Chaîne de télévision publique allemande: L'attaque chimique de Syrie était « très probablement une mise en scène »

23-04-2018 entelekheia.fr 8 min #140481

Par Tyler Durden
Paru sur Zerohedge sous le titre Germany's Largest Public TV News Broadcaster: Syria Chemical Attack « Most Likely Staged »

Un correspondant chevronné de la chaîne de télé publique allemande d'État ZDF a sidéré son public au cours d'un reportage de terrain en Syrie, quand au cours du journal télévisé Heute, il a donné un compte-rendu honnête de ce qu'il avait découvert en enquêtant sur l'incident de Douma. Le reporter, Uli Gack, avait interviewé plusieurs témoins oculaires de l'attaque chimique alléguée du 7 avril et conclu à la suite de ces témoignages que « l'attaque chimique de Douma était plus que probablement une mise en scène, de très nombreuses personnes ici en sont convaincues. »

Il semble que tous les Syrien locaux rencontrés par le reporter de cette chaîne publique allemande réfutaient immédiatement les allégations selon lesquelles le gouvernement syrien avait gazé des civils, que les USA, le Royaume-Uni et la France ont utilisées comme prétexte pour lancer des frappes de missiles sur Damas.

Émission ZDF Heute : Le monde continue à se demander si des armes chimiques interdites ont été utilisées à Douma. Le correspondant de ZDF Uli Gack est en Syrie pour nous : « Vous avez visité un grand camp de réfugiés aujourd'hui et parlé à de nombreuses personnes - qu'est-ce que vous y avez entendu sur l'attaque ? » Gack a répondu, « l'attaque chimique de Douma était plus que probablement une mise en scène, de très nombreuses personnes ici en sont convaincues. »

Le reportage de ZDF s'accorde avec les conclusions de l'enquête de terrain menée par le célèbre journaliste britannique Robert Fisk, le premier journaliste occidental à avoir eu accès au site de Douma. Fisk a rapporté cette semaine, « Il y a beaucoup de gens avec qui j'ai discuté au milieu des ruines qui déclarent qu'ils n'ont jamais cru à ces histoires de gaz - qui ont été fabriquées, disent-ils, par les groupes islamistes armés. »

 ZDFheute20/04/2018 20:11:34  334  286  430729/278
Die Welt rätselt weiter, ob die geächteten #Chemiewaffen in #Duma eingesetzt wurden. ZDF-Korrespondent Uli Gack ist…

ZDF (Zweites Deutsches Fernsehen) est l'une des principales et des plus anciennes chaînes de télévision d'État d'Allemagne. Elle est partiellement financée par une redevance, et Heute est l'un des journaux télévisés les plus suivis du pays.

Au cours du direct de Gack, quelques-uns des témoins ont dit à ZDF que des rebelles islamistes avaient tué des gens avec du chlore, filmé la scène, puis affirmé que c'était « une attaque chimique d'Assad ». Bien qu'ayant interrogé « de très nombreuses personnes qui semblent convaincues » qu'aucune attaque chimique n'a eu lieu, le reporter n'a pas tenté de censurer ce qu'il entendait de la part de locaux qui disaient avoir été présents quand les événements se sont produits.

De plus en plus, il apparaît que les chiens de garde des médias grand public perdent leur sang-froid, parce que de nombreux reporters de haut niveau et de journalistes célèbres ont publié ou diffusé des reportages qui réfutent publiquement la version officielle de l'attaque chimique de Syrie et les frappes de missiles de la coalition américaine qui l'ont suivie.

Une journaliste du Guardian et du Daily Beast, célèbre partisane du changement de régime, par exemple, déplore que « la désinformation ait pris » sur la Syrie. Dans une série de tweets écrits à la suite du reportage en forme de bombe de Fisk pour l'Independent, [VF] Emma Beals, qui se contente souvent de répéter comme un perroquet tout ce que ses sources 'rebelles' lui disent, a réagi à la profusion récente d'experts de haut niveau qui remettent en question la version officielle des événements de Douma sur des plateformes médiatiques britanniques majeures.

 ejbeals18/04/2018 00:13:47  1723  531  19479/4395
My educated and informed friends are emailing me en masse asking me about what's going on in Syria because "it's so…

Beals a écrit :

Mes amis éduqués et informés n'envoient des mails en masse pour me demander ce qui se passe en Syrie, parce que, « il est très difficile d'arriver à savoir la vérité ». Après des années passées à travailler à la déterrer, c'est désolant de voir à quel point la désinformation a pris ».

Beals prône ce que nous avons récemment décrit comme la version hautement simpliste « Disney » des événements de Syrie :

La Guerre de Syrie pour les nuls - Version Disney :

Il était une fois, un pays dénommé Syrie était dirigé par un dictateur sanguinaire nommé Bachar el-Assad. C'était un homme cruel qui gazait son propre peuple. Ses actions avaient causé une guerre civile en Syrie. Des gens de l'Amérique et d'Europe ont fait de leur mieux pour stopper cette dévastatrice guerre civile, et ont même généreusement accepté de nombreux réfugiés syriens. Au bout du compte, l'Amérique est allée en Syrie, vaincu Daech, et tente aujourd'hui de restaurer la stabilité du pays.

La version ci-dessus est très en vogue auprès de nombreux Américains et Européens, et des médias grand public occidentaux.

Pendant ce temps, presque au moment du reportage en Syrie de Heute pour ZDF, des juristes du Bundestag (le Parlement fédéral allemand) ont publié un mémoire juridique sur les frappes menées par les USA en Syrie. Le rapport juridique avait été requis par le parti de gauche Die Linke, en réponse aux frappes de la coalition menée par les USA qui ont ciblé des bâtiments de Damas et de ses environs.

« Le déploiement de forces militaires contre un État pour le punir d'avoir violé les termes d'une convention est une infraction au droit international, qui prohibe la violence, » déclare le mémoire tel que cité par l'agence de presse allemande DPA et traduit en anglais par Sputnik.

Le mémoire juridique conclut que l'attaque menée par les USA en Syrie - qui s'est passée de l'accord de l'ONU - mais qui était soutenue par le gouvernement allemand (toutefois sans participation militaire allemande) était fondée sur des allégations d'attaques chimiques que l'équipe juridique n'a « pas jugées convaincantes ».

Traduction Entelekheia
Photo : Le plus célèbre des faux drapeaux de l'histoire, l'incendie du Reichstag

entelekheia.fr

 Commenter