Canada: Un scientifique turc contribue au développement d'une alternative aux antibiotiques

12-04-2018 aa.com.tr 3 min #140008

AA - Toronto

Un scientifique turc, Dr. Enver Gurhan Kilinc de l'Université de Toronto, a créé une micro-puce capable de détecter très rapidement les bactéries ainsi que les virus qui permettent de les combattre, une découverte qui sera utilisée dans les traitements par phages.

Kilinc s'est exprimé au micro de l'agence Anadolu (AA) a propos de ce nouveau système de détection des maladies infectieuses et a expliqué que sa micro-puce apportera une contribution significative en termes de coût et de rapidité des traitements.

Il a tout d'abord tenu à souligner que le coût d'une micro-puce est équivalent à moins d'un dollar canadien.

"Nos travaux au sein de l'Université de Toronto ont commencé en 2015. Nos études ont permis de diminuer le coût des tests permettant d'identifier les bactéries et les virus capables de les combattre, de 20-30 dollars à moins de un dollar. De même, le temps nécessaire à l'examen est passé d'au moins deux jours à seulement 15 minutes", a-t-il dit.

Kilinc a affirmé qu'un hôpital de Toronto réalise cet examen au moins 800 fois par jour, ajoutant que ledit hôpital a été très impressionné par ce nouveau système de micro-puce.

D'après Kilinc, cette micro-puce fournira une contribution très importante au traitement par phages.

La phagothérapie a été développée comme une alternative au traitement antibiotique qui est de moins en moins efficace sur les bactéries.

Aujourd'hui, de nouvelles bactéries multirésistantes aux antibiotiques ont vu le jour et certaines d'entre elles peuvent provoquer des maladies pouvant conduire à la mort des patients. C'est en réponse à ces bactéries incurables que la science s'est tournée vers des traitements alternatifs comme la phagothérapie.

Les "bactériophages", utilisés dans les traitements par phages, sont des virus qui s'attaquent aux bactéries. Kilinc explique qu'ils sont naturellement présents dans l'ensemble de la biosphère, c'est pourquoi ils ne requièrent pas des coûts importants.

"La phagothérapie est conçue de manière individuelle pour chaque patient. Les phages qui lutteront le plus efficacement contre les bactéries présentes chez le patient lui sont administrés. La micro-puce que nous avons développé permet de déterminer dans les délais les plus courts, les phages les plus adaptés contre les bactéries présentes chez le patient. Ce traitement est une méthode moins coûteuse que les antibiotiques et plus efficace", a-t-il conclu.

aa.com.tr

 Commenter