Responsable onusien : Gaza est au bord de l'explosion

26-04-2018 aa.com.tr 2 min #140618

AA/ New York / Mohammed Tarek

Le Coordinateur onusien du processus de paix au Moyen-Orient, Nikolaï Mladenov, a mis en garde, jeudi, contre les retombées de la crise humanitaire dans la Bande de Gaza et la poursuite des affrontements entre les Palestiniens et l'armée israélienne.

Le responsable onusien s'exprimait lors d'une session ouverte du Conseil de sécurité tenue jeudi dans le siège permanent des l'Organisation à New York.

"Gaza est au bord de l'explosion. La situation humanitaire et les conditions de vie quotidiennes dans la Bande de Gaza s'effondrent et s'aggravent. Il ne faut pas que les hommes, les femmes et les enfants y vivent entourés de frontières infranchissables (...) C'est une injustice inacceptable", a expliqué Mladenov.

Et le responsable onusien d'ajouter : "35 Palestiniens ont été tués lors des "Marches du Grand retour" qui devraient connaître leur apogée à la date du 15 mai [70 anniversaire de l'exode palestinien de 1948]. Nous exigeons qu'une enquête indépendante soit menée sur le meurtre des Palestiniens lors de ces événements".

Mladenov a, d'autre part, souligné la nécessité d'éloigner les enfants des zones de danger. Il a, par ailleurs, appelé à faire cesser le creusement de tunnels et les tirs de roquettes depuis Gaza vers Israël.

"L'Autorité palestinienne (AP) a réduit de 30% les salaires des fonctionnaires de Gaza depuis mars 2017. J'appelle l'AP à verser, le plus rapidement possible, les salaires des fonctionnaires", a-t-il renchéri.

Le coordinateur onusien a, d'autre part, mis en garde contre la crise financière que traverse l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA).

Il a indiqué que malgré les promesses faites, récemment, par certains pays, l'UNRWA demeure confrontée à une situation très préoccupante.

Mladenov a, également, fait savoir qu'Israël continuait de construire des colonies et de détruire des biens palestiniens en Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est.

"La construction de colonies et la démolition des bâtiments se poursuivent dans les zone classées "C" en Cisjordanie. Au cours du mois dernier, 35 bâtiments avaient été démolis, y compris une école à Hébron", a-t-il ajouté.

 aa.com.tr
 Ajouter un commentaire