme atomique... Pas de doute, voyons : Israël, c'est la paix, l'amour entre les peuples et la lumière des nations. Entité métaphysique investie de prérogatives hors du commun, elle a le droit de bombarder qui elle veut quand elle veut. Pour obtenir cette impunité, il est vrai que l'Etat-colon a colonisé tout le monde : Washington, Paris, Londres et même l'ONU.

01-05-2018 francais.rt.com 4 min #140782

«Programme nucléaire secret iranien» : les réactions après les «preuves» de Netanyahou

© Amir Cohen Source: Reuters

La présentation de Benyamin Netanyahou, qui visait à démontrer l'existence d'un «programme nucléaire secret iranien», a provoqué plusieurs réactions à l'échelle internationale, partagées entre approbation et méfiance.

Au lendemain de la  démonstration de Benyamin Netanyahou sur le présumé programme nucléaire iranien dit «secret», les réactions se sont multipliées aux quatre coins du monde.

01-05-2018 aa.com.tr 2 min #140781

London : Les révélations de Netanyahu sur le nucléaire iranien justifient le maintien de l'accord

AA/ Mustapha Kamel

Le chef de la Diplomatie britannique, Boris Johnson, a estimé, mardi, que les informations divulguées, récemment, par le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, sur les activités nucléaires de l'Iran justifiaient la nécessité de maintenir l'accord nucléaire.

"Ce qu'a révélé Netanyahu met en exergue l'importance de l'accord dans le freinage d

01-05-2018 arretsurinfo.ch 6 min #140776

Hassan Nasrallah : Israël est entré en confrontation directe avec l'Iran

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayyed Hassan Nasrallah, le 13 avril 2018 à Beyrouth, en préparation des élections législatives du 6 mai au Liban. Traduction]

[...]Aujourd'hui, toute la région vit une situation inquiétante. L'inquiétude est une chose, et la peur en est une autre. Nous disons donc une situation inquiétante. Pourquoi ? Parce que beaucoup de dirigeants, gouvernements, analystes, personnalités et gens en général, même les gens chez eux, les gens du quotidien qui peut-être ne s'intéressent pas beaucoup aux questions politiques, suivent aujourd'hui tous la situation (avec inquiétude), se demandant où vont les choses, qu'est-ce qui va se passer, et ce du fait de certains événements qui se sont produits en Syrie.

01-05-2018 francais.rt.com 4 min #140767

Israël adopte une loi facilitant l'entrée en guerre dans des «conditions extrêmes»

© Ronen Zvulun Source: Reuters

Peu après l'allocution de Benjamin Netanyahou, où il a présenté des schémas censés attester d'un programme nucléaire de l'Iran, le Parlement israélien a adopté une loi permettant au pays d'entrer en guerre sans l'accord de tout le gouvernement.

Le Parlement israélien a adopté le 30 avril une loi permettant au Premier ministre et au ministre de la Défense de décider d'entrer en guerre sans réunir le gouvernement.

 Se réfère à :

 Référencé par :