Un important dirigeant de la gauche colombienne est arrêté sur ordre des États-Unis

12-04-2018 legrandsoir.info 2 min #140018

Radio Havane Cuba

Bogotá, 10 avril (RHC)- Le membre du parti politique colombien FARC, Force Alternative Révolutionnaire Commune, Jesús Santrich, a été arrêté à des fins d'extradition sur ordre des États-Unis et de la DEA, l'Agence nord-américaine anti-drogues pour le délit présumé de fabrication et de trafic de stupéfiants.

L'ambassade des États-Unis a ordonné une perquisition au domicile de Jesús Santrich à Bogotá.

Le document émis par l'ambassade des États-Unis a ordonné la saisie de dispositifs électroniques comme des ordinateurs, des informations sur les transactions financières, des livres et des cahiers avec des notes et autres.

L'Accord de Paix signé par le gouvernement de la Colombie et par le nouveau parti Force Alternative Révolutionnaire Commune issu de l'ancienne guérilla FARC-AP en 2016 stipule que les mandats d'arrêt et les demandes d'extradition étaient suspendus.

Cette suspension est prévue par l'article 71 de l'Accord Final de Paix.

La présidente de la Juridiction Spéciale pour la Paix, Patricia Linares, a assuré que l'on étudiera si les faits présumés imputés à Jesús Santrich ont été commis avant ou après les accords de paix.

 radiohc.cu

 legrandsoir.info

 Ajouter un commentaire